Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Lundi après-midi, six soldats philippins ont été tués et 23 autres blessés, dans une embuscade de la NPA sur l’île de Samarr, dans le centre-est du pays.  Trois pelotons du 14e bataillon d’infanterie évoluaient sur un terrain escarpé à Sitio Bangon, quand les guérilleros ont déclenché l’explosion simultanée de six IED. Les guérilleros, qui étaient une cinquantaine, ont ensuite ouvert un feu nourri contre les militaires qui ont répliqué. La fusillade a duré 50 minutes et les maoïstes se sont retirés avant l’arrivée des renforts.

Combattants de la NPA

 

 

Samedi 9 novembre, le corps sans vie de Carlos Arenas, un militant du parti FARC (un parti issu des Forces armées révolutionnaires de Colombie) a été retrouvé dans la municipalité de Santa Isabel à Tolima. Le même jour, le parti FARC dénonçait l’assassinat d’un autre de ses militants, Diego Fernando Campo, dans le département du Cauca, au sud-ouest du pays. Les assassinats de FARC démobilisés sont courants dans le pays (voir notre article), constituant l’une des raisons qui amène de nombreux membres et dirigeant·e·s à reprendre les armes aux cotés d’autres combattant·e·s FARC qui avaient refusé l’accord de paix (voir notre article).

Diego Fernando Campo militant du parti FARC assassiné

Diego Fernando Campo militant du parti FARC assassiné

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

Le 31 octobre 2019, la police et l’armée ont arrêté 57 personnes, dont des mineurs, lors d’un raid sur les organisations progressistes Gabriela, Bayan Muna et deux syndicats philippins à Bacolod City aux Philippines. Cette procédure s’inscrit dans les opérations de contre-guérilla contre la New People’s Army (branche armée du Parti Communiste des Philippines) active dans la région.
Une campagne de solidarité internationale a été lancée avec les hashtags #ReleaseNegros57 #DefendNegros, #ActivismIsNotACrime et #StopTheAttacks.

Les forces spéciales de la police du Kerala, les “Thunderbolts”, ont abattu trois maoïstes, dont une femme, dans les collines d’Attapadi du district de Palakkad, lundi matin. L’équipe de police patrouillait dans les collines lorsqu’elle est tombée sur un groupe de maoïstes composé de sept membres. Deux des trois maoïstes abattus ont été identifiés par la police. L’un d’eux était Karthick, du Tamil Nadu, et la jeune femme était Jyoti, du Karnataka. Les “Thunderbolts” poursuivent une opération pour accrocher les quatre maoïstes qui se sont échappés.

Les "Thunderbolts" du Kerala

 

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Un membre de la New People’s Army s’est évadé du Centre de détention d’Allen, dans le Samar du Nord, jeudi soir. Aljon Tamoyang Cardenas, guérillero maoïste, était poursuivi pour meurtre et violation de la loi sur la réglementation générale des armes à feu et munitions. Cet étudiant en criminologie de l’Université de l’Est des Philippines, avait été capturé le 28 mars après que lui et une cinquantaine de maoïstes avait échoués à prendre d’assaut le commissariat de Victoria. Trois guérilleros avait été tués lors du raid (voir notre article).

Aljon Tamoyang Cardenas lors de son arrestation

 

Deux personnes – âgées de 19 et 57 ans – ont été arrêtées tôt dans la semaine en lien avec une enquête liée au tir d’une salve d’honneur au-dessus du cercueil de l’ancien prisonnier de l’INLA, Michael McElkerney en mai dernier à Belfast (voir notre article). La police a également saisi des téléphones portables, de la documentation et d’autres appareils électroniques lors de perquisitions. Les deux hommes ont été remis en liberté. La police a accusé l’INLA de multiplier les attaques dans le nord-ouest de l’Irlande du Nord au cours des dernières semaines. La publication d’une photo, prise mardi à Derry, montrant cinq membres de l’INLA portant des cagoules, dont quatre portant des armes, a fait un tollé.

la photo de l'INLA

Dossier(s): Reste de l'Europe Tags: ,

Mercredi 16 octobre, Un soldat de l’armée colombienne a fait défection avec son fusil de dotation et du matériel de guerre dans le département d’Arauca, à la frontière avec le Venezuela, et a rejoint l’ELN. Le déserteur, identifié comme étant Luis Carlos Carrillo, apparaît dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux dans laquelle il déclare s’être engagé en 2018 dans le 18ème groupe de cavalerie mécanisée de l’armée, basée à Saravena dans la département d’Arauca.

Selon Carrillo, au cours de sa période au sein de l’armée colombienne, il n’a pas appris “quoi que ce soit de bon” mais avait découvert la corruption dans l’armée ainsi que les mauvais traitements infligés aux soldats par les officiers de haut rang. Dans la vidéo, il déclare que pendant son temps à l’armée des supérieurs lui avaient parlé de soutenir les groupes paramilitaires pour “défendre la patrie” mais qu’en réalité la patrie qu’il défendait était “la patrie des riches”.

Le soldat Carrillo déserte et rejoint l'ELN

Le soldat Carrillo déserte et rejoint l’ELN

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

Quatre combattants des Brigades Marxistes-Léninistes de Propagande Armée (MLSPB), la branche armée du Parti Front de libération des peuples de Turquie (THKP-C), ont été tués dans une frappe de l’armée turque au Kurdistan irakien. Il s’agit de Tamer Kasabalı (Fırat Yıldırım), Mahir Ernesto (Muhammed Tiril), Çayan Kızılbaş (Umut Özsepet) et du commandant de l’unité de guérilla : Alper Koçer Çakas (Fırat Çaplık). Les opérations de l’armée turque s’étaient multipliées ces derniers temps au Kurdistan irakien, avec des frappes aériennes mais aussi l’installation d’avant-postes fortifiés. La mort de ces quatre révolutionnaires remonte au 16 septembre. L’annonce des morts des combattants dans les guérillas est souvent différée, pour ne pas aider au renseignement tactique des militaires turcs.

Les quatre combattants des MLSPB

 

 

Dans l’état de Chhattisgarh, un maoïste a été tué lors d’une fusillade avec les forces de sécurité dans le district de Dantewada (Bastar). La fusillade a eu lieu dans une jungle de Pitepal, dans la région de Katekalyan. Après l’échange de tirs, la police a récupéré un pistolet fabriqué dans le pays et des munitions. Au cours de la rencontre, un agent de police adjoint est décédé des suites d’une crise cardiaque, tandis qu’un autre juge a été blessé.

Combattants maoïstes

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Lundi 7 octobre, une commandante du 18ème Front (une organisation des dissident·e·s des FARC refusant l’accord de paix) portant l’alias “La Reina” a annoncé que ses forces rejoignaient Iván Márquez dans son projet de reformer les FARC (voir notre article) et le reconnaissaient comme commandant en chef. La Reina précise donc que son front suivra désormais les directives de la guérilla formée par Márquez, Seuxis Pausias Hernández, alias “Jesús Santrich et Hernán Darío Vélez, alias “El Paisa”.

Le 18ème Front compte au moins 120 combattantes et combattants. Il est positionné dans la partie occidentale de la Colombie (dans le nord-ouest du département d’Antioquia et dans le sud du département de Cordoba). Cela en fait un allié stratégique pour Márquez qui est, lui, présent dans la partie orientale du pays à la frontière avec le Venezuela. Cette première fusion pourrait laisser présager des progrès dans la réunification des FARC.

Le 18ème Front rejoint Ivan Marquez

Le 18ème Front rejoint Ivan Marquez

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,