La police nationale colombienne a procédé à l’arrestation d’un membre présumé de l’ELN dans le village de Campo Dos, dans la zone rurale de Tibú, au nord de la province de Santander. En représailles, des membres de l’ELN ont assiégé le commissariat de cette zone de Catatumbo, et bloqué la route qui mène de cette zone à la capitale départementale, Cúcuta, avec une voiture piégée.

 

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

Deux policiers du poste de police municipal de Lambunao ont été blessés et leur voiture de patrouille a été endommagée lors d’une embuscade de la guérilla maoïste à Barangay Pughanan (Iloilo) vendredi matin. Le véhicule transportant une équipe de neuf policiers a versé sur le bord de la route à la suite de l’explosion d’un IED déclenché par les guérilleros qui ont ensuite tiré quelques coups de feu avant de se retirer. La veille, deux escarmouches avaient eu lieu entre des guérilleros et des détachements de l’armée, des coups de feu ont été échangés sans faire de blessé.

A la fin de la semaine dernière, le président Duterte a prononcé un discours dans lequel il a décrit les combattants communistes comme des “bandits” en ordonnant à la police de se montrer “impitoyable”: “Si vous en rencontrez armés, tuez-les, tuez-les, ne vous souciez pas des droits de l’homme”, a déclaré Duterte. L’approche du “pas de prisonnier” à l’égard des insurgés s’est accompagnée du phénomène du “marquage rouge”, selon lequel les opposants sont qualifiés de communistes ou de terroristes par des partisans du gouvernement ou des représentants de l’État, presque toujours sans preuve. Cette campagne ne fait plus aucune distinction entre les rebelles armés et les militants non combattants, les dirigeants syndicaux et les défenseurs des droits.

Au cours du week-end, la police philippine, appuyée par des unités militaires, a ainsi tué neuf personnes dans une série d’opérations dans la partie sud de l’île de Luzon. Ces opérations ont été menées dans les provinces de Cavite, Laguna, Batangas et Rizal, dans l’application d’au moins 24 mandats de perquisition. La police a affirmé que toutes les personnes tuées étaient associées à des “groupes terroristes communistes” et avaient tiré sur des policiers alors qu’elles se voyaient signifier des mandats de perquisition, et que six autres suspects avaient été arrêtés et neuf se sont échappés. En fait, les personnes tuées étaient pour la plupart des syndicalistes non armés et des militants de gauche.

Policiers philippins (archive)

 

Trois paramilitaires anti-guérilla des “Jharkhand Jaguars” ont été tués jeudi, et deux autres blessés, dans l’explosion d’un IED déclenché par des guérilleros maoïstes dans la forêt de Lanji (district de Singhbhum). L’embuscade est survenue lorsque les paramilitaires effectuaient, avec des policiers, une opérations de ratissage. L’explosion de l’IED a été suivi d’une forte mitraillade. Les paramilitaires blessées ont été transportées par hélicoptère à Ranchi.

RANCHI, MARCH 4 (UNI):– An injured security personnel being airlifted after landmine blast triggered by Maoists at Chaibasa in Ranchi on Thursday.UNI PHOTO-5U

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Trois affrontements meurtriers entre la guérilla maoïste et les forces de sécurité ont eu lieu ce mercredi 24 en Inde. Un paramilitaire de la Police de la frontière indo-tibétaine (ITBP) a été tué lorsque les guérilleros ont fait exploser un IED au passage de sa patrouille près de Sonpur, à environ 350 km au sud de Raipur (Chhattisgarh). Les maoïstes ont tendu une autre embuscade à un détachement de paramilitaires de la Garde de réserve de district (DRG) qui était en opération près du village de Kukur, à environ 28 km de la frontière entre le Chhattisgarh et le Maharashtra. Un paramilitaire a été tué, un autre blessé. Enfin, un commandant de zone du Jharkhand Janmukti Parishad, un groupe dissident du PCI(maoïste), a été tué mercredi dans le district de Jharkhands Palamu.

