Actualité de la répression et de la résistance à la répression

21 février 2018

Inde : Les autorités du Chhattisgarh vantent leurs succès contre-insurrectionnels

Devant le parlement du Chhattisgarh, le ministre de l’Intérieur de l’état a vanté les succès de sa politique contre-insurrectionnelle contre la guérilla maoïste. Selon lui, au moins 300 guérilleros ont été tués dans des combats avec les forces de sécurité sur ces deux dernières années. "Jusqu’à présent, depuis 2016, au moins 300 guérilleros ont été abattus dans 440 combats avec les forces de sécurité dans l’état. Parmi eux, les corps de 225 maoïstes ont été retrouvés. Au cours de cette période, 2160 maoïstes ont été arrêtés, alors que 577 armes set 597 mines ont été saisis. En outre, impressionnés par la politique de reddition et de réhabilitation du gouvernement de l’état, 1589 naxalites se sont rendus". Il a ajouté "Les forces de sécurité sont parvenues à pénétrer dans les bastions maoïstes du Bijapur, Sukma, Narayanpur et Dantewada dans le cadre des ’Operation Prahar’ 1 et 2 menée l’an dernier". Depuis le mois de janvier dernier, des dizaines de guérilleros ont été abattus par les forces de sécurité dans 32 combats, 13 corps ont été retrouvés".

Forces de sécurité dans le Chhattisgarh Forces de sécurité dans le Chhattisgarh

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
20 février 2018

Catalogne : La députée indépendantiste Anna Gabriel s’est réfugiée en Suisse

Accusée par la justice espagnole de rébellion, elle risque jusqu’à 30 ans de prison. Son procès doit commencer ce mercredi. La députée du parti Candidature d’Unité Populaire (CUP) ne s’y rendra pas. Elle attend de savoir si une demande d’extradition sera formulée par le tribunal. Dans ce cas la, elle demandera l’asile politique en Suisse.

La CUP est un parti indépendantiste catalan et anticapitaliste. Il a joué un rôle déterminant durant le référendum d’autodétermination en 2017. Actuellement plus de 900 personnes sont sous enquête de la justice espagnole pour des faits liés au mouvement d’indépendance catalan.

Anna Gabriel Anna Gabriel

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
20 février 2018

Rojava : À Deir Ezzor et à Afrin, du Celox est arrivé

La Campagne de soutien aux internationalistes du Rojava continue à fournir des pansements hémostatiques Celox aux bataillons qui résistent face à Daesh, Al Qaïda et l’armée turque. Comme en témoigne une vidéo et une photo récemment prises à Deir Ezzor et à Afrin.

De la part des ’Antifascist Forces in Afrin (AFFA)’ : "Depuis le front d’Afrin, nous venons de recevoir des pansements hémostatiques. Nous remercions la Campagne Celox initiée par le Secours Rouge International pour la solidarité ! Faites un don via www.rojava.xyz"

Du Celox pour les Forces Antifascistes à Afrin Du Celox pour les Forces Antifascistes à Afrin

Voir le dossier: avec les tags: - - - - Nos sources
20 février 2018

Rojava : La défense kurde sur le point de tomber, mais le régime arrive en renfort

L’armée turque a réalisé de grosses avancées sur les multiples fronts sur lesquels elle avance dans le Canton d’Afrin, au 31e jour de l’opération "Rameau d’Olivier" qui l’oppose aux Forces Démocratiques Syriennes (QSD). En 32 jours, l’armée turque n’a réalisé qu’une avancée négligeable (surtout pour la seconde armée de l’OTAN), mais les lignes de défense des YPG et des YPJ sont à présent sur le point de tomber. L’armée turque et ses supplétifs salafistes ont réalisé ces derniers jours et dernières heures de grosses avancées (en rose sur la carte plus bas).

Toutefois, après plusieurs jours de négociations, les forces du régime sont entré dans la Bataille d’Afrin, aux côtés des Kurdes. Le Commandement YPG a publié un communiqué officialisant que le régime syrien viendrait en aide aux QSD afin de protéger "les frontières et l’unité de la Syrie". Un premier convoi de 23 véhicules a été envoyé vers Afrin et a immédiatement été pris pour cible par les avions chasseurs turcs. Le convoi est à présent arrivé à Afrin, au moins cinq véhicules de combattants syriens ont été déployés dans le centre-ville d’Afrin. Les forces pro-régime qui prennent part à cette opération comprennent des militaires de la SAA (Armée Syrienne Arabe, combattants réguliers), de la NDF (National Defence Forces, milices pro-régime en Syrie) et probablement des PMU (Hachd al-Chaabi, les "milices chiites"). Les négociations entre le régime et le Rojava duraient depuis plusieurs jours, mais la Russie a tenté plusieurs fois d’interférer dans les négociations. Une guerre ouverte entre les armées turque et syrienne la forcerait à se positionner. Plus de forces syriennes sont attendues dans les prochaines heures et prochains jours.

