Les Philippines vont se procurer six hélicoptères d’attaque T-129 ATAK auprès du constructeur turc TAI [Turkish Aerospace Industries]. Jusqu’à présent, la Turquie n’a jamais été en mesure d’honorer ses contrats à l’export, les États-Unis s’y étant opposés. En effet, le T-129 est doté de deux moteurs T800, produits par la co-entreprise LHTEC, formée à parts également par le britannique Rolls Royce et l’américain Honeywell Aerospace. Or, à partir du moment où la part de composants d’origine américaine dépasse les 10% dans un équipement militaire destiné à être exporté, une autorisation doit être accordée par Washington. Et, depuis 2015, l’administration américaine a systématiquement refusé d’accorder une licence pour les moteurs T800 des T-129 commandés auprès de TAI. Cette position américaine a changé pour ce qui concerne les Philippines, liées par un accord de défense avec les États-Unis signé en 1951.

Christopher John Trugelio, un commissaire politique de la guérilla maoïste, a été abattu par les militaires du 30e Bataillon d’infanterie mercredi après-midi à Barangay Motorpool (Surigao del Norte). Les militaires ont affirmé qu’il était armé d’un pistolet et qu’il a été tué lors d’une fusillade avec une unité de propagande armée du Front de guérilla n°16 de la Nouvelle Armée du Peuple.

Le gouvernement colombien a affirmé, dimanche, qu’il explorait les conditions pour réactiver les négociations de paix avec l’ELN, mais avec des conditions extrêmement dures (voir nos articles ici et ici). Mardi, le gouvernement colombien a assuré que les ordres d’extradition contre les membres de la délégation de l’ELN à La Havane seraient suspendus si un processus de paix était engagé (voir notre article). Le gouvernement continue cependant d’imposer plusieurs conditions telles que la libération des prisonniers de l’ELN, comme conditions pour reprendre les négociations. Le gouvernement colombien est en grande difficulté depuis l’éclatement de la révolte contre la réforme des retraites, la pauvreté et la corruption dans le pays (voir notre article). Il accuse l’ELN d’être impliqué dans le mouvement, ce que dément Pablo Beltrán, porte parole de guérilla. Ce dernier affirme que les fronts urbains de la guérilla ont ordre de ne pas mener d’action à proximité des manifestations, même si l’ELN soutient politiquement ce mouvement.

Combattantes de l'ELN

Combattantes de l’ELN

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

La guérilla maoïste a abattu un policier qu’elle avait enlevé dans le village de Bijapur, dans le Bastar. C’est le troisième membre des forces de l’ordre abattu en 10 jours dans la région. Sur le corps du policier, il a été trouvé un document expliquant qu’il avait été exécuté pour avoir participé à la mort de plusieurs maoïstes. Les deux autres policiers tués sont un membres des commandos anti-guerilla COBRA et un membre de la DRG, une unité tribale paramilitaire.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Les « enfants du feu » sont des groupes auto-organisés de la jeunesse kurde qui mène une guérilla diffuse contre les intérêts turcs. Hier, mardi 20 avril, ils ont incendié les dépôts de produits chimiques et combustibles du département de police du district de Fatih, dans le quartier Kumkapi d’Istanbul. Dans cet entrepôt était entre autres stockés des produits explosifs, chimiques et combustibles saisis par la police anti-contrebande.

 

L’Agence nationale d’enquête (NIA) offre une récompense de 700.000 roupies pour l’arrestation de Madvi Hidma, qui commande le 1er bataillon de l’Armée Populaire de Libération de Guérilla (PLGA), actif dans le sud du Chhattisgarh. Les autorités pensent que Hidma a commandé la grande embuscade, il y a deux semaines à la frontière Sukma-Bijapur. Cette embuscade a frappé le 3 avril une colonne de 450 paramilitaires de la CRPF et policiers de l’état du Chhattisgarh. Elle a fait 22 morts et 31 blessés. En outre une grande quantité d’armes et de munitions a été saisie par les guérilleros. La colonne de 450 personnes faisait partie d’une vaste opération anti-guérilla mobilisant 2.000 policiers et paramilitaires.

Une récompense de 10 lakh a également été annoncée pour des informations conduisant à l’arrestation du secrétaire général du PCI(maoïste) Basavaraju, alias Nambala Keshava Rao, 66 ans. Il a déjà pour 18.500.000 de roupies de prime sur sa tête, offertes par les autorités des Etat du Maharashtra, du Chhattisgarh et de l’Odisha.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Deux membres présumés de la NPA, la branche armée du Parti Communiste des Philippines, ont été tués pas des militaires le 17 avril à Purok Yuring, (Hinoba-an). C’est un détachement du 15e bataillon d’infanterie qui participait à une opération anti-guérilla qui a tué les deux hommes. Les militaires ont récupéré deux pistolets, des téléphones portables, des documents et des effets personnels sur les lieux.

Craignant que la guérilla maoïste du PCP lance des attaques ce dimanche à l’occasion des élections générales au Pérou, les forces armées péruviennes ont déployé 7.960 soldats, dont 3.100 pour la seule zone de la vallée des rivières Apurímac, Ene et Mantaro (Vraem) où la guérilla est solidement implantée. Le PCP pourrait être tenté de faire une démonstration de force le jour du scrutin, comme il l’avait fait la veille des élections présidentielles d’avril 2016, surtout après la mort récente d’un de ses dirigeants, Jorge Quispe Palomino (voir notre article).

Le commandant de la gendarmerie du Front Polisario a été tué par une frappe de drone marocaine au Sahara occidental dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 avril. Addah Al-Bendir était en mission militaire dans la zone libérée de Rouss Irni, à Tifariti, une localité située dans le nord du territoire libéré et sous contrôle du Polisario. Né en 1956, il avait rejoint le Polisario en 1978. Il a été tué peu après une attaque des combattants du Polisario dans la zone de Bir Lehlou contre le mur qui sépare les deux camps sur plus d’un millier de kilomètres. Ces derniers mois, pour la première fois depuis des décennies, des accrochages armés opposent l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS) aux forces marocaines. L’ALPS revendique quotidiennement des attaques visant les positions des forces d’occupation marocaines le long du mur.

Combattants du POLISARIO

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags: ,