Actualité de la répression et
de la résistance à la répression

Depuis plusieurs mois, de nombreux Ghanéens manifestent contre la hausse croissante des prix alimentaires et des carburants, mettant sous pression le président Nana Akufo-Addo. L’inflation a atteint plus de 27% ce mois, soit son niveau le plus haut depuis près de deux décennies dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. La police ghanéenne a arrêté mardi 29 personnes après avoir dispersé à coups de gaz lacrymogène une manifestation contre la vie chère. Depuis le matin, les manifestants défilaient dans les rues de la capitale. En milieu d’après-midi, une centaine de manifestants ont tenté de dévier l’itinéraire officiel de la manifestation. Ils ont été stoppés par un barrage de dizaines de policiers, sur lesquels ils ont lancé des projectiles. Après l’arrivée de renforts vers 16h30, les policiers ont alors tenté de disperser la foule à l’aide de gaz lacrymogène, causant la panique. Des gens ont fui, des commerces ont fermé et les autorités ont lancé une vague d’arrestations.

 

Dossier(s): Afrique

« Rien à déclarer! » Depuis des années, ce sont les seuls mots que le Secours Rouge conseille aux militant·e·s interrogé·e·s par la police de répondre. Mais la curiosité à l’égard des techniques de l’adversaire est une bonne chose et la militance doit naviguer au plus serré entre ces deux erreurs classiques face à la répression : la sur-estimer ou la sous-estimer. Comment la police envisage-t’elle les interrogatoires de son côté ? Comment les prépare-t’elle ? Pourquoi y a t’il un « bon » et un « méchant » flic dans les salles d’interrogatoire ? Ce sont à toutes ces questions que ce petit film doit répondre.
Cette vidéo sera projetée pour la première fois dans le cadre de la première édition du Festival Autonome de Bruxelles. À l’aube de nouvelles mobilisations une chose est sûre : les mois et les années qui arrivent seront remplis d’initiatives subversives et révolutionnaires, et donc de répression et de contre-insurrection. Ce document se veut donc être un outil de plus pour les militant·e·s et les collectifs qui s’organisent et se préparent contre la répression. Projection : Jeudi 14 juillet (ouverture 19h, projection 20h) Au Sacco-Vanzetti, 54 Chaussée de Forest, 1060 Saint-Gilles

La Turquie a fini par lever son veto à l’adhésion de la Suède et de la Finlande au sommet de l’OTAN à Madrid. Elle obtenu des deux pays candidats l’engagement de ne fournir aucun soutien aux kurdes syriens, de « rejeter et de condamner le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations dans les termes les plus forts » et de « condamner sans ambiguité toutes les organisations terroristes commettant des attaques » sur le sol turc. En outre, la Suède et la Finlande ont confirmé considérer le PKK comme une organisation terroriste et pris l’engagement de mener « la lutte contre le terrorisme avec détermination et résolution, conformément aux dispositions des documents et politiques de l’Otan » en prenant « toutes les mesures nécessaires pour renforcer la législation nationale en ce sens ».

Stockholm et Helsinki pays ont également accepté de renforcer leur coopération avec Ankara en matière de lutte contre le « terrorisme », via un « mécanisme structuré à tous les niveaux », y compris entre « les services de sécurité et les services de renseignement », et d’enquêter sur « toute activité de financement et de recrutement du PKK et de toutes les autres organisations terroristes ». Selon l’accord, la « Finlande et la Suède traiteront les demandes d’expulsion ou d’extradition de personnes soupçonnées de terrorisme de manière rapide et approfondie, en tenant compte des informations, preuves et renseignements fournis » par Ankara et « établiront les cadres juridiques bilatéraux nécessaires à la coopération en matière de sécurité avec la Turquie, conformément à la Convention européenne sur l’extradition ». Enfin, les restrictions sur les ventes d’armes et d’équipements militaires à la Turquie ont été levées. « La Turquie a obtenu ce qu’elle voulait », a commenté le bureau du président Erdogan après l’annonce de cet accord.

Dossier(s): Turquie-Kurdistan

L’armée israélienne, le service de sécurité intérieure du Shin Bet et la police des frontières ont effectué de nouveaux raids en Cisjordanie dans la nuit de lundi à mardi. Les opérations ont notamment eu lieu dans les villages de Halhul, Doha, Silat al-Khartiya, Adik, Abu Dis et al-Yamun. Une opération a aussi eu lieu à Hébron, où les forces israéliennes ont été la cible de jets de pierres. Au cours d’opérations à Kfar Jaba, les forces israéliennes ont tiré sur des manifestants qui lançaient par des cocktails Molotov. Lors d’une autre opération qui a eu lieu mercredi matin, un mlanifestant Palestinien, Muhammad Maher Amree, a été tué lors d’une protestation contre l’arrestation de deux hommes recherchés à Jénine.

Au total, 13 Palestiniens recherchés ont été arrêtés et remis aux services du Shin Bet. Depuis fin mars, les forces israéliennes mènent des raids quotidiens dans la région, dans le cadre de la vaste opération « Briser la vague » décidée par le gouvernement à la suite d’une série d’attaques réalisées par des Palestiniens qui ont coûté la vie à 19 Israéliens en mars et avril derniers.