En bleu et rose, la zone d'occupation turque. En bleu et rose, la zone d’occupation turque.

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
20 février 2018

Inde : Augmentation du nombre de districts qualifiés de "touchés par la guérilla maoïste"

La classification du ministère des Affaires Etrangères à propos des zones touchées par l’insurrection maoïste devrait inclure deux districts du Kerala pour la première fois dans l’histoire de l’état. Cette estimation est menée par le ministère pour déterminer quels états sont éligibles pour recevoir un remboursement (du gouvernement fédéral) pour les fonds qu’ils investissent dans la contre-insurrection. Selon le ministère, 106 districts répartis sur dix états sont touchés par la guérilla maoïste. Parmi ceux-ci, 35 sont catégorisés comme étant les "districts les plus durement touchés par l’insurrection maoïste". Selon un fonctionnaire gouvernemental, les districts de Palakkad et Malappuram (Kerala) devraient à l’avenir recevoir des fonds en raison de l’augmentation de l’activité de l’extrême gauche qu’ils vivent depuis plusieurs mois. L’inclusion et l’exclusion des districts dans le programme de remboursement sont basés sur leur profil violent, et d’autres paramètres tels que l’intensité de la violence sur une période de cinq ans, la force organisationnelle de divers groupes naxalites, la présence de brigades maoïstes armés et leurs mouvements ainsi que l’ensemble des mesures proactives initiées par la police et l’administration pour contrer les guérilleros.

Guérilleros maoïstes Guérilleros maoïstes

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
19 février 2018

Allemagne/Turquie : Quatre libérations dans le procès ATIK

Dix communistes turcs actifs dans l’immigration (et notamment dans l’organisation ATIK) avaient été arrêtés par la police allemande et détenus suite à des opérations découlant de la coopération des gouvernements allemand et turc (voir notre article). Leur procès se déroule toujours à Munich mais quatre d’entre eux, Sami Solmaz, Musa Demir, Banu Büyükavcı et Sinan Aydin ont été libérés. Ils doivent cependant rester en Allemagne, signer deux fois par semaine au commissariat, et assister aux audiences de leur procès. Un autre de ces dix prisonniers, Mehmet Yeşilçalı, avait déjà été mis en liberté provisoire pour des raisons de santé (voir notre article).

Manifestation de solidarité aux inculpés du procès ATIK à Munich (archive) Manifestation de solidarité aux 10 inculpés du procès ATIK à Munich (archive)

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
19 février 2018

Bruxelles : Jiyed et Mounir maintenus en détention au centre 127bis

Jiyed et Mounir, qui avaient été arrêtés lors de la rafle policière contre l’asbl Globe Aroma, sont maintenus en détention selon la décision de la Chambre du Conseil cet après-midi. Le front commun syndical FGTB-CSC, qui avaient déjà réuni une centaine de manifestants ce matin à 9h et plusieurs dizaines au long de la journée, appelle à la mobilisation avec des rassemblements quotidiens dès ce mardi 20 février au Carrefour Arts/Loi de 12h à 14h.

Rassemblement pour Jiyed et Mounir ce lundi matin Rassemblement pour Jiyed et Mounir ce lundi matin

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
19 février 2018

Philippines : Embuscade de la guérilla maoïste contre les forces spéciales

Six membres de la Force d’Action Spéciale (SAF) de la police ont été blessés lors d’une attaque menée par les combattants de la NPA à Barangay San Jose (Antipolo). Les commandos anti-guérilla patrouillaient à bord de deux véhicules dans une zone reculée de Sitio San Jose lorsque les guérilleros ont ouvert le feu sur le convoi. Les blessés sont tous membres de la 33e Compagnie d’Action Spéciale de la Police Nationale des Philippines du 3e Bataillon d’Action Spéciale. Ils ont été amenés dans des hôpitaux de la province de Rizal et de la ville de Marikina pour y être soignés. Deux commandos qui avaient été portés disparus immédiatement après l’embuscade ont finalement été retrouvé lorsqu’ils sont sortis de leur cachette à l’arrivée de renforts.

