Des policiers et des militaires ont mené une opération pour arrêter Denis Paradero Rodinas et Girlie Mercado. Cinq mandat d’arrêt étaient délivrés contre eux: ils étaient accusés d’être des membres du Comité régional du Parti communiste des Philippines du sud de Mindanao. Une fusillade est survenue, Rodinas a été tué et Mercado a été capturée après avoir tenté de s’échapper. Deux autres personnes ont été arrêtées pour “hébergement de criminels” et “obstruction à la justice”. Les policiers ont récupéré un pistolet de calibre 45, dix téléphones portables et plusieurs cartes d’identité. Rodina était l’un des dirigeants du NPA les plus recherchés à Mindanao, notamment en raison de l’exécution du maire Dario Otaza de Loreto par la guérilla maoïste en 2015.

Un sous-officier des Marines et cinq maoïstes connus ont été tués dans une fusillade à Brooke’s Point, Palawan, ce jeudi 3 septembre. Des membres du Groupe de reconnaissance de la 3e Brigade du Corps des Marines des Philippines se sont brièvement affrontés avec une vingtaine combattants de la NPA peu avant 6 heures du matin. Les cinq maoïstes tués sont connus. Il s’agit de Bonifacio “Salvador Luminoso” Magramo, secrétaire de l’Unité 4E du Comité régional du Parti pour le sud du Tagalog; Andrea “Ka Naya” Rosal, fille du défunt porte-parole de la NPA Ka Roger Rosal, Noel “Ka Celso” Siasico, un commandant de la NPA, Ren “Ka Amir” Manalo et un maoïste connu sous le pseudonyme de “Ka RJ”. Depuis novembre 2019, les autorités offraient une prime de 5,4 millions de pesos pour qui aiderait à la capture de Magramo, de 6,1 millions de pesos pour Siasico et de 4,5 millions de pesos pour Rosal. Les militaires ont récupérés de nombreux documents.

Marines philippins

Un soldat a été blessé dans un affrontement à Barangay Carabalan (Negros Occidental), hier jeudi 27 août. La fusillade est survenue lorsqu’une patrouille de huit militaires du 94e bataillon d’infanterie ont rencontré cinq guérilleros maoïstes. Le militaire blessé a été immédiatement transporté à l’hôpital. Suite à l’affrontement, quatre membres présumés de la milice populaire de la NPA ont été arrêtés. Les autorités ont récupéré un fusil de calibre .22, trois armes de poing et un fusil de chasse artisanal.

Les quatre arrêtés et le matériel récupéré par les militaires

Deux soldats du 62e bataillon d’infanterie de l’armée philippine ont été blessés, tandis qu’un membre présumé de la guérilla maoïste a été tué lors de deux affrontements, ce vendredi 14 août à midi, à Sitio Tabago, dans le Negros Oriental. Les deux affrontements ont eu lieu presque simultanément, opposant les militaires de la 303e brigade en pleine opération de contre-guérilla à deux groupes distincts de 15 et 20 combattants de la NPA. Une fusillade de 30 minutes a eu lieu pendant que des hélicoptères intervenaient en débarquant des renforts.

Opération héliportée ce vendredi midi

Sept personnes ont été tuées lors d’un combat entre les troupes gouvernementales et la guérilla maoïste samedi 8 août, dans l’après-midi,  à Barangay Suagayan (Ilocos Sur). Un militaire de la 702e brigade d’infanterie, un civil, et cinq maoïstes, dont une femme médecin, ont été tués. Cinq soldats gouvernementaux ont également été blessés. Le civil tué est un agriculteur qui plantait du riz et qui a été pris dans les tirs croisés. C’est la troisième fusillade entre l’armée et la guérilla dans l’Ilocos Sur en un mois.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Un sous-officier du 81e bataillon d’infanterie a été tué, et trois militaires ont été blessés, lors d’une embuscade à l’IED réalisée par la guérilla maoïste à Barangay Dili, Sta. Cruz, (Ilocos Sur), vendredi 31 juillet.

Par ailleurs, trois responsables de l’insurrection maoïste pour le nord du Negros occidental ont été arrêtées à Barangay Minapasuk par des militaires du 79e bataillon d’infanterie. Il s’agit de Christell Abordo alias “Dulay” ou “Matt”, Mary Dem Forones alias “Nancy”, “Mia” ou “Ayon” et Rossine Enyong alias “Lemay”, “Digna”, “Angel” ou “Mary Joy”. Les militaires ont saisi sur elles un fusil M14, trois revolvers .38, huit téléphones portables, des fournitures médicales et des documents politiques.

Quatre cadres présumés de la guérilla maoïste ont été capturés lors d’une opération conjointe de l’armée (en l’espèce le 5e bataillon d’infanterie de la 3e Division) et de la police nationale des Philippines. La capture a eu lieu vendredi 10 juillet à Barangay Magballo, (Kabankalan City), Negros Occidental. Les maoïstes capturés sont Emmylo Cañares 38 ans, secrétaire du deuxième comité national du parti du centre urbain (2NUCPC), George Buga-ay, 42 ans, responsable régional de la communication régionale (RCOM), Relyn Moreno, 22 ans, et Raffy Patajo, 21 ans, deux anciens commandants d’escouades de guérilla ayant pris des responsabilités dans les communications. Ils étaient porteurs d’armes de poing, de documents et de téléphones portables.

Les quatre maoïstes capturés

 

Cinq guérilleros présumés de la New People’s Army (NPA) ont été tués par des militaires du 11e Bataillon d’infanterie et du Bataillon régional des forces mobiles, dans le Negros Oriental, hier jeudi. Les militaires venaient arrêter, pour possession illégale d’armes à feu et d’explosifs, Isaias Rabilista dans la localité (barangay) de Luyang. Rabilista et quatre autres personnes ont été abattus. Les militaires auraient récupérés sur place trois fusils M16, un AK47, un pistolet, des grenades etc.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

 

Cinq maoïstes ont été tués par des soldats de l’armée gouvernementale (9e Division d’infanterie) et des agents des forces d’action spéciale de la police dans la localité de Barangay Dolos, dans la province de Sorsogon, vers 5h30 ce matin. Les forces gouvernementales ont récupérés plusieurs trois fusils M16A1, trois M16, un fusil M14, un lance-grenades M79, une mitrailleuse Ultimax, et des pistolets. Par ailleurs, des membres présumés de la guérilla maoïste ont abattu hier jeudi un ancien membre de l’armée à Surigao del Sur. Un groupe de quatre hommes l’a abattu puis ils ont déclaré aux témoins dans le dialecte local:  “Il a commis des actes criminels auparavant, il devait être puni”.

La province de Sorsogon

Le gouvernement philippin a annoncé son intention d’acquérir six hélicoptères de combat de nouvelle génération afin de renforcer les moyens anti-guérillas de la Philippine Air Force, qui sont déjà sont pléthoriques. La PAF attend pour les mois à venir les premiers des six avions antiguérilla Embraer A-29 Super Tucano  achetés en 2018 qui viendront renforcer les sept OV-10A Bronco actuellement en cours de modernisation. En ce qui concerne les hélicoptères la PAF aligne une vingtaine de MD Helicopter MD-520N Defender, huit AgustaWestland AW.109 Power, et deux Bell AH-1F Cobra. Les futurs hélicoptères n’en remplaceront pas d’autres: ils s’ajouteront à cet arsenal. La bataille commerciale se joue donc entre le Bell AH-1Z Viper et le Boeing AH-64E Guardian. Alors que le gouvernement philippin n’a pas choisi le modèle, le gouvernement fédéral américain a déjà donné son feu vert au programme.

Boeing AH-64