Rassemblement maoïste en Inde

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Jeudi 18 février, des affrontements se sont déroulés entre des soldats gouvernementaux du bataillon de Puerto Jordán et des combattant·es du Front de guerre Domingo Laín Sáenz, dans la commune d’Arauquita, département d’Arauca. Ces affrontements ont éclaté lorsque des combattant·es de la guérilla cherchant à attaquer une installation militaire ont été surpris par une patrouille de l’armée gouvernementale. Un soldat est mort et trois autres ont été blessés. Par ailleurs, l’armée avait déployé des hélicoptères de combat qui ont été pris pour cible par le guérilla.

Des affrontements ont également été signalé le lundi 15 février, dans le village d’Alto Purare (municipalité de Tame, département d’Arauca). Les troupes gouvernementales étaient parvenues, à l’aide du renseignement militaire, à identifier un groupe du Front Adonay Ardila Pinilla, de l’ELN. Elles ont monté une attaque menée par des de la 16e brigade de l’armée nationale en coordination avec la police de Casanare ainsi que l’armée de l’air colombienne. Un combattant de l’ELN a été capturé. Des armes et du matériel ont également été saisis. Le même jour, l’ELN a libéré deux soldats, qu’elle avait capturé 13 jours plus tôt dans la ville de Guamalito (juridiction de la municipalité d’El Carmen dans le département du Nord de Santander) lorsque les deux hommes avaient quitté leur bataillon pour chercher de la nourriture.

l'ELN a libéré deux soldats qu'elle avait capturé 13 jours plus tôt

l’ELN a libéré deux soldats qu’elle avait capturé 13 jours plus tôt

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

Un paramilitaire de la Small Action Team (SAT) de Gumla a été mortellement blessé hier mardi dans l’explosion d’un IED posé par des guérilleros maoïstes dans la jungle de Serengdag, dans le district de Lohardaga, à environ 75 kilomètres au nord-ouest de Ranchi. Le paramilitaire participait à une opération conjointe anti-guérilla de la SAT 3 et de la Force de police centrale de réserve (CRPF). Evacué par un hélicoptère de l’armée de l’air indienne, il succombé à ses blessures après avoir atterri à l’héliport de l’État à Khelgaon.

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Le mercredi 10 février, la Turquie a lancé l’opération « Griffes Aigle -2 » dans la région de Gara, au Kurdistan irakien. Cette opération vise les bases des HPG (les forces de défenses du PKK présentes dans la région) avec l’aval du gouvernement régional du Kurdistan irakien (allié de la Turquie). Un rassemblement se tiendra ce samedi à Bruxelles pour la libération d’Abdullah Öcalan et dénoncer les attaques de l’état turc dans la région de Gare. Rassemblement demain samedi 13 février 2021 à 14h à la Porte de Namur (Bruxelles).

Opération Griffes Aigle -2 _ 10 février 2021

 

Cuba a informé la Colombie d’un plan de l’ELN visant à mener une attaque à Bogota dans les prochains jours. Cette information a été transmise au gouvernement colombien par l’ambassadeur cubain Jose Luis Ponce, au moyen d’une note datée du samedi 6 février. Dans la note, signée par l’ambassadeur, Cuba affirme avoir partagé les renseignements avec la délégation de paix de l’ELN, mais que ces derniers “avaient exprimé une ignorance totale” du projet d’attaque. La délégation de l’ELN a également réaffirmé qu’elle n’était pas impliquée dans les décisions ou opérations militaires de l’organisation. L’attaque aurait impliqué du Front de guerre de l’Est de l’ELN.

Cuba dévoile au gouvernement colombien un projet d'attaque de l'ELN

Cuba dévoile au gouvernement colombien un projet d’attaque de l’ELN

Dossier(s): Amérique Latine Tags: , ,

Un lieutenant et deux autres soldats de l’armée gouvernementale ont été tués dans des affrontements avec les insurgés communistes dans la province de Quezon vendredi 5. Le premier lieutenant Romeo Sabio Jr.a été tué à Barangay San Roque alors qu’il commandant un détachement du 85e bataillon d’infanterie lors d’opération de contre-guérilla. Un commandant de la NPA, connu sous les alias «Jade» et «Rosgel», a été tué dans un autre endroit de San Roque à 9 h 40 le 6 février. Enfin, le 5 février, Ronnel Batarlo, un commandant de la NPA qui portait l’alias «Ka Marwin», a été tué par les militaires.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA