Trois membres du Parti Communiste d’Inde (Maoïste), dont deux femmes, ont été tué.e.s par les forces de sécurité de l’état d’Odisha près de la zone de Tulasipahad, ce mardi matin. La fusillade a eu lieu dans la réserve forestière de Tulasi, près de la frontière Odisha-Chhattisgarh, entre des forces de contre-guérilla effectuant une opération de ratissage et une groupe de 20 ou 30 guérilleros. Les forces de sécurité, qui comprenaient des membres du SOG (Special Operations Group) et de la DVF (District Voluntary Force), ont deux blessés dans leurs rangs – l’un d’eux a dû être évacué par hélicoptère. Deux armes et du matériel politique ont été récupéré sur le terrain par les forces de sécurité qui poursuivent leur opération de ratissage.

Guérilleros maoïstes

Guérilleros maoïstes

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Les policiers de la Direction contre le terrorisme (DIRCOTE) de Tingo María, ainsi que d’autres unités du Front de police de Huallaga, ont capturé Roosevelth Espinoza Gerón, un ancien commandant de la guérilla maoïste du PCP-SL. Connu sous le nom de « camarade Rusbel », il aurait combattu dans les colonnes de la guérilla dirigée par le « camarade Artemio » et est accusé d’avoir entre autres participé à l’embuscade de Ramal de Cachiyacu, le 14 juin 2007, qui s’était soldée par la mort de trois policiers et du procureur de Tocache.

Quatre combattant.e.s maoïstes de la NPA ont été tué.e.s par des tirs des forces conjointes (police-armée) gouvernementales à Barangay San Pablo, Manapla, Negros Occidental jeudi 2 en matinée. Des policiers et des militaires du 79e bataillon d’infanterie de l’armée philippine, basé dans le nord de Negros, ont tué Marilyn « Monet » Badayos, présentée comme la responsable des finances du Front Negros du Nord de la NPA et ancienne secrétaire du Front du Sud-Est ; Ronilo « Wowie » Desabille, du comité d’éducation de la propagande, et Rody « Brod » Carbajosa, un responsable de la logistique du Front Negros du Nord. La quatrième tué n’a pas encore été identifié. Sur les lieux, les troupes ont récupéré un pistolet .45, un autre .38, deux grenades à main, du matériel politique.

Un cadre du Jharkhand Jan Mukti Parishad (JJMP), une organisation dissidente du PCI(M), a été abattu par les forces de sécurité lors d’une rencontre dans les jungles de Salayya, à Latehar. Un officier de la contre-guérilla, en mission avec l’unité spéciale des Jharkhand Jaguar, a été blessé lors de la fusillade. Les forces de sécurité ont mis la main sur un stock d’armes et de munitions appartenant ai JJMP. Si le PCI(M) maoïste est de loin la principale force maoïste, d’autres organisations clandestines maoïstes mènent la guérilla en Inde: comme le Tritiya Prastuti Committee, le People’s Liberation Front of India (PLFI), le Jharkhand Janmukti Parishad (JJMP) et quelques autres…

Force anti-guérilla des « Jharkhand Jaguar »

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Deux soldats de l’armée gouvernementale ont été blessés lors d’une embuscade tendue par des guérilleros maoïstes à Tapaz, Capiz, ce dimanche matin. C’est un détachement du 12e bataillon d’infanterie de l’armée, qui cherchait à accrocher un groupe d’une dizaine de combattants de la NPA, qui est tombé dans une embuscade tendue par eux vers 6 heures du matin.

Combattantes de la NPA

Combattantes de la NPA

Cinq membres présumés de la guérilla maoïste ont été tués par les forces gouvernementales mardi à Barangay Dungeg (Cagayan). C’est un bombardement de l’aviation philippine qui a touché sur un groupe d’une quarantaine de guérilleros du Comité Régional de la Cagayan Valley de la NPA. Un  détachement de la 5e Division d’infanterie a ensuite saisi sur le terrain plusieurs armes, un atelier de fabrication d’engins explosifs ainsi que des téléphones portables, des équipements médicaux, des documents politiques etc.

 

Le docteur Abimael Guzman, le président Gonzalo du Parti Communiste du Pérou (dit « sentier lumineux »), est mort à 06h40 heure locale (11h40 GMT) au centre pénitentiaire de haute sécurité de la base navale de Callao, près de Lima. Incarcéré depuis le 12 septembre 1992, le président Gonzalo purgeait une peine de prison à perpétuité à la suite de deux condamnations en 2006 et 2018. Il avait été hospitalisé en juillet. Le Dr Abimael Guzman a passé 29 ans à l’isolement dans une prison souterraine. Il était âgé de 86 ans. Il avait dirigé le PCP, réactualisé le maoïsme dans le mouvement communiste, et lancé la guerre populaire au Pérou en 1980 qui avait réalisé de grands progrès jusqu’en 1992.

Le président Gonzalo à son arrestation

 

Un guérillero maoïste a été tué alors que de nouveaux combats ont éclatés entre les forces gouvernementales et celles de la NPA dans l’arrière-pays de Gingoog (Misamis Oriental). Un détachement de la 4e Division d’infanterie a accroché samedi une dizaine de combattants maoïstes dans le village de Lawaan. Les militaires ont récupéré deux fusils M16 et un fusil M14 sur le site de la fusillade.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

 

La poétesse Kerima Lorena « Ka Ella » Tariman, ainsi qu’un maoïste connu sous le pseudonyme de « Pabling » ont été tués par les militaires de l’armée philippine à Silay City (Negros Occidental), le vendredi 20 août. Née en 1979, Tariman est entrée à l’Université en 1996 comme étudiante en journalisme. Elle a quitté l’université quatre ans plus tard pour s’impliquer dans le travail communautaire. Elle entame alors une oeuvre littéraire, écrivant principalement de la poésie, qui sera publiée dans de nombreux journaux et qui lui vaudra la réputation de meilleure poète de sa génération. En 2000, alors qu’elle était rédactrice en chef du Philippine Collegian, elle a été arrêtée et détenue alors qu’elle se trouvait dans la province d’Isabela pour faire des recherches sur les communautés paysannes locales. «J’espérais seulement mieux comprendre la situation des paysans dans cette région», avait-elle déclaré dans une interview en 2012 « Mais toute l’expérience, de la vie avec les paysans à mon arrestation et ma détention, est une leçon indispensable sur la réalité de la lutte des classes. »

Elle avait rejoint la guérilla maoïste sans cesser d’écrire, et était devenue un cadre dirigeant du Commandement Roselyn Jean Pelle de la Nouvelle Armée Populaire. La fusillade dans laquelle elle a été tuée a duré 35 minutes, opposant une dizaine de maoïstes à un détachement du du 79e bataillon d’infanterie entre la NPA et le 79e bataillon d’infanterie. Un soldat gouvernemental a également été tué lors de la fusillade. Un fusil M16 et un sac à dos contenant des téléphones portables, un hamac et des ponchos ont été récupérés par les militaires sur les lieux.