Actualité de la répression et de la résistance à la répression

23 novembre 2017

Paris : Rassemblement de solidarité avec Georges Louis, militant du Secours Rouge Arabe !

À l’appel du Secours Rouge International et du Secours Rouge Arabe, un rassemblement aura lieu ce vendredi 24 novembre de 12h à 14h, Place Saint-Michel à Paris.

Voici le communiqué du secrétariat international du SRI :

Georges Louis, militant du Secours Rouge Arabe et délégué syndical CGT avait été arrêté mardi 10 octobre à Paris lors d’une manifestation lors de la grève nationale contre les nouvelles lois anti-salariés du gouvernement de Macron. Il a été maintenu 3 jours en détention. Deux policiers l’accusent d’avoir lancé des projectiles sur eux. Il est donc poursuivi pour “violence sur des personnes dépositaires de l’autorité publique” et pour “participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens” avec comme circonstances agravantes qu’il aurait été été masqué et “derrière une banderole” (ce qui lui vaut d’être considéré comme le “meneur”). Il a été libéré (contre l’avis du procureur) sous “contrôle judiciaire”. Il est interdit de manifestation et doit pointer au commissariat une fois par semaine, en attente de son procès. Ce procès, ainsi que celui d’un autre manifestant, aura lieu le 24 novembre prochain.

Le Secours Rouge International appelle à une participation active à la campagne de solidarité avec Georges :
– En participant au rassemblement le jour du procès, Place Saint-Michel à Paris de 12h à 14h.
– En menant des initiatives locales.
– En contribuant aux frais judiciaires engendrés par cette attaque contre un camarade.

Solidarité avec notre camarade Georges Louis !
Solidarité avec la résistance des travailleurs et travailleuses de France contre les loi anti-populaires et anti-prolétariennes de Macron !
Secrétariat international du Secours Rouge International
Bruxelles-Zürich, le 2 novembre 2017

Solidarité avec Georges Louis Solidarité avec Georges Louis
Salutations solidaires à Georges Louis (Zurich, novembre 2011) Salutations solidaires à Georges Louis (Zurich, novembre 2011)

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
23 novembre 2017

Belgique/Rojava : Deux soirées de solidarité ces 24 novembre et 8 décembre

Deux soirées de solidarité auront lieu prochainement, le 24 novembre à Bruxelles, le 8 décembre à La Louvière.

Le 24 novembre au Local Sacco-Vanzetti. 1060 Bruxelles
Conférence avec deux intervenant.e.s de “We Are Plan C”, structure anticapitaliste au Royaume-Uni qui a organisé plusieurs voyages au Rojava, la partie occidentale/syrienne du Kurdistan. Les intervenant.e.s ont pu réaliser plusieurs interviews d’habitants et de femmes au sujet de la vie politique et sociale sur place. Organisé par la ‘Campagne de Soutien aux internationalistes du Rojava’. L’évenement sera en anglais traduit en français.

"Révolution sociale au Rojava ?" au Sacco-Vanzetti ce 24 novembre "Révolution sociale au Rojava ?" au Sacco-Vanzetti ce 24 novembre

Le 8 décembre au Club Achille Chavée (34, rue Abelville, 7100 La Louvière)
Informations et débats sur la situation au "Rojava", la partie nord de la Syrie qui englobe notamment la partie kurde du pays. Organisé par le "Comité Solidarité Rojava Hainaut" et le Secours Rouge.

La soirée comprendra notament des interventions de militants qui ont participé à des délégations de solidarité au Kurdistan. Une ou plusieurs courtes vidéos informatives seront également projetées.

Soirée d'info : "solidarité avec les internationalistes au Rojava !" à La Louvière Soirée d’info : "solidarité avec les internationalistes au Rojava !" à La Louvière

Voir le dossier: avec les tags: - - - - Nos sources
22 novembre 2017

France : Création d’un service spécialisé dans les logiciels espions

Le gouvernement français devrait prochainement créer, au sein de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), une unité spécialisée dans les logiciels espions qui travaillera aussi pour les services enquêteurs dans des procédures judiciaires. Le Service technique national de captation judiciaire (STNCJ) aura pour mission de travailler sur des logiciels capables d’extraire discrètement d’un appareil informatique des données pouvant être utiles à l’enquête (documents stockés dans la mémoire, frappe du clavier ou images affichées à l’écran).

