Plusieurs escarmouches meurtrières ont eu lieu ces derniers jours aux Philippines, opposant les unités de l’armée gouvernementale aux guérilleros maoïstes de la Nouvelle Armée Populaire (NPA). Mercredi, un cadre a la guérilla a été tués par les soldats du 8e bataillon d’infanterie de l’armée. il s’agit de Christopher Tingkayan, un officier du quartier général de la force Neo de la NPA, du commandement des opérations régionales, du comité régional du centre-nord de Mindanao.

Jeudi, un militaire a été tué par la guérilla à Sitio Taleo, dans les Negros Oriental, et samedi, un membre présumé de la NPA a été tué lors d’une opération menée par le 11e bataillon d’infanterie à Sta. Catalina (Negros Oriental).

Une vaste opération anti-guérilla a débuté le 26 août dans l’état du Jharkand. Les forces de sécurité (quatre bataillons de paramilitaires de la CRPF, la police locale et les unités spéciales de la police de l’état) ont ratissés les régions de Vanagram Nawada, Ulibera, Sarugod et les forêts de Gitiuli. Les forces de sécurité espèrent capturer plusieurs dirigeants de l’insurrection maoïste qui seraient dans la région, notamment, K Chaman (également connu sous le nom de Lambu), Amit Munda, Saluka Kayam et Prabhat M Munda (Mukhiya). Jusqu’à présent, l’opération n’a permis qu’à la découverte, ce 27 août, de camps de la guérilla dans le Vangram Ulibera et le Gitiuli. Les camps avaient été évacués et le butin des forces de sécurité est maigre: quelques tentes, 30kg de riz, quelques menus objets.

Paramilitaires de la CRPF

Paramilitaires de la CRPF

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Le bureau du procureur antiterroriste de Huánuco a demandé 18 mois de détention provisoire à l’encontre de Mauro Navarro Ramos et José Noguera pour le délit présumé « d’affiliation terroriste ». Noguera esten outre accusé du délit « de terrorisme ». Navarro, alias « Tío Mauro », et Noguera, alias « Tío Julio », font l’objet d’une enquête pour appartenance présumée au Parti Communiste du Pérou Militaristé en tant que membre du réseau de soutien de la guérilla opérant dans la région VRAEM. José Noguera fait également l’objet d’une enquête pour avoir participé à une attaque de la guérilla qui a tué sept policiers.

Un sous-inspecteur et un policier de l’état du Jharkhand ont été tués lundi dans une embuscade de la guérilla maoïste. Cette embuscade est survenue le jour de la fête de l’indépendance. Les policiers pariticpaient a une opération de ratissage anti-guérilla dans la forêt de Saranda, dans le Singhbhum occidental, à 140 km de Ranchi, la capitale de l’état.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Les combattants maoïstes de la Nouvelle Armée Populaire a dressé une embuscade au cours de laquelle un caporal du poste de police de Calatrava a été tué  et deux autres policiers, un capitaine et un caporal, ont été blessés. L’embuscade, déclenchée par l’explosion d’un IED au passage d’un véhicule transportant dix policiers,  a été tendue le 9 août à Barangay Minapasok, dans le Negros Occidental. Les guérilleros ont récupéré quatre fusils d’assaut, un pistolet de calibre .45 avant de décrocher. Les maoïstes ont aussi abattu deux indicateurs de police. Ceux-ci avaient servi de guides dans les opérations de combat et assuré la reconnaissance des campements présumés de la NPA, ainsi que la surveillance des civils arbitrairement accusés d’être membres ou sympathisants de l’insurrection maoïste.

