Mohammad Al Dakhil, Adham Mabrook et Ashraf Mubaslat appartenaient à la Brigade des martyrs d’Al Aqsa, la branche armée du Fatah. Leur cellule aurait mené au moins cinq attaques de harcèlement (des tirs à l’arme automatique) contre des positions de l’armée d’occupation israélienne en Cisjordanie au cours des derniers mois. Ils circulaient dans leur voiture lorsqu’ils sont tombés dans une embuscade des forces spéciales israélienne. Quelques heures plus tard, des milliers de personnes se sont rassemblées dans le centre de Naplouse alors que les corps des trois hommes, enveloppés dans des drapeaux palestiniens, étaient portés en l’air pour être enterrés. De nombreuses personnes en deuil ont tiré des coups de feu en l’air en signe d’hommage.

Deux guérilleros maoïstes et deux civils ont été tués lors d’un affrontement, hier mardi  8 février, à Barangay Roxas, dans le Samar du Nord. C’est un détachement de la 803e brigade d’infanterie patrouillant dans la zone qui a accroché un groupe de maoïstes, probablement membres du Front de guérilla n°15 du Comité régional du PCP des Visayas orientaux.
Un membre connu de la guérilla a également été tué par des militaires mardi à Barangay Alipao, dans le Surigao du Nord. Connu sous le pseudonyme de Wolf, le maoïste avait des responsabilités dans le Front de Guérilla n°16 du Comité régional du Mindanao du Nord-Est. Il a été tué dans une fusillade entre un détachement du 30e bataillon d’infanterie et un groupe de guérilleros. Les militaires ont récupéré un M16, un AK-47, un AR15 et divers équipements sur le lieu de l’affrontement.

Armes et matériel récupéré par les militaires

Deux membres présumés de la guérilla maoïste ont été tués par les troupes gouvernementales dans la ville d’Impasugong. Les militaires du 2e bataillon de rangers et du 8e bataillon d’infanterie ont tué deux maoïstes connus sous les nom de guerre de Draw et Paet. Deux autres personnes, dont l’une âgée de 72 ans,  ont également été arrêtés.

Guérilleros de la NPA

Guérilleros de la NPA

 

Quasi simultanées, deux explosions ont eu lieu en Grèce, tôt mardi, vers 2h30 heure locale. La première est survenue à Argyroupoli, banlieue de l’est d’Athènes, où habite un journaliste travaillant pour Skaï, l’un des principaux groupes de médias grecs. «Je dormais et j’ai entendu un boum. Toute la porte était en feu», a déclaré le journaliste Yannis Kampourakis à la radio du premier groupe médiatique privé grec: Skaï. La seconde explosion a eu lieu devant l’immeuble où réside Vasilis Doumas, dirigeant d’un syndicat de policiers à Kypseli, quartier populaire d’Athènes, provoquant également des dégâts matériels sur la façade. Le siège de Skaï TV avait déjà fait l’objet d’une très forte attaque à l’explosif en novembre 2018 par l’Organisation des Combattants du Peuple (O.L.A.).

 

 

Dossier(s): Grèce Tags: ,

Euclides España, connu sous le pseudonyme de Jhonier, un des principaux commandants des FARC dissidentes qui avait refusé les termes du l’accord de 2016, a été tué dans une opération menée par l’armée avec l’appui de la police dans la municipalité de Tacueyo, dans le département du Cauca. Le gouvernement colombien avait promis une récompense de 755.000 dollars (environ 667.000 euros) à qui permettrait de localiser Jhonier, qui était également recherché par les Etats-Unis. Environ 5.000 combattants ont rejeté l’accord de paix signé en novembre 2016, qui a conduit au désarmement d’environ 13.000 guérilleros.

Dossier(s): Amérique Latine Tags: , ,

Un membre présumé de la guérilla maoïste a été tué par des militaires samedi dans le Negros Oriental. L’événement s’est produit à Sitio Manlibod, Barangay Sandayao dans la région de Guihulngan. C’est une patrouille du 62e bataillon d’infanterie qui a ouvert le feu sur les maoïstes présumés, tuant l’un d’eux et capturant trois autres.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Le mercredi 12 janvier, le Parti communiste des Philippines (CPP) a confirmé le décès, lors d’une opération militaire, de l’un des fondateurs de la Nouvelle armée populaire (NPA) à Mabini, (Davao de Oro), le 5 janvier. Menandro « Bok » Villanueva, 70 ans, a été actif dans l’insurrection communiste pendant plus de cinq décennies. Il faisait partie de ceux qui ont créé la NPA et était la personne la plus recherchée du pays. Villanueva était le commandant des opérations nationales, membre du politburo du comité central du CPP. Villanueva a commencé à militer en tant qu’étudiant à l’université Ateneo de Manille (ADMU), avant de prendre le maquis dans les années 70, lorsque la loi martiale a été déclarée par le dictateur de l’époque, Ferdinand Marcos. Une autre responsable de la guérilla a été tuée: Anna Sandra Reyes, la secrétaire du Comité régional du NDF.

 

L’ancien député du parti de l’extrême droite indoue BJP de Manoharpur, Gurucharan Nayak, a échappé mardi de justesse à une attaque maoïste dans le district de West Singhbhum, dans l’état du Jharkhand. Les guérilleros ont tué au couteau deux policiers qui lui servaient de gardes du corps avant de partir avec leurs AK-47 et celle d’un troisième policier qui a aussi pu s’échapper. L’attaque a eu lieu dans le village de Jheelruwa, après un match de football dont Nayak était l’invité. Peu de temps après la fin du match de football local, les maoïstes, qui étaient dans la foule des supporters, ont soudainement attaqué Nayak qui a réussi à fuir.

guérilleras maoïstes

 

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Dans le cadre de ses tentatives répétées d’anéantir les forces du PKK au Kurdistan Sud, dans le Nord de l’Irak, les forces armées turques ont installé une vingtaine de base et une centaine de postes dans la région. Ces dernières semaines, ces forces d’occupation turques ont reçu des coups violents de la part de la guérilla. Plusieurs opérations de différents types (tir de sniper, bombardement au mortier, tir de missile, mais aussi attaques directes à la grenade et à l’arme automatique) ont ainsi été menées contre les postes turcs. Les 8 et 9 décembre, deux postes ont été détruits et un troisième est tombé dans les mains de la guérilla qui a récupéré plusieurs armes des soldats turcs tués. Cette semaine, l’armée turque a évacué plusieurs postes dans la région de Zap et, dans le même moment, comme pour compenser l’aveu de sa défaite, elle a multiplié les bombardements aériens: le 27 décembre dans la région de Metîna, le 28 dans la région de Kandil (Qendil), le 29 dans la région de Hakurk (Xakurke) et dans la région de Zap.