Actualité de la répression et
de la résistance à la répression

Au moins sept Palestiniens ont été blessés aujourd’hui par des balles en acier recouvertes de caoutchouc tirées par les forces israéliennes lors d’affrontements qui ont éclaté au nord de Ramallah. Ces affrontements ont éclaté après une incursion militaire israélienne dans le village de Jifna. De nombreuses autres personnes ont suffoqué à cause des inhalations de gaz lacrymogènes.

Dossier(s): Non classé

Les Mapuche réclament depuis des décennies la restitution de leurs terres accaparées par des entreprises forestières et agricoles, et des groupes mapuches radicaux ont revendiqué la responsabilité de plusieurs attaques incendiaires contre les biens de ces entreprises. Le gouvernement du nouveau président chilien de centre-gauche,  Gabriel Boric, a ordonné ce lundi 16 mai le retour de l’armée dans la région de La Araucanía, dans le sud du pays. Le 12 octobre 2021, des militaires avaient été déplacés dans la région sur ordre du gouvernement du conservateur Sebastián Piñera. Pendant la campagne électorale, Gabriel Boric s’est engagé à retirer les militaires de la région, une mesure qu’il a mise en œuvre le 27 mars.

Dossier(s): Non classé

La présence militaire turque au Kurdistan irakien prend la forme de quelques grandes bases aéro-terrestres, de bombardements par avions et par drone, de raids héliportés, mais aussi d’un semis de petits postes fortifiés. Ceux-ci sont régulièrement harcelés par la guérilla du PKK (les HPG) au moyen de sniper et de missiles guidés. La vidéo ci-dessus montre la destruction le 10 mai d’un tank turc pourtant enbossé derrière un parapet de terre, dans une de ces bases à Barmene.

Voir la vidéo de l’action

 

 

Dossier(s): Turquie-Kurdistan

La Biélorussie a introduit la peine de mort pour « tentative d’acte de terrorisme », selon un décret publié mercredi 18 mai. Jusqu’à présent seuls ceux qui avaient commis un tel acte étaient passibles d’exécution. La cible exacte de cette mesure reste peu claire (à moins qu’elle ne vise les oppositions tous azimuts). Depuis le vaste mouvement de contestation de 2020 contre la réélection de Loukachenko, de nombreux opposants ont été inculpés et arrêtés pour tentative ou préparation d’acte de terrorisme (voir notre article). En mars 2021, le parquet biélorusse avait annoncé que la cheffe de l’opposition pro-occidentale, Svetlana Tikhanovskaïa, en exil depuis 2020, faisait l’objet d’une enquête pour « préparation d’acte de terrorisme en bande organisée ». La scène anarchiste a aussi été ciblée à de nombreuses reprises par les forces de sécurité biélorusses (voir ici ou ici).  Enfin, plusieurs actes de sabotages ont ciblé le trafic militaire russe passant par la Biélorussie et se dirigeant l’Ukraine: la nouvelle loi pourraient en viser les auteurs de ces sabotages, dont plusieurs ont déjà été capturés.

Dossier(s): Reste de l'Europe

Les soldats israéliens ont tiré à balles réelles lors de violentes confrontations avec des jeunes dans la rue Haifa, à Jénine, samedi à l’aube, tandis que des véhicules de l’armée avaient tenté d’avancer vers la périphérie du camp. Amjad Al-Fayed, e de 17 ans a été tué et un autre adolescent a été grièvement blessé. Le jeune homme qui ne portait pas d’arme mais était actif sur les médias sociaux et dans le groupe ‘Wasp’s Nest’, qui transmet des nouvelles de Jénine.

Une marche a été lancée devant l’hôpital Ibn Sina de Jénine dès l’annonce de l’assassinat d’Al-Fayed. Des personnes en deuil ont porté son corps et ont parcouru les rues de la ville et son camp. Ils ont scandé des slogans condamnant les crimes de l’occupation israélienne. Plus tard, de grandes foules à Jénine ont assisté aux funérailles de l’adolescent. Une grève générale a également été observée à Jénine pour exprimer la colère suscitée par le meurtre d’Al-Fayed. Avec cette, le nombre de victimes palestiniennes de l’occupation à Jénine et dans son camp s’élève à 20 depuis le début de l’année.