Par ailleurs, deux combattants de la NPA ont été tués lors d’une rencontre avec les forces gouvernementales à Upper Road 1, Barangay Bunawan Brook. C’est un détachement du 88e bataillon d’infanterie de l’armée gouvernementale qui a accroché le 2e peloton du Front de Guérilla n°14 du Comité régional CPP-NPA du Nord-Est de Mindanao.

Armes récupérées par les militaires à Barangay Bunawan Brook Armes récupérées par les militaires à Barangay Bunawan Brook

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
19 février 2018

Palestine : 40 manifestants blessés vendredi

Des manifestations de masse et des manifestations se déroulent tous les vendredis à Gaza et en Cisjordanie contre Israël depuis que le président américain Donald Trump a déclaré que Jérusalem était la capitale d’Israël en décembre dernier. Ce vendredi, 23 Palestiniens ont été blessés par balles lors d’affrontements sur les lignes frontières à l’est de Gaza. L’un des blessés était dans un état critique car il avait reçu une balle dans la tête, la plupart des autres avaient été blessés par balle dans la partie supérieure de leur corps, montrant la volonté des soldats israéliens de tuer les manifestants qui brandissaient des drapeaux palestiniens, scandaient des slogans contre Israël et jetaient des pierres sur les soldats.

En Cisjordanie, 17 Palestiniens avaient été blessés par des gaz lacrymogènes lors de manifestations dans les villes de Naplouse, Hébron et Ramallah. Au total, ce sont donc 40 manifestants palestiniens qui ont été blessés lors d’affrontements avec des soldats israéliens dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, vendredi après-midi. Par ailleurs, quatre soldats israéliens ont été blessés samedi, dont deux gravement, dans l’explosion d’un engin piégé le long de la barrière israélienne isolant Gaza. L’aviation israélienne a effectué des bombardements de représailles. Enfin, deux jeunes Gazaouis ont été abattus par les soldats israéliens alors qu’ils étaient proche de la clôture.

Les dépouilles de deux tués à Gaza Les dépouilles de deux jeunes Palestiniens tués vendredi à Gaza

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
19 février 2018

Inde : Deux guérilleros abattus

Deux guérilleros présumés, dont une femme, ont été abattus par les forces de sécurité dans une fusillade qui s’est déroulée en fin de semaine dernière dans le district de Sukma (Chhattisgarh). Le combat s’est déroulé dans une zone forestière. Il a opposé une brigade conjointe de la District Reserve Guard et de la Special Task Force et des maoïstes présumés. Les soldats menaient une opération de contre-insurrection. C’est alors qu’ils encerclaient la forêt qu’ils sont entrés en contact avec ces prétendus maoïstes et qu’ils ont ouverts le feu.

District de Sukma - Chhattisgarh District de Sukma - Chhattisgarh

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
18 février 2018

Italie : Affrontement entre policiers et antifas à Bologne

Le vendredi matin 16 février, une dizaine de manifestants antifascistes se sont fait déloger de la place Galvani qu’ils occupaient pour empêcher les membres du parti d’extrême droite Forza Nuova de s’y rassembler plus tard dans la journée. Dans l’après-midi, un peu avant l’heure du rassemblement prévu par Forza Nuova plusieurs centaines de militants antifascistes se sont rassemblés et ont défilé derrière une banderole "Bologne antifasciste" et "Le conseil municipal soutient les fascistes". La police anti-émeutes a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogène avant de charger. Cinq personnes ont été blessées, dont un policier et deux manifestants ont été arrêtés.

Les manifestations surviennent en pleine campagne électorale pour les élections législatives du 4 mars où les partis de droite bénéficient d’une nette avance dans les sondages.

Affrontements à Bologne entre policiers et antifascistes Affrontements à Bologne entre policiers et antifascistes

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
18 février 2018

Inde : Succès de la guérilla

Deux membres des forces de sécurité ont été tués et six autres blessés dans une attaques menée par la guérilla maoïste. Les guérilleros ont pris d’assaut une brigade de soldats qui montait la garde devant un chantier de construction. Ils ont déclenché une puissante explosion avant d’ouvrir le feu dans la région de Bhejji, district de Sukma (Chhattisgarh). Le commissaire de police local a ajouté que les maoïstes n’étaient parvenus à saisir aucune arme et que les blessés avaient été aéroporté vers un hôpital de la capitale de l’état. Il n’a pas pu dire si il y avait des victimes dans le camp maoïste.