Dossier(s): Monde arabe et Iran

« La Turquie lancera de nouvelles opérations militaires à la frontière syrienne dès que les préparatifs seront achevés », a annoncé le Président turc, Recep Erdogan, à l’issue de la réunion du cabinet présidée lundi dans la capitale Ankara. Depuis mai, les dirigeants turcs ont déjà annoncé une nouvelle attaque de grande envergure le long de la frontière sud. Le plan consiste à créer une « zone de sécurité » de 30 kilomètres de profondeur dans les parties du nord de la Syrie que la Turquie et ses alliés djihadistes n’ont pas encore réussi à occuper. La cible principale des opérations nécessaires à cet effet serait les villes de Manbij et de Tel Rifat.
Erdoğan a également abordé son véto concernant l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN. Les 30 États de l’OTAN se réunissent à Madrid à partir d’aujourd’hui, mardi, pour un sommet de plusieurs jours. En marge de ce sommet, il y aura une nouvelle tentative de surmonter le véto turc, motivé par le « soutien » présumé de ces pays au PKK et aux YPG. Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, rencontrera la chef du gouvernement suédois, le président finlandais et Erdoğan.

Dossier(s): Turquie-Kurdistan

Un membre de la Nouvelle armée populaire (NPA) a été tué lors d’une opération anti-guérilla lancée par l’armée gouvernementale  dans la péninsule de Zamboanga. C’est un détachement de la 102e brigade d’infanterie qui a accroché lundi, vers 9 heures du matin, à Barangay Dipawak, un groupe de guérilleros d’un Front de guérilla de Mindanao Occidental. Le maoïste tué s’appelait Nilo Runat Tambula Jr, les militaires ont récupéré un fusil M16 et ses effets personnels.

Deux personnes ont été arrêtées après que plusieurs attaques au cocktail Molotov aient visés des policiers à Exarchia, aux premières heures du dimanche matin. Plusieurs dizaines de manifestants ont occupé la rue Tositsa et les allées environnantes, les barrant avec des poubelles enflammées. Un groupe de manifestants a attaqué au cocktails Molotov le peloton de la police anti-émeute en faction devant les bureaux du PASOK à Charilaou Trikoupis et le peloton en faction devant le ministère de la justice à Athènes. D’autres affrontements ont eu lieu dans les rues Navarino et Charilaou Trikoupis. Auparavant, d’autres manifestants avait attaqué, toujours au cocktail Molotov, des policiers du groupe DRASI qui traversaient Exarchia à moto. Les affrontements ont duré environ deux heures. Un policier a été blessé et est soigné dans un hôpital militaire. Les affrontements ont causé des dommages matériels à plusieurs voitures.

 

Dossier(s): Grèce

La Cour suprême des États-Unis a annulé la « décision Roe v. Wade » vendredi après-midi, donnant aux différents États le pouvoir d’autoriser, de limiter ou d’interdire la pratique comme ils l’entendent. Suite à cela, au moins 13 États ont déjà adopté des lois de déclenchement qui interdisent la plupart des avortements: l’Arkansas, l’Idaho, le Kentucky, la Louisiane, le Mississippi, le Missouri, le Dakota du Nord, l’Oklahoma, le Dakota du Sud, le Tennessee, le Texas, l’Utah et le Wyoming. L’Arizona a deux lois contradictoire et le Sénat de l’Etat devait se prononcer. A Phoenix la police a affronté un groupe important de manifestants qui tentait de forcer l’entrée du bâtiment du Sénat de l’État, brisant des vitres et forçant des portes. Les législateurs ont reçu l’ordre de ne pas sortir du bâtiment. Des policiers ont dispersés, avec d’importants moyens, les manifestants et les législateurs ont repris leur calendrier législatif dans une salle spéciale sécurisée. D’autres incidents entrainant des arrestations ont eu lieu à Greensville (Caroline du Sud) et à Eugene (Oregon).

 

Dossier(s): Amérique du Nord

À l’approche du sommet du G7, neuf personnes ont été arrêtées lors d’une manifestation à Munich, entre autres pour avoir enfreint l’interdiction du port de masques mais aussi, pour deux d’entre elles, sous l’accusation d’avoir attaqué des policiers. L’arrestation d’une personne recherchée par la police vers la fin de la marche de protestation avait déclenché une brève confrontation avec les manifestants. Peu de temps auparavant, des manifestants avaient allumé plusieurs fumigènes. Dans ce contexte, la police a déclaré que les violations de la loi sur les explosifs faisaient actuellement l’objet d’une enquête. Environ 5 000 personnes ont pris part à la manifestation plusieurs personnes ont été blessées par des policiers mobilisés en nombre (3000).

 

Dossier(s): Allemagne

Un membre recherché de la guérilla maoïste et un policier ont été tués dans une fusillade à Pasay City vendredi. Hubert Aplacador était recherché dans le cadre d’une enquête sur l’exécution d’un fonctionnaire de Barangay Almero, abattu par un groupe de guérilleros dans sa résidence le 2 septembre 2021. La police s’est présentée à Malibay vers 4 h 40 du matin pour procéder à l’arrestation mais Aplacador a résisté. Un sergent de la police et Aplacador ont été tué dans l’échange de tir, et un lieutenant de police a été blessé par balles.