La création du STNCJ doit remédier au fait que les logiciels espions n’ont quasiment jamais été employés dans des enquêtes judiciaires alors que la loi les autorise depuis 2011. Le code de procédure pénale autorise en effet leur utilisation dans les affaires de terrorisme, mais aussi pour un grand nombre de crimes ou délits commis en bande organisée. En 2015, selon la délégation parlementaire au renseignement, des logiciels espions n’avaient été utilisés qu’à six reprises dans des enquêtes. Pourtant, les enquêteurs sont confronté au recours de plus en plus fréquent de messageries comme WhatsApp ou Telegram. L’utilisation de logiciels espions permet dans certains cas cet obstacle, en captant les données avant qu’elles ne soient chiffrées.

Pour en savoir plus

. .

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
22 novembre 2017

Sénégal : Affrontements entre étudiants et policiers à Dakar

De chaude affrontements ont opposé hier matin les étudiants de la faculté de lettres de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) aux forces de l’ordre. Les étudiants l’en peuvent plus d’attendre l’aide financière devant leur permettre de préparer leur soutenance. Pour ce faire entendre, ils sont descendus sur la Corniche ou ils se sont heurtés à des éléments de la police.

Les étudiants de l'UCAD affrontant la police Les étudiants de l’UCAD affrontant la police

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
21 novembre 2017

Inde : Les autorités du Tamil Nadu craignent une menace maoïste

Trois brigades de police supplémentaires ont été déployées le long des frontière du district des Nilgiris avec les états du Kerala et du Karnataka. Elles viennent s’ajouter aux quatre brigades locales pour mener des opérations ratissage en raison d’une menace maoïste qui serait imminente. Cette mesure fait suite à une série de renseignements obtenus par les autorités selon lesquelles les maoïstes planifieraient d’attaquer des institutions gouvernementales. "Les policiers mènent des opérations de ratissage jour et nuit à l’intérieur des zones forestières, aux alentours des villages et aux points de contrôle. Le nombre d’hommes aux postes de contrôle aux frontières a été augmenté. Tous les véhicules entrant dans le district sont contrôlés et vérifiés" a déclaré le commissaire local.

District des Nilgiris District des Nilgiris

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
21 novembre 2017

Suisse/Genève : 2.600€ d’amende pour un faux rapport policier contre un militant

Le sergent-major Boiron a été condamné à 3.000CHF (2.575€) d’amende. Il est bien connu en Suisse romande, il dirige la BRIC (Brigade de Recherche et Ilôtage Communautaire) sorte de police politique de Genève. Les faits remontent à 2014, après une manifestation contre le bicentenaire de la police Genevoise il avait rédigé un faux rapport, monté de toutes pièces, accusant un militant d’avoir insulté et menacé un policier. Il comprenait même une audition factice du policier menacé avec horaires, questions, réponses et même les pauses. Le document fut par le suite transmis au procureur. Notons que le tribunal de police n’a pas retenu la volonté de nuire au militant faussement accusé mais seulement un « faux dans les titres par négligence » (sic) . L’avocat du sergent-major a déjà annoncé leur intention de faire appel.

La manifestation de 2014 contre le bicentenaire de la police. La manifestation de 2014 contre le bicentenaire de la police.

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
21 novembre 2017

Philippines : Arrestation de deux cadres maoïstes

Une force conjointe des forces armées et des forces de police ont arrêté deux dirigeants de la NPA dans la province de Zamboanga del Sur. Ils ont été identifiés comme étant Leonardo Jacotin et Rosario Tabanao du Comité du Parti régional de l’Ouest de Mindanao. Ils ont été capturés samedi 18 novembre, dans le village de Balangasan (Pagadian). L. Jacotin serait plus particulièrement le responsable des explosifs et fournitures et R. Tabanao le responsable financier. Ils étaient recherchés depuis longtemps et étaient en possession de pistolets, de munitions, de 10 cartes d’identité et 17 téléphones cellulaires.

