Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

Deux guérilleros présumés de la New People’s Army (NPA) ont été tués au cours d’une série d’affrontements avec les forces de sécurité gouvernementales à Agusan del Sur au cours du week-end. Les soldats ont retrouvé les corps des maoïstes sur les lieux des affrontements qui ont eu lieu dimanche matin à Barangay Binucayan. Le premier guérillero a été tué au cours de combats sporadiques d’une durée de deux heures dans l’Union de Sitio, entre les maoïstes et le 60e bataillon d’infanterie de l’armée. Les militaires ont aussi récupéré un fusil M16, un IED de 15 kilos et du matériel politique. Le deuxième maoïste a été tué dans une opération de poursuite lancée par l’armée dans l’après-midi du même jour. Les soldats ont, là aussi, récupéré un  M16 ainsi qu’une grenade, des munitions et du cordeau détonant.

Combattants de la NPA

 

Dimanche 1er septembre, le HBDH a détruit le yacht de luxe ‘Naughty Obsesiord’ au moyen d’une “technique spéciale” alors qu’il naviguait dans le district de Muğla à Marmaris. Malgré la mobilisation des garde-côtes et des hélicoptères, le yacht fut complètement incendié et coulé. Mercredi 21 août 2019, la guérilla a également incendié une dépanneuse du service de police à Istanbul. Ces deux actions constituent les dernières actions de la guérilla dans sa lutte contre la politique du gouvernement AKP-MHP à l’encontre des femmes, des travailleurs et de la population kurde de Turquie et du Rojava (voir notre article).

Plus d’infos ici

Le yacht de luxe coulé par le HBDH

Le yacht de luxe coulé par le HBDH

Dossier(s): Turquie-Kurdistan Tags: ,

Dimanche 1er septembre, le front Domingo Laín Sáenz de l’ELN a mené une attaque contre un convoi de l’armée qui venait de réaliser une fouille d’une cachette de la guérilla dans le village de Caracoles dans une zone rurale du département d’Arauca, à la frontière avec le Venezuela. Un soldat a été tué dans l’explosion d’un engin explosif. Au cours des combats, quatre autres soldats ont également été blessés et un guérillero a été tué. Les camions l’armée ont ensuite été incendiés.

Combattantes de l'ELN

Combattantes de l’ELN

 

 

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

Le Comité exécutif de HBDH a publié une déclaration sur les actions des deux derniers mois et revendiqué 20 actions depuis juillet 2019. Ces actions sont menées dans la lutte contre la politique du gouvernement turc AKP-MHP en Turquie à l’encontre des femmes, des travailleurs et de la population kurde de Turquie et du Rojava.

1 juillet : Sabotage des émetteurs de télévision à Datça (Palmutbükü),
2 juillet: Sabotage du Grand Hôtel et des hôtels avoisinants à Izmir,
26 juillet : Action de sabotage des yachts de luxe à Ataköy Marina et à Pendik Marina (Istanbul),
26 juillet : Action à l’encontre des installations de stockage et de production de palettes dans la région d’İzmir (Pınarbaşı, district de Bornava),
27 juillet : Action contre un hors-bord à Bodrum,
28 juillet: Action au port d’Ambarli à Istanbul,
30 juillet: Attaque de l’usine d’armes de Konya Beyşehir,
30 et 31 juillet : Action contre le dépôt du ministère de la justice, à Denizli et à İzmir,
1er août: Action contre la fabrique de Cem Boyner et de la famille Ali Kurşat à Ayvalık, Balıkesir,
4 août : Action contre la zone industrielle de Denizli,
5 août : Action contre l’école d’infanterie de Tuzla,
6 août : Action au Centre scientifique d’Üsküdar,
6 août: Attaque de l’usine appartenant à la famille Ercal, dans le district d’Alapli à Zonguldak,
9 août: Attaque de l’usine de production de peinture de Tuzla,
10 août : Attaque de la zone industrielle de Çiğli, Izmir,
10 août : Attaque contre un convoi militaire chargé de munitions à Konya Aksehir,
10 août : Sabotage du dépôt de munitions militaires à Reyhanli, Hatay,
12 août : Attaque contre l’usine qui produit des conteneurs à Bornova, Izmir.

Déclaration du comité exécutif du HBDH (en turque).

Un maoïste recherché et un paramilitaire anti-guérilla ont été tués mercredi dans une fusillade dans une jungle du district de Malkangiri dans l’Odisha. Un autre paramilitaire a également été grièvement blessé lors du heurt qui a eu lieu au cours d’une opération de ratissage menée par le Groupe d’opérations spéciales (SOG) et la Force volontaire de district (DVF). Le militant maoïste, Rakesh Sodhi, était recherché depuis dix ans et faisait l’objet d’une mise à prix pour sa capture de 800.000 roupies. Rakesh Sodhi était dans un campement avec une quinzaine d’autres maoïstes dans la forêt de Pakanguda. Il était recherché comme un des principaux dirigeants du Comité spécial zonal des frontières d’Andhra-Odisha pour une douzaine d’attaques de la guérilla maoïste dans l’Odisha, le Chhattisgarh et l’Andhra Pradesh. Parmi ces actions, l’attaque à l’IED à Kalimela (Malkangiri), qui a tué 17 membres des forces spéciales de la police en juillet 2008.

