Un maoïste présumé a été tué lors par les forces de sécurité aujourd’hui lundi dans le district de Sukma (état de Bastar). C’est une équipe conjointe de membres de la District Reserve Guard et du Commando Battalion for Resolute Action (CoBRA), une unité d’élite de la Central Reserve Police Force (CRPF),qui a tué le jeune homme dans la jungle de Dohramangu, à la frontière du Telangana. Les militaires affirment avoir trouvé une arme.

Commandos COBRA de la CRPF à l'entraînement

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Deux membres des forces de sécurité ont été grièvement blessés lors d’un affrontement entre les forces de sécurité et les maoïstes à la frontière des districts de Dantewada et de Bijapur, dans l’état du Chhattisgarh. Une équipe conjointe de forces de police des districts de Dantewada, Bijapur et Sukma avait été déployée pour mener des opérations de ratissage anti-maoïste dans la région de Purangel et Pidiya. Les policiers se sont heurtés aux guérilleros, ce qui a donné lieu à de violents échanges de tirs. Pendant ce temps, des renforts qui étaient en route pour soutenir l’opération sont tombés dans une embuscade: l’explosion d’un IED a grièvement blessé deux soldats des Bastar Fighters, une unité anti-guérilla. Deux maoïstes ont été tués dans les opérations qui ont suivi.

 

Dossier(s): Inde-Népal

Un responsable maoïste sur la tête duquel une grosse prime avait été mise par les autorités a été arrêté lors d’une opération anti-insurrectionnelle à Bijapur, dans le Chhattisgarh. Sudhakar alias Undaam a été arrêté lors d’une opération conjointe lancée par le personnel de la Garde de réserve du district (DRG), du Bataillon Commando pour une action résolue (CoBRA) et de la police du district le jeudi 14 mars. Sudhakar, aurait un membre du comité divisionnaire (DVCM) du CPI. Sudhakar (55 ans) aurait rejoint le parti en 1996 et est accusé de 108 actions de la guérilla.

Combattants maoïstes

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Des affrontements ont eu lieu à Akbar Nagar, dans la ville de Lucknow, en Uttar Pradesh, dimanche 11 mars, lors d’une opération de destructions de constructions illégales menée par la police et l’administration. L’incident s’est produit dans la soirée alors qu’une équipe de la Lucknow Development Authority et de l’administration, accompagnée de la police, démolissait des constructions illégales dans la localité, le long de la route de Faizabad. Les habitants ont commencé à jeter des pierres sur les fonctionnaires de l’administration et la police pendant la démolition du troisième bâtiment.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: ,

L’ancien professeur de l’Université de Delhi G N Saibaba a été libéré de la prison centrale de Nagpur jeudi, deux jours après que la Haute Cour de Bombay l’ai acquitté dans une affaire de liens maoïstes présumés. Saibaba est incarcéré depuis 2017 après sa condamnation par un tribunal de première instance dans le district de Gadchiroli, dans l’État du Maharashtra (voir nos articles). Auparavant, il avait été incarcéré de 2014 à 2016, avant de bénéficier d’une libération sous caution. « Mon état de santé est très mauvais. Je ne peux pas parler. Je devrai d’abord recevoir un traitement médical, et ensuite seulement, je pourrai parler », a déclaré Saibaba, qui s’est déplacé en fauteuil roulant, aux journalistes après être sorti de la prison.

Mardi, le tribunal de Nagpur de la Haute Cour de Bombay a annulé la condamnation à perpétuité de Saibaba dans l’affaire des liens présumés avec les maoïstes, notant que l’accusation n’avait pas réussi à prouver les charges au-delà de tout doute raisonnable. La Haute Cour a annulé la condamnation de Saibaba, qualifiant de « nulle et non avenue » l’autorisation de poursuite accordée en vertu de la Loi sur la prévention des activités illégales (UAPA). La Cour a déclaré que la condamnation prononcée selon l’UAPA par l’autorité de l’État n’était pas motivée. Le tribunal a également noté que la saisie de certains pamphlets et de données électroniques des accusés démontrait simplement qu’ils étaient des sympathisants de la philosophie maoïste.