Pramod Mishra et un  autre dirigeant maoïste, Anil Yadav, ont été arrêtés dans le village de Jarhi Tola, dans le district de Gaya, à la frontière des États du Jharkhand et du Bihar. Pramod Mishra est originaire du village de Kasma, dans la région d’Aurangabad au Bihar, et a rejoint le Centre communiste maoïste de l’Inde (MCC) au début des années ’90. Il est entré au comité central du CPI (maoïste) qui a été formé en 2004 après la fusion du MCC et du People’s War Group (PWG). En 2007, il est devenu membre du politburo du CPI (maoïste) et responsable des opérations à Delhi lors du 9e congrès du parti. Il aurait joué un rôle important dans l’expansion de la base de l’organisation à Delhi, dans l’Haryana, au Pendjab, au Jammu et au Cachemire. Il a été arrêté par les forces spéciales du Bihar en 2008, mais est resté derrière les barreaux jusqu’en 2017, date à laquelle il a été libéré après avoir été acquitté de toutes les affaires le concernant en raison de l’absence de preuves. Après sa libération, il a passé quelques mois dans son village natal avant de disparaître à nouveau. Des dizaines d’affaires ont depuis été enregistrées contre lui dans les États du Jharkhand, du Bihar, du Chhattisgarh et de l’Andhra Pradesh.Il y a quelques mois encore, il jouait un rôle clé dans la région de Saranda, au Jharkhand.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Deux membres de la Nouvelle Armée populaire (NPA) ont été tués jeudi 29par des militaires dans le village de à Barangay Ayabang (province d’Iloilo). Il s’agit de John Eric Talibo et de Jennifer Fariolan qui étaient membres du peloton Sibat du front sud du comité régional la NPA. Les militaires du 61e batallion d’infanterie ont récupéré un fusil M16 improvisé, deux fusils de chasse, un pistolet et divers équipements sur les lieux.

Deux membres de la Nouvelle armée populaire (NPA) de la 2e escouade du Front n°1 ont été tués par les militaires du 19e bataillon d’infanterie de l’armée gouvernementale lors d’un affrontement dans le village de Pambujan, dans le nord de Samar, le 22 juillet. La fusillade entre les militaires et une dizaine de maoïstes a duré une vingtaine de minutes et les militaires ont récupéré sur le terrain deux fusils M16A1, un fusil M14 ainsi que des effets personnels et des documents. Un soldat a été blessé au cours de l’affrontement et a été transporté à l’hôpital le plus proche.

Un groupe de guérilleros maoïstes a capturé un villageois dans le district de Narayanpur, dans l’état du Chhattisgarh. Ils  l’ont emmené dans la forêt voisine où ils l’ont exécuté. Ils ont laissé un document à côté de sa dépouille dans lequel le Comité régional d’Amdai du PCI (maoïste) expose que l’homme, un nommé Sukka Singh, était un informateur de la police. Un second informateur de police, nommé Deva Prajapati, a lui aussi été pris et exécuté par une groupe d’une demi-douzaine de guérilleros dans le village de Dauna, dans l’état du Jharkhand. L’homme patrouillait dans la région sous couvert d’un emploi de gardien de la Palamu Tiger Reserve.

guérilleros maoïstes (archive)

Dossier(s): Non classé Tags: , ,

Ce mercredi 15, la justice décidera d’imposer 18 mois de détention préventive à Rocío Leandro Melgar, connu sous le nom de « camarade Cusi », pour  « crime contre la paix publique dans la modalité d’appartenance à une organisation terroriste ». D’autres maoïstes présumés, Alex Gómez Falcón, Alejandro Manay Pillaca, Estefany Alanya Chumbes, Piero Giles Gamboa, Fernando Quinto Cuba et Yulisa Gómez Ayala sont également impliqués. Toutes ces personnes ont été arrêtées le 12 janvier  après avoir été accusées d’organiser les violentes manifestations contre le gouvernement de Dina Boluarte à Ayacucho.

Le général qui commande la Direction nationale des enquêtes criminelles, a annoncé que le Front de défense d’Ayacucho, dont les accusées sont membres, est une organisation de façade pour le Parti Communiste du Pérou (dit « sentier lumineux »). Devant les magistrats de la troisième chambre pénale d’appel de l’Audience nationale, le représentant du ministère public a repris et détaillé cette accusation. Il a assuré que les détenus organisaient des réunions qui rassemblaient différents groupes, parmi lesquels des mouvements considéré comme créés par le PCP-SL comme le Mouvement pour l’amnistie et les droits fondamentaux (Movadef), Front pour l’unité de la défense du peuple péruvien et la Nouvelle Fraction Rouge. Le procureur Luis Javier Ramírez a également soutenu que Fredepa avait permis le blocage de routes dans des zones cruciales de la ville d’Ayacucho.

Dossier(s): Amérique Latine Tags: , ,