Guérilleros maoïstes

Guérilleros maoïstes

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Jeudi 29 août, Iván Márquez, négociateur en chef des FARC dans le cadre de l’accord de paix conclu avec le gouvernement (voir notre article) est apparu dans une vidéo aux cotés de deux autres commandants de la guérilla (Seuxis Paucias Hernández, alias Jesús Santrich, et Hernán. Darío Velázquez, El Paisa) pour annoncer “une nouvelle étape de lutte armée”.

Iván Márquez avait disparu depuis un an. Il justifie la décision des FARC par la trahison de l’accord de paix de La Havane par l’État colombien ainsi que les nombreux meurtres de dirigeants sociaux et d’anciens guérilleros (voir notre article). Par ailleurs, il annonce que la guérilla recherchera des alliances avec l’Armée de libération nationale (ELN). Ces commandants pourraient également s’organiser avec les dissidents qui opèrent déjà dans différentes régions mais cela n’est pas confirmé. Par ailleurs, il n’est pas garanti que ces groupes disposent d’une chaîne de commandement. Selon des estimations les dissidents opéreraient dans 85 municipalités, seraient regroupés en 23 structures et regroupant 1 800 guérilleros, en plus de 300 nouvelles recrues.

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

Cinq combattants maoïstes ont été tués, et deux paramilitaires anti-guérillas de la Garde de réserve du district de Narayanpur ont été blessés, dans une violente fusillade entre les forces de sécurité et la guérilla dans la jungle de Dhurbeda à Abujhmad, à 350 km de Raipur. C’est une force conjointe de la Garde de réserve du district de Narayanpur (DRG) et de la Force d’intervention spéciale (FST) qui a affronté les maoïstes au début de la matinée. Narayanpur est un des sept districts où l’insurrection maoïste est la plus forte dans la région de Bastar, dans le sud de l’état du Chhattisgarh.

Opération anti-guérilla en Inde (archive)

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Les forces du HBDH ont mené 6 actions les 20 et 21 août en réponse au limogeage des 3 co-maires de Diyarbakir, Madrin et Van et à la répression qui a suivi (voir nos articles ici et ici).
1. Un commando a incendié l’entrepôt «Jolly Textile Military Products» à Istanbul, qui fabrique des vêtements pour l’armée rendant le bâtiment et l’ensemble de ce qui s’y trouvait inutilisables.
2. L’usine de cosmétiques de la zone industrielle de Küçükcekmece a été détruite.
3. Un commando a incendié l’usine de produits chimiques située dans la zone industrielle de Küçükcekmece.
4. Une usine de cosmétiques de trois étages située dans la zone industrielle de Başakşehir a été détruite.
5. Environ 500 voitures ont été détruites sur un parking du district de Şirinevler, à Yıldırım.
6. Une usine de recyclage dans le district de Çorlu, à Tekirdağ, a été réduite en cendres.

Lire le communiqué en anglais.

Lire le communiqué en turc.

Action du HBDH

Au moins huit personnes ont été arrêtées pour leurs liens présumés avec le PKK à Istanbul. Des escadrons antiterroristes ont mené des opérations simultanées dans sept quartiers de la ville, dont Ataşehir, Kadıköy et Üsküdar, pour appréhender ces personnes qui sont accusés d’avoir diffusé une “propagande terroriste”, d’avoir apporté un soutien financier au PKK et d’avoir participé à certaines activités du parti. Des documents, ainsi que diverses armes et munitions auraient également été saisis lors des raids. Neuf autres personnes accusées de lien avec le PKK ont été arrêtés mardi dans la province de Bitlis, par des unités anti-terroristes de la Direction de la sécurité provinciale. La police affirme avoir saisi une arme automatique, un pistolet, ainsi que des documents papiers et numériques. Au même moment, un opération de la guérilla du PKK a causé la mort d’un militaire et blessé 3 autres à Silopi, district de la province de Sirnak. Ces militaires étaient chargés d’assurer la sécurité de la société pétrolière turque “Türkiye Petrolleri Anonim Ortaklığı” (TPAO) très souvent ciblés par les combattants du PKK.

Combattants du HPG, la guérilla du PKK

 

 

 

Un maoïste a été tué dans une opération anti-guérilla dans la jungle de Burgula, à Manuguru mandal. Cela s’est passé mercredi, dans cette région de la circonscription de Pinapaka, dans le Telangana, qui est un fief naxalite. L’opération visait une groupe de guérilleros conduit par le commandant du Comité de la région de Manuguru du PCI(maoïste). Après les tirs, la police a récupéré le corps d’un maoïste et prétend avoir aussi récupéré arme qui lui appartiendrait, ainsi que de la littérature maoïste.

guérilleros maoïstes (archive)

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,