Trois membres du Parti Communiste d’Inde (Maoïste), dont deux femmes, ont été tué.e.s par les forces de sécurité de l’état d’Odisha près de la zone de Tulasipahad, ce mardi matin. La fusillade a eu lieu dans la réserve forestière de Tulasi, près de la frontière Odisha-Chhattisgarh, entre des forces de contre-guérilla effectuant une opération de ratissage et une groupe de 20 ou 30 guérilleros. Les forces de sécurité, qui comprenaient des membres du SOG (Special Operations Group) et de la DVF (District Voluntary Force), ont deux blessés dans leurs rangs – l’un d’eux a dû être évacué par hélicoptère. Deux armes et du matériel politique ont été récupéré sur le terrain par les forces de sécurité qui poursuivent leur opération de ratissage.

Guérilleros maoïstes

Guérilleros maoïstes

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Les policiers de la Direction contre le terrorisme (DIRCOTE) de Tingo María, ainsi que d’autres unités du Front de police de Huallaga, ont capturé Roosevelth Espinoza Gerón, un ancien commandant de la guérilla maoïste du PCP-SL. Connu sous le nom de « camarade Rusbel », il aurait combattu dans les colonnes de la guérilla dirigée par le « camarade Artemio » et est accusé d’avoir entre autres participé à l’embuscade de Ramal de Cachiyacu, le 14 juin 2007, qui s’était soldée par la mort de trois policiers et du procureur de Tocache.

Quatre combattant.e.s maoïstes de la NPA ont été tué.e.s par des tirs des forces conjointes (police-armée) gouvernementales à Barangay San Pablo, Manapla, Negros Occidental jeudi 2 en matinée. Des policiers et des militaires du 79e bataillon d’infanterie de l’armée philippine, basé dans le nord de Negros, ont tué Marilyn « Monet » Badayos, présentée comme la responsable des finances du Front Negros du Nord de la NPA et ancienne secrétaire du Front du Sud-Est ; Ronilo « Wowie » Desabille, du comité d’éducation de la propagande, et Rody « Brod » Carbajosa, un responsable de la logistique du Front Negros du Nord. La quatrième tué n’a pas encore été identifié. Sur les lieux, les troupes ont récupéré un pistolet .45, un autre .38, deux grenades à main, du matériel politique.

Trois soldats de l’armée colombienne ont été tués vendredi passé par des IED dans une région du sud-ouest de la Colombie où les dissidents des FARC sont actif. Ces engins ont explosé alors que des soldats menaient des activités de contrôle dans la municipalité de Dagua, dans le département de Valle del Cauca. Un autre soldat a été blessé et plusieurs autres ont étourdis par l’onde de choc.

L’un des principaux commandants de l’ELN, Ogli Angel Padilla Romero, alias « Fabian », est décédé mardi de ses blessures suite à un bombardement de l’armée. La presse colombienne diffuse des images vidéos qui montrent le transport du blessé par des soldats colombiens. Les premiers soins lui ont été apportés par les infirmiers militaires dans un hôpital de Cali où il est décédé. Cela fait deux semaines que l’armée a bombardé l’un des bastions de l’ELN dans le département du Choco, sur la côte pacifique du pays. Six combattants de l’ELN ont déjà été tués lors de cette opération.

Militaires transportant le commandant Fabian, de l’ELN, mortellement blessé

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

Un cadre du Jharkhand Jan Mukti Parishad (JJMP), une organisation dissidente du PCI(M), a été abattu par les forces de sécurité lors d’une rencontre dans les jungles de Salayya, à Latehar. Un officier de la contre-guérilla, en mission avec l’unité spéciale des Jharkhand Jaguar, a été blessé lors de la fusillade. Les forces de sécurité ont mis la main sur un stock d’armes et de munitions appartenant ai JJMP. Si le PCI(M) maoïste est de loin la principale force maoïste, d’autres organisations clandestines maoïstes mènent la guérilla en Inde: comme le Tritiya Prastuti Committee, le People’s Liberation Front of India (PLFI), le Jharkhand Janmukti Parishad (JJMP) et quelques autres…

Force anti-guérilla des « Jharkhand Jaguar »

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Deux soldats de l’armée gouvernementale ont été blessés lors d’une embuscade tendue par des guérilleros maoïstes à Tapaz, Capiz, ce dimanche matin. C’est un détachement du 12e bataillon d’infanterie de l’armée, qui cherchait à accrocher un groupe d’une dizaine de combattants de la NPA, qui est tombé dans une embuscade tendue par eux vers 6 heures du matin.

Combattantes de la NPA

Combattantes de la NPA

Cinq membres présumés de la guérilla maoïste ont été tués par les forces gouvernementales mardi à Barangay Dungeg (Cagayan). C’est un bombardement de l’aviation philippine qui a touché sur un groupe d’une quarantaine de guérilleros du Comité Régional de la Cagayan Valley de la NPA. Un  détachement de la 5e Division d’infanterie a ensuite saisi sur le terrain plusieurs armes, un atelier de fabrication d’engins explosifs ainsi que des téléphones portables, des équipements médicaux, des documents politiques etc.

 

Lyra McKee, une jeune journaliste, se tenait près d’une voiture de police lorsqu’elle a été tuée d’une balle visant les policiers le 18 avril 2019, dans le quartier de Creggan, à Derry (voir notre article). La Nouvelle IRA avait reconnu sa responsabilité dans cette mort et présenté ses excuses. Quatre personnes âgées de 19, 20, 21 et 33 ans viennent d’être arrêtés pour cette affaire en vertu d’une loi luttant contre le terrorisme. Plusieurs personnes avaient déjà été arrêtées pour leur implication présumée et un homme de 53 ans, Paul McIntyre, a été inculpé mi-février 2020 pour meurtre (voir notre article). Selon son avocat, il était mis en cause après avoir ramassé la douille de la balle liée au meurtre, mais n’est pas le tireur. L’arme avait été retrouvée et identifiée mi-juin. Puis, en juillet 2020, un homme de 27 ans avait été inculpé pour des infractions à la législation sur les armes.

Militants de la Nouvelle IRA

 

Le 9 août dernier, Dimitris Chatzivasileiadis, qui avait été condamné à 16 ans de prison pour un braquage et sa participation à l’organisation d’Autodéfense Révolutionnaire, s’est fait arrêter à Thessalonique (voir notre article). Il a rendu public un texte qui informe de son parcours et de sa situation: « Depuis octobre 2019, après ma blessure lors de l’expropriation d’une agence de paris sportifs à Cholargos (Athènes), je me suis soustrait à la grille de contrôle préventif et répressif pénal. Une conséquence de ma blessure a été la découverte d’un ensemble d’outils de résistance illégaux et ma relation avec l’organisation de guérilla Autodéfense Révolutionnaire. (Lire la suite)

Dimitris Chatzivasileiadis