Une unité C-60 (unité d’élite anti-guérilla) qui menait une opération de ratissage, a accroché dimanche à 16H30 heure locale un groupe de guérilleros maoïstes qui campaient dans la zone forestière de Kosmi-Kisneli, près de Dhanora. Cinq maoïstes, trois hommes et deux femmes, ont été abattus pas les policiers qui ont récupéré des armes, des équipements et de la littérature politique.

Rassemblement maoïste en Inde

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Un maoïste recherché a été tué hier, vendredi 16, par les forces de sécurité dans la jungle de Korsaguda-Auvutpalli, dans le district de Bijapur (état du Chhattisgarh). Une force conjointe de la police de Basaguda et du 168e bataillon des paramilitaires anti-guérilla de la CRPF recherchait des guérilleros maoïstes dans la zone de jungle de Korsaguda-Avutpalli. Ils ont trouvé et abattu Vikesh Hemla, recherché pour diverses activités liées à l’insurrection maoïste dans la région, et dont la tête était mise à prix 300.000. Les policiers ont trouvés des armes artisanales, des matériaux explosifs et du matériel de camping. Des troupes de renfort supplémentaires ont été envoyées dans les jungles voisines pour rechercher les maoïstes dans la région.

Combattants maoïstes

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Samedi 10 octobre, plusieurs organisations de l’immigration de Turquie (AGEB, BİR-KAR, ADHK, AvEG-Kon et KCDK-E) ont organisé une manifestation devant une institution européenne à Strasbourg pour dénoncer le fait que la Turquie refuse de remettre les corps de 4 combattants du TKP/ML TIKKO tombés martyrs récemment (voir nos articles ici et ici). Derrière plusieurs banderoles arborant le slogan “Remettez les corps, arrêtez la torture”, les manifestants ont scandé des slogans dénonçant le fascisme en Turquie.

Manifestation à Strasbourg.

Des policiers et des militaires ont mené une opération pour arrêter Denis Paradero Rodinas et Girlie Mercado. Cinq mandat d’arrêt étaient délivrés contre eux: ils étaient accusés d’être des membres du Comité régional du Parti communiste des Philippines du sud de Mindanao. Une fusillade est survenue, Rodinas a été tué et Mercado a été capturée après avoir tenté de s’échapper. Deux autres personnes ont été arrêtées pour “hébergement de criminels” et “obstruction à la justice”. Les policiers ont récupéré un pistolet de calibre 45, dix téléphones portables et plusieurs cartes d’identité. Rodina était l’un des dirigeants du NPA les plus recherchés à Mindanao, notamment en raison de l’exécution du maire Dario Otaza de Loreto par la guérilla maoïste en 2015.

Un réseau de dix-sept agents infiltrés et de huit informateurs de police, travaillant dans la région de Gangaloor, a été identifiés dans les rangs du Parti Communiste d’Inde (Maoïste) clandestin. Ce réseau avait été implanté par l’inspecteur général de la police du Bastar. Les 25 ont été jugés, condamnés et exécutés. Parmi eux, il y avait un cadre moyen, Modiyam Vijja, qui travaillait pour la police depuis déjà deux ans. Il était chargé de nuire à la direction centrale du parti et d’informer la police de quatre réunions importantes. Vijja agissait en coordination avec un autre membre du comité régional, Gopi, qui s’est échappé pour se mettre sous la protection de la police. Le renseignement n’était pas le seul travail du réseau, il devait aussi provoquer des crimes contre les civils dont on accuserait ensuite la guérilla maoïste.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Ali Kemal Yılmaz (Özgür) et Gökçe Kurban (Asmin), deux combattants du TKP/ML TIKKO, auraient été tués lors de bombardements de l’armée turque près de la ville de Ovacık dans la région de Dersim au début du mois d’octobre. Les corps étant impossible à identifier en raison de l’intensité de l’attaque, les familles des deux guérilleros ont réalisé des prélèvements ADN afin de procéder aux identifications. 

Guérilleros du TKP/ML - TIKKO

Guérilleros du TKP/ML – TIKKO

La police du Visakhapatnam a capturé un membre du Comité régional du PCI(M) de Galikonda. Gemmili Kamesh (31 ans) alias Hari, alias Malathi, était connu pour avoir assumé différentes responsabilités dans l’insurrection maoïstes depuis près de 14 ans. Il impliqué dans plus de 100 dossiers dans les districts de l’East Godavari et du Visakhapatnam, ainsi que dans l’État voisin de l’Odisha. Kamesh est notamment accusé d’avoir été impliqué dans cinq meurtres, quatre explosions d’IED, un incendie criminel, une embuscade, etc. Le gouvernement avait offert une récompense de 400.000 roupies sur sa tête.

Gemmeli Kamesh

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Trois maoïstes dont deux femmes ont été tués par la police dans le district de Bhadradri Kothagudem de l’état du Telangana, mercredi soir. La police a récupéré une arme artisanale et du matériel de sabotage. Mercredi, plusieurs autres maoïstes avaient échappés aux forces de sécurité qui avaient ouvert le feu sur eux. Ils s’étaient retirés dans la zone forestière de Paloncha, dans le même district de Bhadradri Kothagudem. La police avait récupéré sur place une arme de guerre (un SBBL) et des fournitures. Un peu plus tard, alors que l’opération de ratissage anti-guérilla se poursuivait, un nouvel accrochage a eu lieu vers 19 heures, entraînant la mort des trois maoïstes.

Guérilleros maoïstes

Guérilleros maoïstes

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

La police du nord de Telangana utilise des drones équipés de caméras de surveillance sophistiquées pour traquer les guérillas maoïstes dans les forêts du district d’Asifabad-Kumaram Bheem, à la frontière du Maharashtra. Au cours de ces trois derniers jours, la section anti-maoïste de la police de Telangana cherche dans ce secteur une colonne de maoïstes commandée par Mailarapu Bhaskar. alias Adellu, membre du comité du PCI(M) pour l’État du Telangana. C’est dans ce cadre que la police a déployé des drones Dans la nuit de samedi et dimanche, la police a réussi à accrocher une escouade maoïste dans la forêt de Kadamba, située dans ce district. Deux maoïstes ont été tués, ils ont par la suite été identifiés comme Chukkalu, du Chhattisgarh, et Jugane Badi Rao, du Neradigonda.

Un drone utilisé en Inde pour la contre-guérilla

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Les combattants maoïstes ont abattu aujourd’hui, vendredi 18 septembre, un paramilitaire qu’ils avaient capturé il y a cinq jours, dans le district de Bijapur, dans l’État de Chhattisgarh. Mannuram Suryavanshi était attaché au 17e bataillon des Forces armées du Chhattisgarh (FAC). Il a quitté le camp anti-guérilla du village de Patheda le 13 septembre, en tenue civile et avait disparu depuis lors. Son cadavre a été retrouvé sur la route Gangalur-Bijapur, Le comité régional maoïste de Gangalur-Bijapur a laissé sur place un communiqué expliquant que Mannuram Suryavanshi avait d’espionné la police et commis des abus contre la population.

paramilitaires anti-guérilla en Inde (archives)

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,