Soldat blessé par la guérilla maoïste Soldat blessé par la guérilla maoïste

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
18 février 2018

Rojava : Trois internationalistes tombent en combattant la Turquie et Daesh

Le commandement des YPG vient de communiquer officiellement sur la mort de trois camarades internationalistes, un Breton, un Galicien et un Néerlandais.

Kendal Breizh (Olivier François Jean Le Clainche, 40 ans) et Baran Galicia (Samuel Prada Leon, 24 ans) sont tous deux tombés au front d’Afrin, en défendant le Rojava contre l’envahisseur turc, le 10 février dernier. Ils étaient arrivés au Rojava à l’été 2017 pour rejoindre les YPG, ils ont ainsi participé à la libération de Raqqa et de Deir Ezzor en combattant Daesh dans ses derniers bastions. Le 20 janvier, quand la Turquie et Al Qaïda ont lancé leur attaque contre le Canton d’Afrin, ils ont -aux côtés de nombreux autres internationalistes- demandé à combattre l’invasion. Baran Sason (Sjoerd Heeger, 24 ans) a lui été tué en combattant Daesh sur le front de Deir Ezzor.

Kendal Breizh Kendal Breizh

Baran Sason Baran Sason

Baran Galicia Baran Galicia

Voir le dossier: avec les tags: - - - - - - Nos sources
17 février 2018

USA : Visa refusé pour le Secrétaire Général de la Fédération Syndicale Mondiale

George Mavrikos, le Secrétaire Général de la Fédération Syndicale Mondiale (FSM), a vu sa demande de visa refusée par les États-Unis. George Mavrikos doit se rendre aux États-Unis en mars pour assister à un événement des Nations Unies à New York, où il est représentant permanent de la FSM, et pour participer en tant qu’orateur principal à la réunion annuelle des Organisations Syndicales membres et amis de la FSM qui se déroulera le même mois à Los Angeles.

Malgrè la procédure suivi pour l’obtention d’un visa auprès du système de demande de visa (ESTA), les autorités compétentes ont refusé la demande. Un courrier a été adressé à l’ambassade des États-Unis à Athènes et le Ministre des Affaires Étrangères de Grèce a également été informé, sans que cela n’aboutisse à une délivrance du visa. De leurs côtés, des organisations syndicales aux États-Unis ont envoyé une lettre de protestation au Secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, mais jusqu’à présent aucune solution n’a été trouvée. La réponse des autorités compétentes des États-Unis à toutes ces actions fût que le FSM devra tout d’abord solliciter d’être retiré du « Terrorist Travel System ».

George Mavrikos, Secrétaire Général de la Fédération Syndicale Mondiale George Mavrikos, Secrétaire Général de la Fédération Syndicale Mondiale

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
17 février 2018

Bretagne/Kurdistan : Interdiction des manifestations solidaires avec Afrin

Jeudi, l’association La Minoterie - A pleine voix a déposé en préfecture une déclaration de manifestation contre l’agression, turque à Afrin, le samedi 17 février à Morlaix. La préfecture du Finistère annonce qu’elle interdit la tenue de cette manifestation invoquant les incidents qui ont eu lieu le samedi 10 février, à Brest, quand des manifestants ont été agressés par des nationalistes turcs (voir notre article). Le lendemain, dimanche 11 février, une nouvelle manifestation organisée dans le centre-ville de Brest avait à nouveau occasionné des tensions. Du coup, « toute manifestation sur la thématique des relations entre la Turquie et les Kurdes sera interdite sur l’ensemble du département le samedi 17 et le dimanche 18 février. » Les organisateurs contrevenants s’exposent à une peine de six mois d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende et que les participants sont eux-mêmes passibles de poursuites.

Le samedi 10 février, à Brest Le samedi 10 février, à Brest

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1995

A propos de notre présence sur les réseaux sociaux

Téléchargez notre Clé PGP

Contact et abonnement à notre lettre d’information : srapapc@gmail.com

Notre local, le Sacco Vanzetti, 54 Chaussée de Forest à Bruxelles

Campagne à propos des photos dans les manifestations

Campagne de soutien au Bataillon International de Libération au Rojava

Vignette No procès Historique des poursuites en cours contre nos membres

Numéro de compte de solidarité (IBAN) : BE09 0016 1210 6957

Suivre la vie du site RSS 2.0

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?