Quatre membres présumés de la New People’s Army (NPA) ont été tués à Lake Sebu, dans le sud de Cotabato, samedi. Ariel Lasib, Johndel Limosnero et leurs deux compagnons étaient sur des motos séparées lorsqu’ils ont été arrêtés à un poste de contrôle tenu par une équipe conjointe de la police et de l’armée à Barangay Upper Maculan. C’est à ce moment que la fusillade a eu lieu. Lasib et Limosnero étaient des responsables du commandement régional du Front de guérilla Musa-Far South Mindanao de la NPA.

Combattants de la NPA (archive)

Combattants de la NPA (archive)

Un policier a été tué et cinq soldats gouvernementaux ont été blessés dans une embuscade tendue par la New People’s Army à Las Navas, dans le nord de Samar, lundi. Le détachement anti-guérilla se dirigeait vers le village d’Osang à Catubig, lorsque les guérilleros ont fait exploser des IED vers 7 heures du matin. Les blessés sont trois policiers de la 1ère compagnie de la force mobile de la PNP, basée dans la ville de Catubig, et deux soldats du 20e bataillon d’infanterie de l’armée, basé à Las Navas. Il s’agit de la deuxième attaque à l’IED dans la ville de Catubig cette année, visant les forces de l’ordre. Le 22 mars, la guérilla avait fait exploser des IED dans le village de Nagoocan, blessant un soldat.

Des opérations de contre-guérilla menées par l’armée philippine contre la Nouvelle armée populaire (NPA) dans le Negros Central se sont soldées par la mort de deux maoïstes dont un médecin. Elbert « Carding » Nicolas Quillano, chef de peloton, et Jessa « Clea » Luiso Quillano, médecin, qui appartenaient au Front n°2 (Negros central) de la NPA ont été tués par les militaires du 94e bataillon d’infanterie à Barangay Buenavista, vendredi après-midi. Les militaires ont récupéré sur les deux hommes un pistolet, une tablette, une radio portative, deux téléphones portables, des médicaments et des documents.

Guérilleros maoïstes aux Philippines

Guérilleros maoïstes aux Philippines

Les deux accrochages armés successifs ont abouti à la mort d’Ezequiel Cortez Daguman alias Rey, membre du comité central du Parti communiste des Philippines. Ont également été tués Ruel Baylon alias James et Quirino Remegio alias Jelly/Manoy, deux autres cadres de l’insurrection maoïste. Ezequiel Cortez Daguman était recherché pour trois régions judiciaires pour des actions de la guérilla. Les militaires ont en outre récupéré des armes (photos) et des documents. Ce sont des militaires de la 1001e brigade d’infanterie qui ont effectué cette opération à Barangay Tupaz, (Davao De Oro), dimanche matin 27 mars.

Trois paramilitaires anti-guérilla été blessés lorsque des combattants maoïstes ont ouvert le feu sur un camp de la CRPF (Central Reserve Police Force) dans la région d’Elmagunda, dans le district de Sukma (état du Chhattisgarh). Les maoïstes étaient pauvrement armés et fusils et de grenades artisanales. Le camp d’Elmagunda, mis en place au début du mois de février de cette année.

Unité antui-guérilla de la CRPF

Unité anti-guérilla de la CRPF

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Trois membres présumés de la Nouvelle Armée du Peuple (NPA) sont morts lors d’un affrontement avec les forces gouvernementales à Claveria, Misamis Oriental, vendredi. Les soldats étaient en opération de contre-guérilla lorsqu’ils ont accroché environ sept membres présumés de la NPA à Sitio Solana, Barangay Plaridel. Les militaires ont tués trois maoïstes, capturé un quatrième, et récupéré des armes, des munitions et des documents.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Victor Rollon, également connu sous le nom de Rico Rollon, présenté comme l’expert en explosifs de la Komisyong Mindanao (KOMMID) et du Comité régional du Mindanao du Sud (SMRC), a été arrêté par la 1001e brigade de la police nationale philippine à Barangay La Filipina, Tagum City, le 9 mars. Les policiers ont également arrêtés Christine Joy Adorza Dula, présentée comme la responsable des finances du Front n°3 de la guérilla maoïoste, et Chargelyn Monta Casquejo, présenté comme instructeur politique du Commandement des opérations régionales du SMRC. Les policiers ont récupéré deux IED, un fusil M16, un pistolet .45, des téléphones portables, du matériel médical et des documents. Rollon était recherché pour meurtre et détention illégale grave, Dula pour rébellion et insurrection, et Casquejo pour homicide.

 

Le membre du comité central du Parti Communiste d’Inde (Maoïste) Arun Kumar Bhattacharjee, alias Kancha Da, a été arrêté par la police de l’état de l’Assam dans le district de Cachar. Kanchan Da avait des responsabilités dans plusieurs états comme le Jharkhand, le Chhattisgarh, le Telangana, l’Andhra, l’Odisha. Un de ses proches collaborateurs, Akash Urang alias Rahul alias Kajal, membre du comité d’organisation du PCI(M) de l’État d’Assam, a également été arrêté.

Kancha Da

 

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: ,

La Cour suprême du Pérou a confirmé mercredi la condamnation à perpétuité prononcée par un tribunal national à l’encontre des dirigeants du Parti Communiste du Pérou dit « Sentier lumineux », dont son président Abimael Guzman, est décédé en septembre de l’année dernière après avoir été emprisonné pendant près de trois décennies (voir notre article). La décision a été prise par la Chambre pénale permanente de la Cour suprême pour le délit de « terrorisme aggravé », en référence à l’attaque à la voiture piégée qui, en 1992, a fait 25 morts et 155 blessés dans le quartier chic de Miraflores, à Lima. La sentence concerne Elena Yparraguirre, Óscar Ramírez, María Pantoja, Laura Zambrano, Florentino Cerón, Florindo Flores, Edmundo Cox, Osmán Morote et Margot Liendo.

Le jugement a confirmé que les condamnés devront payer une réparation civile et a déclaré nul et non avenu l’acquittement pour trafic illicite de stupéfiants, ordonnant qu’un nouveau procès pour cette accusation ait lieu « dès que possible ». La condamnation à perpétuité de la direction du PCP-SL avait été prononcée en septembre 2018 par l’Audience nationale pénale (voir notre article). Toutefois, ce tribunal a acquitté les accusés du délit de trafic illicite de stupéfiants pour financer leurs activités, une décision dont le bureau du procureur a annoncé qu’il ferait appel.

Au procès de 2018

 

Deux femmes, présentées comme des cadres maoïstes par la police, ont été tuées par les forces de sécurité dans l’état du Bastar, dimanche matin. Les faits ont eu lieu près de la jungle du village de Jabeli, dans le district de Bijapur. Un détachement mixte de la District Reserve Guard (DRG) et de la Central Reserve Police Force (CRPF), deux forces paramilitaires anti-guérilla, ont encerclé une colline dimanche matin, vers 6 h 15. La police affirme que les deux femmes ont fait usage d’armes, un fusil de calibre 12 et un pistolet 9 mm.

Combattants maoïstes

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,