Dossier(s): Monde arabe et Iran

La police belge est en voie d’adopter le marquage « Battenburg » sur ses véhicules, soit un damier jaune et bleu, à l’anglaise. Ce nouveau look, déjà en vigueur à Anvers fin avril 2021, est testé dans plusieurs zones de police du pays, dans le cadre d’un projet pilote. Les grosses unités de la police fédérale suivront.

C’est l’occasion de rappeler notre dossier sur les véhicules de maintien de l’ordre à Bruxelles
… et la présence de plusieurs autres dossiers sur ce site comme celui sur les lieux de détention à Bruxelles.

Les candidatures de la Suède et de la Finlande à l’OTAN, consécutive à l’invasion de l ‘Ukraine par la Russie, donne à la Turquie la possibilité de poser des exigences envers ces deux pays concernant les asiles politiques accordés aux réfugiés politiquex turcs et kurdes. En effet, un pays ne peut être admis au sein de l’Otan qu’à la condition qu’aucun pays déjà membre ne s’y oppose. La semaine passé, Erdogan, avait affirmé que l’adhésion de la Suède et de la Finlande était une « mauvaise idée »: « Comment allons-nous leur faire confiance? La Suède est la pépinière des organisations terroristes […] Nous ne céderons pas sur l’adhésion à l’ Otan de ceux qui appliquent des sanctions envers la Turquie ». Les deux pays n’ont jamais répondu favorablement aux demandes d’extradition adressées par Ankara au sujet de membres présumés du PKK et de l’organisation  Gülen et ont imposé un embargo sur les armes après son offensive lancée en 2019 contre le Rojava. Le 19 mai, Erdogan a encore haussé le ton. « Nous sommes résolus à maintenir notre position, nous avons informé nos amis que nous dirons non à la Finlande et à la Suède qui veulent rejoindre l’Otan et nous persisterons dans cette voie. […] Cette Suède et cette Finlande sont les pays qui hébergent les terroristes chez eux, le PKK et l’YPG ».

La nuit du 21 avril, un engin incendiaire-explosif a complètement détruit un véhicule de police dans le quartier d’Ambelókipi, dans le centre d’Athènes. L’action a été revendiquée en solidarité avec le prisonnier anarchiste Vaggelis Stathopoulos, dont le procès en appel a commencé le 18 mai. Vaggelis Stathopoulos, qui avait déjà été détenu pendant deux ans et demi, a été condamné en première instance à 19 ans pour avoir recueilli et soigné, Dimitris Chatzivasileiadis, un membre de l’Organisation d’Autodéfense Révolutionnaire (voir notre article).

banderole de solidaité avec de Vaggelis Stathopoulos

Dossier(s): Grèce

Mardi 18 mai, après une assemblée générale au sein de l’UOB, la première université publique du pays, les étudiants ayant obtenu leur baccalauréat en 2021 ont décidé de réclamer pacifiquement le paiement de leurs bourses au moment où on s’achemine vers le début d’une nouvelle année scolaire. Les forces de l’ordre ont décidé de disperser la manifestation avec des tirs de gaz lacrymogène. Les étudiants ont répondu par des jets de pierres.

Dossier(s): Afrique

Deux premiers inculpés de l’affaire dite 27-F, Ermann et Emanuele, ont été libérés. Il s’agit d’anarchistes arretés suite aux nuits de manifestations inusrrectionnelles ayant suivi l’arrestation de Pablo Hasel en février 2021. Il leur est particulièrement reproché l’incendie d’un fourgon de la police catalanne le 27 février.  La caution a été réduite à 15 000 euros par personne et les inculpés ont décidé de payer la caution, avec l’aide de leurs proches et des caisses de solidarité. Reste à payer les cautions de Danilo, Albo et Beppe (le dernier à avoir été emprisonné début mars, après avoir été arrête par la police espagnole, en collaboration avec la PAF française, au moment de traverser la frontière entre le deux pays). Danilo a décidé de partir après le 3 juin, parce qu’il ne veut pas rater les examens à l’université. Albo reste avec lui, dans le même module, et l’attend. On espère que la solidarité remplira les caisses avec l’argent qui manque pour les libérer.

 

 

Dossier(s): Espagne