En signe de solidarité avec les Palestiniens, un millier de manifestants, brandissant des drapeaux palestiniens et des banderoles proclamant « Ne touchez pas à Rafah ! », se sont rassemblés mardi devant le bâtiment du parlement sur la place Syntagma, à Athènes. La tension est montée d’un cran lorsque la police a tenté de disperser un groupe de manifestants qui avaient escaladé le portail de l’ambassade d’Égypte, en face du parlement, ce qui a donné lieu à une brève confrontation. La police anti-émeute a fait usage de matraques, de gaz lacrymogènes et de grenades flash pour repousser les manifestants. Quelques minutes plus tôt, des gaz lacrymogènes avaient été utilisés lorsque des manifestants avaient tenté de se diriger vers la Tombe du Soldat Inconnu, située sous le bâtiment du Parlement.

Dossier(s): Grèce Tags: , ,

Le 22 février, le parlement grec (photo) a promulgué un nouveau Code pénal et un nouveau Code de procédure pénale. Une loi qui cible clairement les actions de lutte et les choix de survie des laissé.es-pour-compte, en prévoyant l’incarcération pour les peines qui dépassent la durée d’un an, en abolissant de facto le sursis probatoire, sauf dans des cas bien précis. C’est pour dénoncer cette loi qui plusieurs atctions ont été menées par des anarchistes en Grèce, comme les dégradations d’un supermarché de la chaîne Sklavenitis et de trois distributeurs automatiques de billets, dans la ville de Néa Filadélfia (jeudi 14 mars, tôt le matin) ; de la peinture jetée sur la permanence de Tragakis, député de Néa Dimokratía, dans le secteur de Nikaia (samedi 16 mars, dans le soir) ; les dégradations d’un supermarché de la chaîne AB Vasilopoulos et d’un distributeur automatique de billets, dans le quartier athénien de Gýzi (mercredi 20 mars, tôt le matin) ; et la casse dans une filiale de l’Attica Bank et sur un distributeur automatique de billets, dans le quartier athénien de Patíssia (mercredi 20 mars, tôt le matin).

Dossier(s): Grèce Tags: ,

Mercredi 27 mars, une manifestation était organisée par le Parti Communiste Grec pour protester contre l’organisation d’un concert donné par le West Point Glee Club (des cadets de l’armée états-uniennes) dans la ville de Larissa, dans le centre de la Grèce. La police a tenté de bloquer les manifestant·es devant le théâtre municipal utilisant notamment du gaz lacrymogène. Quelques manifestant·es ont cependant pu forcer le barrage, ce qui a donné lieu à des affrontements à l’intérieur du théâtre.

Dossier(s): Grèce Tags: , ,

Le 27 février au matin, une opération antiterroriste a été menée dans différentes régions de Grèce. Des maisons et des cellules de prison ont été perquisitionnées et au moins huit personnes ont été interpellées. L’opération est liée à l’envoi d’un colis piégé au tribunal de Thessalonique le 12 février (voir notre article), à  l’attaque à l’explosif contre une banque à Petrálona le 25 janvier (voir notre article – photo), l’attaque à l’explosif dans le complexe immobilier où se trouve le siège de l’entreprise Ergomar, à Kephissia, le 13 novembre 2023 ; une grenade lancée dans la voiture d’un surveillant de la prison de Chaïdári, le 8 juillet 2023 ; une grenade lancée et engin explosif artisanal qui a explosé dans la cour d’une maison à Larissa, le 24 juin 2023.

Six personnes restent sous mandat d’arrêt, en plus des quatre qui étaient déjà en prison. Dans les maisons, les policiers ont saisi des fusils d’assaut, des pistolets et des explosifs. Des téléphones portables ont été saisis dans les cellules des prisonnier.es. Les dix personnes sont accusé.es d’appartenance à une organisation terroriste, de l’avoir soutenue et de lui avoir apporté des informations essentielles, de tentative de meurtre, de violences contre des agents de police et des magistrats, d’explosion, de fabrication et possession d’explosifs, de dégradation de biens d’autrui et de violation de la législation sur les armes. Les dix inculpé.es passeront devant un juge, pour l’interrogatoire, dimanche 3 mars.

Dossier(s): Grèce Tags: , ,

Le mouvement d’opposition des d’étudiants contre le projet d’autoriser les établissements universitaires se poursuit. L’université agricole d’Athènes, dans le quartier de Votanikos, a été le théâtre d’affrontements le 25 février au petit matin, lorsque des dizaines d’étudiants qui assistaient à un concert ont affronté les forces anti-émeutes. Des incidents violents se sont également produits à proximité de l’université Aristote de Thessalonique, dans la deuxième ville de Grèce. Des manifestants cagoulés ont attaqué la police avec des cocktails Molotov et des pierres, mettant le feu à des engins de chantier, des véhicules et des poubelles. La police a arrêté huit personnes avant de les relâcher.

