Partout en Europe les systèmes de santé sont dans une situation proche de l’explosion. La Suisse ne fait pas exception. Cette crise sanitaire liée au virus Covid 19 met les travailleur.euse.s de la santé dans une situation encore plus difficile qu’elle ne l’était auparavant : manque d’effectif, pénurie de matériel, manque de lit pour les patient.e.s, charge de travail augmentée, mise en danger de leur santé et comme si cela ne suffisait pas, suppression par le Conseil Fédéral des dispositions du droit du travail les protégeant.

Cette situation n’est pas le résultat de l’arrivée du nouveau virus. Il s’agit du bilan de la politique des gouvernements capitalistes libéraux pour qui le profit passe avant tout. La privatisation et la “rationalisation” du système de santé ont créé cette situation. En cherchant à toujours gagner plus et à n’importe quelle condition, ils nous ont toutes et tous mis en danger. Aujourd’hui c’est une fois de plus les travailleur.euse.s et les classes populaires qui en payent le prix fort !

Organisons la solidarité ! Dénonçons les responsables !

Depuis le début de la crise sanitaire diverses initiatives de solidarité voient le jour. Des applaudissements aux balcons pour le personnel de santé, distribution de nourriture aux plus démuni.e.s ou encore organisation de quartier pour aider les personnes les plus exposées au virus. Toutes ces initiatives partent d’un sentiment juste et doivent être mises en avant. Continuons à applaudir, continuons à nous organiser et à être solidaire mais surtout n’oublions pas qui sont les responsables de la situation et dénonçons-les ! Lorsque la crise sanitaire finira et qu’adviendra la crise économique soyons solidaires les un.e.s des autres et affrontons les responsables!

Dénonçons le système politique libéral et capitaliste dans lequel nous vivons qui préfère mettre en avant les profits plutôt que notre santé !

Solidarité avec les travailleuses et travailleurs de la santé !

Construire la solidarité, abattre le capitalisme !

Secours Rouge Genève

#notresantéavantleursprofits