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags:

Les combattants maoïstes ont exécuté un commandant de compagnie du Commando Battalion for Resolute Action (CoBRA), dans le district de Bijapur (état du Chhattisgarh). Les bataillons CoBRA sont les unités d’élite anti-guérilla des paramilitaires de la CRPF.  Le commandant Tijau Ram Bhuarya, était en poste au 4e bataillon dans la région de Darbha. Un détachement de la CRPF  surveillait le marché lorsqu’un groupe de maoïstes, vêtus en civil, l’a tué à l’arme blanche.

Commandos COBRA de la CRPF à l'entraînement

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Deux indicateurs de police ont été exécutés hier mardi dans deux actions distinctes, dans l’état du Chhattisgarh. Le premier a été exécuté dans un village du district de Sukma, le second dans un village du district de Narayanpur. Les maoïstes ont laissé sur place des documents détaillant la collaboration des indicateurs avec la police.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Les agriculteurs ont entamé leur marche « Delhi Chalo » (Allons à Delhi) mardi matin, à bord de camions et de chariots chargés de nourriture, de literie et d’autres fournitures, après que les négociations avec le gouvernement n’aient pas abouti à un engagement sur des prix minimums pour toute une série de cultures. Les autorités ont pris des mesures de sécurité strictes dans les zones limitrophes de New Delhi. Des centaines de policiers en tenue anti-émeute ont été déployées au milieu de blocs de ciment surmontés de fils barbelés et de conteneurs destinés à barrer la route au convoi. Les forces de sécurité ont arrêté les agriculteurs à la frontière de Shambhu, qui sépare le Pendjab et l’Haryana – les États du nord auxquels appartiennent la plupart des agriculteurs – à près de 200 km de leur destination.

Les manifestants ont jeté des pierres et tenté de briser les barricades, la police et les forces paramilitaires ont eu recours à des gaz lacrymogènes et des canons à eau. Les forces de sécurité ont également utilisé des drones pour larguer des grenades lacrymogènes sur les agriculteurs qui, en réponse, ont lancé des cerfs-volants dans le ciel dans l’espoir d’enchevêtrer les machines. Plusieurs syndicats d’agriculteurs ont déclaré qu’ils protesteraient contre l’action de la police en bloquant le trafic ferroviaire à plusieurs endroits au Pendjab pendant quatre heures jeudi.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: ,

Trois soldats des forces paramilitaires ont été tués et 14 autres blessés lors d’un affrontement avec des maoïstes à la frontière des districts de Sukma et de Bijapur, dans l’état du Chhattisgarh, aujourd’hui mardi. Lundi, un nouveau camp anti-guérilla avait été installé dans la région de Tekalgudem, un bastion de l’insurrection maoïste. Après l’installation du camp, des membres de la Special Task Force, à la District Reserve Guard et du Commando Battalion for Resolute Action (CoBRA) de la CRPF effectuait une opération dans les villages voisins de Jonaguda-Aliguda lorsqu’ils sont tombés dans une embuscade de la guérilla maoïste.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

La guérilla maoïste a mené le 16 janvier une grande attaque contre le camp Dharmavaram des paramilitaires anti-guérilla de la CRPF, dans le district de Bijapur, dans l’État de Chhattisgarh. Le porte-parole du Parti Communiste d’Inde (Maoïste) a exposé  que cette attaque était une « réponse appropriée à l’opération Kagaar-Surya Shakti récemment lancée par les dirigeants fascistes de l’Hindutva brahmanique pour éradiquer le mouvement maoïste et à l’assaut en cours contre les adivasis ». Les combattants de l’Armée Populaire de Guérilla de Libération ont exécuté le raid de trois heures qu’a duré le raid. Plus de 600 obus de mortiers et d’autres grenades ont été tirés sur le camp. Selon le PCI(M), 35 membres du personnel de sécurité avaient été tués et plus de 40 grièvement blessés. Avant le raid, les guérilleros avaient pris le contrôle de toute la périphérie du camp. Les sympathisants de la guérilla avaient empêché le déplacement des forces supplémentaires en bloquant les routes avec d’énormes troncs d’arbres et la milice populaire a gardé des mines pour frapper les renforts des forces de sécurité. Un commandant maoïste, Devalu, un membre du bataillon, Vikram, et un membre de la milice populaire, Madkam Devalu, ont été tués au cours du raid.Les forces de sécurité ont bouclé la région et un black out de l’information a été instauré.

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,