Dossier(s): Grèce Tags: ,

Une intense attaque, avec des dizaines de cocktails Molotov lancés contre les policiers anti-émeute du MAT, a eu lieu au carrefour des rues Themistokleous et Tzavella, près de la place Exárcheia, tard dans la soirée du samedi 17, dans le quartier le plus surveillé d’Athènes, là où des dizaines de policiers stationnent 24 heures sur 24, comme une occupation militaire, depuis le 9 août 2022, quand la seule place du quartier a été clôturée avec des barrières de chantier, pour faire place au travaux du du métro.

voir la vidéo de l’attaque

Dossier(s): Grèce Tags:

La présidente de Cour d’appel de Thessalonique, Anastasia Anthopoulou, a été la cible d’un colis piégé. Trouvant le colis suspect, elle a fait appel à la police et les démineurs l’ont désamorcé. C’est le groupe anarchiste « Réponse armée » (Ένοπλη Απάντηση)  qui a revendiqué cette action contre celle qu’il considère comme un des rouages essentiels de la machine inhumaine et fasciste qui a pour seul but de torturer et de se venger sur tou.tes celles/ceux dont elle décide du destin.

Dossier(s): Grèce Tags: , ,

Pola Roupa et Nikos Maziotis ont été condamnés à plusieurs années de prison pour leur participation et leur action dans l’organisation de guérilla Lutte Révolutionnaire. Ils ont été emprisonnés et ont purgé la peine cumulée de 20 ans de prison à laquelle ils ont finalement été condamnés (après le procès qui a cassé leur peine à perpétuité pour l’attentat à la bombe contre la Banque de Grèce-succursale de la Banque centrale européenne-bureau du Fond monétaire internationale en Grèce). La camarade Pola Roupa a purgé 8,5 ans de prison réelle (13,5 ans mixtes), tandis que Nikos Maziotis a déjà purgé 11 ans de prison « ferme » et un total de 14 ans mixtes. C’est-à-dire les 3/5 de leur peine, comme le dictent les lois de l’État. Pola Roupa a été libérée de prison sous conditions restrictives le 17 novembre 2023 et quelques jours plus tard, le 28 novembre 2023, le procureur adjoint d’Eubée a fait appel de sa libération, demandant qu’elle soit ramenée en prison (voir notre article). Cet événement sans précédent a conduit Pola devant un nouveau conseil judiciaire au tribunal de Chalkida le 10 janvier, afin de juger si elle restera libre. Nikos continue à subir un traitement spécial, exceptionnellement répressif. Il a reçu quatre refus de libération conditionnelle en deux ans parce qu’il reste impénitent (la justification du dernier refus évoque : «  un mépris total de la justice et du système pénitentiaire. »). En attendant la décision de la cour d’appel d’Eubée, un appel a été lancé pour une journée de solidarité le 9 février 2024 pour les deux camarades de Lutte Révolutionnaire.

En savoir plus

Dossier(s): Grèce Tags: , ,

Le gouvernement de centre-droit souhaite légaliser les universités privées dans un projet de loi qui devrait être soumis au parlement ce mois-ci, arguant que la réforme empêcherait les personnes qualifiées de quitter le pays et rendrait l’enseignement supérieur plus adapté au marché du travail. Ces réformes affaibliront les universités publiques et limiteront en fin de compte l’accès à l’enseignement supérieur pour les personnes issues de familles à faibles revenus. Parmi les protestations, on compte une campagne d’occupation des bâtiments universitaires, qui a perturbé les cours et contraint certaines autorités académiques à reporter les examens à venir. Des manifestations ont eu lieu hier jeudi dans plusieurs villes grecques et d’autres sont prévues la semaine prochaine. La police et les étudiants se sont affrontés dans le centre de la capitale grecque après une manifestation. Les manifestants à Athènes ont attaqué les cordons de police, mis le feu à des bennes à ordures et jeté des pierres sur la police anti-émeute près du parlement et plus tard au cours des affrontements le long des rues étroites de la capitale. La police a tiré des gaz lacrymogènes et a procédé à plusieurs arrestations. Dans la ville de Thessalonique (nord), jeudi en fin de journée, la police, rejointe par des officiers d’une unité des forces spéciales, a pénétré dans l’enceinte de l’université publique de la ville, où des manifestants avaient occupé le bureau du directeur. Les manifestants ont quitté le bâtiment dans le calme, mais des échauffourées ont éclaté entre la police et une foule rassemblée à l’extérieur.

Dossier(s): Grèce Tags: ,

Le groupe anarchiste grec « Conspiration de la vengeance » a mené une attaque à la bombe contre une banque à Athènes. Après avoir exposé dans son communiqué qu’ « A l’heure où l’économie « libérale » est imposée par le système capitaliste, étant la base du programme de la droite, tant en Grèce que dans la plupart des pays du monde, les banques sont le joyau de la couronne ». et que « la cabale des géants du secteur privé, des banquiers et des gouvernements est le principal bénéficiaire de la crise permanente qui frappe ce pays depuis des années », le groupe a expliqué qu’il avait visé cette agence, au 115, rue Trion Ierachon, dans le quartier de Petrálona, où se tiendra l’audience en appel de l’anarchiste Fotis Tziotzis le 2 février 2024, parce que cette banque était la cible de son action de financement de sa clandestinité. Totis n’était pas revenu d’un congé pénitentiaire de la prison de Larissa. Lire tout le communiqué

Dossier(s): Grèce Tags: , ,