Jeudi 28 mai, la cagnotte de soutien au financement du film Fedayin, le combat de Georges Abdallah a été fermée par le site lepotcommun.fr sans aucune explication. Plus de 8000€ récoltés, qui permettaient de boucler le budget de ce projet, ont été renvoyés aux donateurs. Pour rappel, ce film a pour but de mettre la lumière sur l’engagement et le parcours de Georges Abdallah, communiste libanais emprisonné en France depuis 1984 et qui dénonce l’acharnement politico-judiciaire qu’il subit depuis plus de 35 ans (voir notre article). La plateforme lepotcommun.fr rejoint ainsi avec Leetchi, la liste des plateforme qui bloquent les cagnottes de solidarité politique (voir notre article). Évitez Leetchi et lepotcommun.fr !

Une nouvelle cagnotte est ouverte! (voir ici)

Nous invitons ceux qui ont été remboursé par lepotcommun à y reverser leur don, et ceux qui n’avaient pas encore contribué à le faire, même très modestement, tant pour permettre la réalisation de ce film que pour mettre en échec les manoeuvres visant à l’empêcher de voir le jour.

 

Fedayin, le combat de Georges Abdallah

Fedayin, le combat de Georges Abdallah

Cinq Palestiniens ont été blessés après que les forces israéliennes ont dispersé deux rassemblements rejetant la construction de colonies en Cisjordanie occupée. La répression du rassemblement hebdomadaire anti-colonisation dans la ville de Kafr Qaddum, au nord de la Cisjordanie s’est soldée par quatre manifestants, dont un photojournaliste, blessés par des balles métalliques recouvertes de caoutchouc, et des dizaines de manifestants souffrant de suffocation due à l’inhalation de gaz lacrymogène. Un autre journaliste couvrant les manifestations a été blessé dans les environs de Kafr Qaddum par une balle réelle. Dans la ville de Nilin, à l’ouest de Ramallah, l’armée israélienne a utilisé des balles réelles sur des manifestants lançant des pierres sur les soldats.

Forces d'occupation en Cisjordanie

Samedi 23 mai, la Campagne BDS France Montpellier étaient présent·es, comme chaque samedi, pour tenir un stand, Place de la Comédie à Montpellier. La police est, à nouveau intervenue pour interrompre l’action en confisquant des pancartes. Deux journalistes de Décolonial News qui filmaient la scène ont été contrôlés (voir la vidéo) par la police qui a tenté de saisir abusivement le téléphone de l’un des journalistes. Un des policier a notamment dit à ce journaliste : “dommage que je sois en tenue” tandis qu’une autre policière prenait les deux journalistes en photo avec son téléphone personnel. Lorsque la hiérarchie a appris que des journalistes engagés, filmaient la scène, les policiers ont reçu l’ordre de se dissimuler le visage. La police de Montpellier avait déjà empêché une action de la Campagne BDS la semaine précédente (voir notre article).

La police empêche à nouveau une action de BDS à Montpellier

Mardi 12 mai au soir, un convoi militaire israélien revenait du village de Kobar où il avait pratiqué le “kin Punishment” sur la famille d’un prisonnier politique. Le Kin Punishment consiste à punir la famille d’un opposant politique. Sur son chemin du retour, des jeunes Palestinien.nes ont attaqué le convoi à l’aide d’engins pyrotechniques. Voir la vidéo

La jeunesse attaque un convoi militaire de l'armée d'occupation

La jeunesse attaque un convoi militaire de l’armée d’occupation

Mercredi 20 mai dans la matinée, l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri a été victime d’une tentative d’enlèvement à Ramallah en Cisjordanie occupée par les forces spéciales israéliennes devant les locaux d’Addameer, une ONG de défense des prisonniers palestiniens dans laquelle il travaille.

Figure du mouvement des prisonniers palestiniens, il a été arrêté à plusieurs reprises et subit un acharnement de la part des autorités israéliennes. Le 30 septembre 2018, il était libéré après plus de 400 jours de détention administrative, sans charge ni procès (voir notre article).

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Mercredi 13 mai au matin, des affrontements ont éclaté dans le village d’al-Fawar près de Hébron en Cisjordanie occupée entre des jeunes palestiniens et l’occupation israélienne. Zaïd Qaysa, un jeune adolescent de 14 ans, a été assassiné d’une balle dans la tête pendant la riposte des soldats israéliens. L’opération militaire était organisée pour retrouver le responsable de la mort d’un soldat sioniste tué par un jet de pierre dans la nuit de lundi à mardi, lors d’un raid israélien dans le village de Yabad près de Jénine.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Dans la nuit du 10 au 11 mai, les forces israéliennes ont démoli la maison familiale du prisonnier Qassam Barghouthi. Ce jeune palestinien de 25 ans a été arrêté et emprisonné en septembre 2019. Il est accusé d’avoir participé à une action armée du FPLP (voir notre article). La démolition des maisons de prisonniers en Cisjordanie occupée fait partie d’une politique de double peine et d’intimidation pratiquée par l’occupation israélienne.

La maison détruite habillée de drapeaux palestinien et du FPLP.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags: ,

Samedi 9 mai, les autorités bahreïnites ont empêché la tenue d’un webinaire à propos de la normalisation des relations des Pays du Golfe avec l’État sioniste. Le webinaire se déroulait normalement et était diffusé sur les réseaux sociaux quand les autorités ont appelé les différents organisateurs afin d’exiger qu’ils arrêtent cette activité. Le prétexte invoqué est qu’ils n’avaient pas d’autorisation et qu’il y avait la présence d’organisations étrangères (en particulier un représentant du FPLP).

Capture d'écran du webinaire avant son interdiction.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags: ,