Aujourd’hui, l’ELN a annoncé avoir découvert un plan du gouvernement visant à assassiner les membres de sa délégation participant aux négociations de paix. L’idée était de les mener à La Havane, grâce à une fausse proposition de reprendre les pourparlers, puis de les assassiner à leur retour. Selon la guérilla, il existait déjà un plan visant assassiner des membres du commandement central de l’ELN élaboré à l’époque du gouvernement de Juan Manuel Santos. Cependant comme ce dernier avait remporté le prix Nobel de la paix après l’accord signé avec les FARC, le plan avait dû être abandonné. Le gouvernement de Ivan Duque a repris et développé ce plan. L’idée de Ivan Duque était donc d’imposer des conditions très difficiles à la reprise des pourparlers, mais si cela ne fonctionnait pas ils réutiliseraient ces plans d’assassinat. La délégation de l’ELN est cependant restée à La Havane suite à la rupture des négociations par le gouvernement (voir notre article).

Des membres de la délégation de l'ELN à La Havane

Des membres de la délégation de l’ELN à La Havane

Un sous-inspecteur adjoint de la police du Chhattisgarh a été exécuté ce lundi 31 août par des guérilleros maoïstes dans le district de Bijapur (Bastar). Le policier avait disparu dimanche soir de la région du district de Kutru. Son corps a été retrouvé le long de la route de Kutru-Naimed, dans le district de Bijapur, aujourd’hui  lundi. Le policier aurait été enlevé puis tué par la milice locale du PCI(maoïste). La police du district a lancé une grande opération de ratissage dans la région.

Rassemblement maoïste en Inde

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Un soldat a été blessé dans un affrontement à Barangay Carabalan (Negros Occidental), hier jeudi 27 août. La fusillade est survenue lorsqu’une patrouille de huit militaires du 94e bataillon d’infanterie ont rencontré cinq guérilleros maoïstes. Le militaire blessé a été immédiatement transporté à l’hôpital. Suite à l’affrontement, quatre membres présumés de la milice populaire de la NPA ont été arrêtés. Les autorités ont récupéré un fusil de calibre .22, trois armes de poing et un fusil de chasse artisanal.

Les quatre arrêtés et le matériel récupéré par les militaires

Quatre membres de la guérilla du PCP-SL, un policier et un militaire sont morts lundi 24 août dans un affrontement qui a eu lieu dans la région de la vallée des rivières Apurímac, Ene et Mantaro, près de la ville d’Ayacucho. L’affrontement a eu lieu dans une zone de jungle du district d’Anchihuay. Les guérilleros maoïstes décédés ont été identifiés comme étant les camarades Cirilo, qui dirigeait la colonne, Roger, Wilmer et Alejandro. Un policier et un militaire, membres d’une patrouille des forces combinées, ont également été tués dans la fusillade. Après la confrontation, trois fusils Galil, un pistolet et des fournitures militaires (jumelles, lunette de vision nocturne, etc.) ont été récupérés par les forces de sécurités.

Combattants de la guérilla maoïste au Pérou

 

Douze personnes accusées d’appartenir aux réseaux logistiques du PCI(M) ont été arrêtées ce vendredi 21 août dans le district de Bhadradri-Kothagudem, à Telangana. La police a saisi des bâtons d’explosif, des détonateurs, du fil électrique et des piles. Les 12 personnes arrêtées sont accusées d’avoir fourni pendant trois ans des vivres et des équipements à la guérilla maoïste en se rendant à Manuguru Mandal, dans le district de Bhadradri-Kothagudem. Elles sont ensuite accusées d’avoir décidé d’installer des IED visant la police.

Les arrestations du Bhadradri-Kothagudem

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Deux soldats du 62e bataillon d’infanterie de l’armée philippine ont été blessés, tandis qu’un membre présumé de la guérilla maoïste a été tué lors de deux affrontements, ce vendredi 14 août à midi, à Sitio Tabago, dans le Negros Oriental. Les deux affrontements ont eu lieu presque simultanément, opposant les militaires de la 303e brigade en pleine opération de contre-guérilla à deux groupes distincts de 15 et 20 combattants de la NPA. Une fusillade de 30 minutes a eu lieu pendant que des hélicoptères intervenaient en débarquant des renforts.

Opération héliportée ce vendredi midi

Sept personnes ont été tuées lors d’un combat entre les troupes gouvernementales et la guérilla maoïste samedi 8 août, dans l’après-midi,  à Barangay Suagayan (Ilocos Sur). Un militaire de la 702e brigade d’infanterie, un civil, et cinq maoïstes, dont une femme médecin, ont été tués. Cinq soldats gouvernementaux ont également été blessés. Le civil tué est un agriculteur qui plantait du riz et qui a été pris dans les tirs croisés. C’est la troisième fusillade entre l’armée et la guérilla dans l’Ilocos Sur en un mois.

Combattants de la NPA

Combattants de la NPA

Un sous-officier du 81e bataillon d’infanterie a été tué, et trois militaires ont été blessés, lors d’une embuscade à l’IED réalisée par la guérilla maoïste à Barangay Dili, Sta. Cruz, (Ilocos Sur), vendredi 31 juillet.

Par ailleurs, trois responsables de l’insurrection maoïste pour le nord du Negros occidental ont été arrêtées à Barangay Minapasuk par des militaires du 79e bataillon d’infanterie. Il s’agit de Christell Abordo alias “Dulay” ou “Matt”, Mary Dem Forones alias “Nancy”, “Mia” ou “Ayon” et Rossine Enyong alias “Lemay”, “Digna”, “Angel” ou “Mary Joy”. Les militaires ont saisi sur elles un fusil M14, trois revolvers .38, huit téléphones portables, des fournitures médicales et des documents politiques.

Un maoïste a été tué dimanche 26 juillet dans un échange de tirs avec la police à Chintapalli Mandal, dans la zone de la frontière d’Andhra Odisha (AOB). D’autre part, un paramilitaire anti-guérilla de la garde de réserve de district (DRG) a été blessé lors d’une fusillade avec des maoïstes dans une forêt du village d’Aautpalli, dans le district de Bijapur, mercredi 29. Le paramilitaire a été blessé par balle à la jambe et a été transféré à l’hôpital. Les forces de sécurité ont intensifié leurs opérations alors que les maoïstes observent la semaine des martyrs du 28 juillet au 3 août.

Combattants maoïstes

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Un échange de tirs a eu lieu dimanche 18 à la frontière Andhra-Odisha, dans les zones forestières de Munchangiputtu et Pedabayalu. Deux importants dirigeants maoïstes auraient échappé de peu à la police à cette occasion. Il s’agirait d’Akkiraju Hargopal, alias Akkiraju Hargopal, alias RK, un des principaux dirigeants de l’insurrection maoïste, et du secrétaire du comité zonal du PCI(M), Chalapathi. Ce dernier et son épouse Aruna auraient cependant été blessés par les tirs des policiers. Par ailleurs Sunil Manjhi, 37 ans, un résident du district de Giridih dans le Jharkhand a été arrêté mercredi 22. Il serait membre du comité de zonal du Bihar-Jharkhand du PCI (M). Il est accusé de jouer un rôle déterminant dans la collecte d’énormes montants de taxes auprès des entreprises de la région de Parasnath à Giridih.

Akkiraju Hargopal

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,