G. N. Saibaba est l’un des prisonniers politiques les plus célèbre de l’état indien. Handicapé à 90%, de santé fragile, il purge une peine d’emprisonnement à perpétuité dans la prison de Nagpur, dans l’État du Maharashtra. Cet ancien professeur d’anglais à l’Université de Delhi a été condamné en mars 2017 pour ses liens supposés avec le Parti communiste d’Inde (maoïste) interdit (voir notre article). Il a décidé de commencer une grève de la faim, à partir du 21 octobre, suite au refus de la prison centrale de Nagpur de lui donner accès à des infrastructures médicales de base. Il proteste également contre le refus de la prison de lui laisser accès à des livres et aux lettres qui lui ont été envoyés par sa famille et ses ami·es. Les restrictions et le harcèlement auxquels il est confronté sont aggravés par l’incapacité de la famille ou des avocats à lui rendre visite en prison en raison de l’épidémie de Covid-19.

G. N. Saibaba

G. N. Saibaba

Ces 8, 9 et 16 octobre 2020 avait lieu le procès en appel contre une douzaine d’anarchistes inculpés notamment “d’association de malfaiteurs”. Suite à leur acquittement déclaré en mai 2019 par la juge, le procureur avait, en effet, décidé de faire appel (voir notre article). Seul un militant inculpé était présent, lors du procès en appel. Il a refusé de répondre aux questions du juge. Le procureur Malagnini a requis des peines plus “sévères” (sic) qu’en première instance. Ces peines demandées vont de 3 à 6 ans de prison ferme “non-amménageables”. Le rendu de jugement sera prononcé le 12 novembre à 14h. Plus d’infos ici.

Affichage solidaire à Bruxelles

Affichage solidaire à Bruxelles

Malgré la répression et les appels au calme, les émeutes et les pillages de masse se répètent au Nigeria, après deux semaines de soulèvement populaire. Le mouvement semble se transformer peu à peu en «émeutes de la faim» dans le pays le plus peuplé d’Afrique. Dans plusieurs villes du pays, les pillages de masse se poursuivaient samedi, comme à Ede, dans l’État d’Osun (sud-ouest). Des maisons de politiciens locaux ont été vandalisées dans plusieurs États, dont celui de Calabar dans le sud-est. Le Nigeria, premier producteur de pétrole d’Afrique de 200 millions d’habitants et réputé pour être l’un des pays les plus corrompus au monde, est secoué par une contestation populaire. Cette dernière est née à Lagos il y a deux semaines suite à des violences policières qui ont ensuite évolué en mouvement contre le pouvoir.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Un policier de l’état du Chhattisgarh a été tué et un autre a été blessé dans une embuscade tendue par la guérilla maoïste dans une jungle du district de Narayanpur (région de Bastar), hier samedi. Le policier décédé faisait partie de la Garde de Réserve du District (DRG) de Narayanpur. Les maoïstes ont ouvert le feu sur une patrouille de policier près du village de Tadur. Les policiers ont répliqués, les maoïstes ont décrochés. Des opérations de ratissage ont été lancées, jusqu’à présent en vain.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Deux activistes anti-guerre qui avaient peint à la bombe des crucifix rouges sur la piste de l’aéroport de Shannon en 2016 ont été acquittés de dommages criminels illégaux. Ils protestaient contre l’utilisation de l’aéroport par l’armée états-unienne. Après un procès de neuf jours à la Dublin Circuit Criminal Court, le jury de onze hommes et une femme a mis un peu moins de deux heures pour rendre des verdicts unanimes de non-culpabilité sur les deux chefs d’accusation. Le jury a pris en compte les motivations des deux activistes.

Deux activistes anti-guerre acquittés après une action à l'aéroport

Deux activistes anti-guerre acquittés après une action à l’aéroport

Dossier(s): Reste de l'Europe Tags:

Des heurts ont opposé vendredi 23 au soir à Naples la police à des manifestants protestant contre le couvre-feu nocturne. Vers 23 heures, au début du couvre-feu qui court chaque nuit jusqu’à 5 heures en Campanie, la région de Naples, plusieurs centaines de personnes, souvent jeunes, ont allumé des fumigènes, incendié des poubelles et lancé des projectiles sur les policiers anti-émeute déployés dans le centre-ville. Des appels avaient été lancés sur les réseaux sociaux pour défier le couvre-feu décrété à partir de vendredi soir en Campanie, et également en vigueur dans le Latium, la région de Rome, et en Lombardie, la région de Milan (nord).

Dossier(s): Confinement Italie Tags: ,

Mercredi 21 octobre 2020, devant l’ Ambassade d’Espagne à Paris, à l’appel du Collectif pour la Libération des prisonniers politiques catalans, avec l’ ANC France et le CDR Paris, un important rassemblement s’est tenu pour protester contre la répression qui continue à s’abattre sur les indépendantistes catalans.

Rassemblement contre la répression en Catalogne

Rassemblement contre la répression en Catalogne

Dossier(s): Espagne Tags: , ,

Aujourd’hui à Lannemezan, plus de 600 personnes ont manifesté devant la prison où est détenu Georges Abdallah, combattant de la résistance palestinienne. En dépit du contexte difficile, c’est la plus grande manifestation de soutien au plus ancien prisonnier politique d’Europe !

A Bruxelles, une initiative pour Georges a eu lieu devant les bureaux d’Air France:

 

On connait maintenant le bilan du massacre de mardi soir à Lagos, quand l’armée et la police ont tiré à balles réelles sur des manifestants pacifiques (voir notre article): 12 morts et des centaines de blessés. Ce qui fait au total 56 personnes ont été tuées dans le pays depuis le début des manifestations, dont 38 rien que pour la seule journée du 20 octobre. La colère de la jeunesse contre les violences policières s’est vite transformée en contestation populaire, et les panneaux EndSARS, en référence à une unité de police accusée de racketter la population, d’arrestations illégales, de torture et même de meurtre, ont été remplacés par des drapeaux nigérians ou des appels à la démission du président Buhari accusé de mauvaise gouvernance.

Après ce “mardi sanglant”, comme l’ont appelé aussitôt les Nigérians, des supermarchés ont été pillés, des fusillades ont éclatés dans cette ville de 20 millions d’habitants où deux prisons ont été attaquées avant que les force de l’ordre n’en reprennent le contrôle. Ailleurs dans le pays, le gouverneur de l’État du Delta, riche en pétrole, a lui aussi ordonné un couvre-feu après plusieurs incidents, notamment l’attaque et l’incendie d’un poste de police ainsi que d’une prison.

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Abtin Parsa est un ancien prisonnier politique anarchiste d’Iran qui a été emprisonné pendant un an et demi (2014-2015 en Iran). Il s’est échappé, en 2016, de l’Iran vers la Grèce, alors qu’il était interdit par le régime iranien de quitter le pays. Ayant reçu l’asile politique, en 2017, Abtin Parsa a rapidement rejoint le mouvement de résistance en Grèce et est devenu membre d’un groupe politique anarchiste connu sous le nom de GARE dans le quartier d’Exarchia. Il a ensuite été accusé par l’état grec d’avoir rejoint une organisation anarchiste armée appelée “Organisation pour une Autodéfense Révolutionnaire” et a été arrêté en 2019 pour avoir utilisé une fausse identité. En février 2020, Abtin Parsa a pris la décision de se cacher, en raison du contrôle des unités antiterroristes grecques sur sa maison et ses mouvements. Arrêté le mois suivant, il est accusé d’avoir participé à la résistance armée et son asile politique est révoqué par l’État grec. Il y a quelques mois, Abtin Parsa s’échappe vers Pays-Bas pour y demander l’asile politique, ce qui lui est refusé. Il risque maintenant l’extradition vers la Grèce. Un appel à la solidarité avec Abtin Parsa a été lancé pour l’empêcher. Plus d’infos ici.

Un militant anarchiste menacé d'extradition vers la Grèce

Un militant anarchiste menacé d’extradition vers la Grèce