La province de Zamboanga del Sur La province de Zamboanga del Sur

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
20 novembre 2017

France : Incidents à la manifestation contre l’esclavage en Lybie

“Libérez nos frères”, “Libérons l’Afrique” ou encore “Nous sommes noirs, nous sommes humains” étaient quelques-uns des slogans scandés par de nombreux manifestants ce samedi 18 novembre devant l’ambassade de Libye à Paris, non loin des Champs-Élysées, à l’occasion d’un rassemblement organisé par le Collectif contre l’esclavage et les camps de concentration en Libye (CECCL). Un reportage de CNN, diffusé mardi 14, montrait une douzaine de migrants nigérians être vendus en esclavage à leur arrivée en Libye. Le rassemblement a évolué en manifestation et des heurts n’ont pas tardé à avoir lieu avec les forces de l’ordre. Les CRS a repoussé la foule qui se dirigeait vers l’Arc de Triomphe à coups de grenades lacrymogènes. Les forces de l’ordre ont ensuite été la cible de projectiles.

Au rassemblement anti-esclavage de Paris Au rassemblement anti-esclavage de Paris

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
20 novembre 2017

Toulouse : Succès des 3 jours contre la répression du mouvement kurde en Turquie

Plusieurs centaines de personnes ont participé aux "3 jours de soutien aux prisonnières et prisonniers du mouvement kurde en Turquie" à Toulouse (voir notre article précédent).
L’OCML VP, membre de la campagne Celox, est notamment intervenue sur la répression contre les membres de l’ATIK et ceux du Bataillon International de Libération.

Une salle pleine pendant les débats. Une salle pleine pendant les débats.

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
20 novembre 2017

Turquie : Quatre combattants MKP/HKO tués dans le Dersim

Le jeudi 16 novembre dernier, quatre combattants du MKP/HKO (Parti Communiste Maoïste/Armée Populaire de Libération) ont été tués dans des affrontements avec l’armée turque dans le Dersim. Les quatre guérilleros sont Lorin (Eylem Zeytin), Savaş (Fırat Taşkın), Cenk (Eren Tali) et Nuda (Helin Felekoglu).

Les quatres combattants du MKP/HKO tués. Les quatres combattants du MKP/HKO tués.

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
19 novembre 2017

Grèce : Affrontements pour l’anniversaire du soulèvement de 1973

Des affrontements ont éclaté vendredi à Athènes lorsque environ 13.000 manifestants ont défilé en direction de l’ambassade des États-Unis pour commémorer le soulèvement étudiant de 1973 ayant contribué à renverser la junte militaire. Des manifestants anarchistes ont lancé des cocktails Molotov, des pierres et des fumigènes contre les policiers qui ont fait usage de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes.

Des affrontements ont également eu lieu près de l’Université polytechnique nationale où une centaine de personnes ont jeté des cocktails Molotov contre les policiers qui ont utilisé du gaz lacrymogène. 7.000 policiers avaient été déployés dans le centre-ville d’Athènes où la circulation était barrée et les stations centrales de métro étaient fermées. Des heurts entre anarchistes et policiers se sont produits également à Thessalonique et à Patras (péninsule du Péloponnèse) où les anarchistes ont lancé des cocktails Molotov et ont incendié des bacs à ordures.

Les affrontements de vendredi soir à Athènes Les affrontements de vendredi soir à Athènes

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
19 novembre 2017

France : Trois arrestations dans l’évacuation d’une école occupée à Nantes

Depuis samedi en fin de journée, une centaine de militants avait investi l’ancienne école des Beaux-Arts de Nantes pour dénoncer les conditions d’accueil des mineurs étrangers isolés. Avec l’aide des réseaux sociaux une chaîne de solidarité s’est mise en place, afin de fournir matelas, couvertures, nourriture. A 14h, ce dimanche, à la demande de la Mairie propriétaire des lieux, une évacuation en urgence a été demandée. Une vingtaine de cars de militaires, 150 CRS, ont bouclé le quartier. Ils ont alors rassemblé les militants, majoritairement des étudiants, à l’intérieur du bâtiment. Puis un par un, encadrés par deux CRS, les ont fait sortir. Bilan de l’opération une interpellation et trois blessés.

Face à face ce dimanche à Nantes Face à face ce dimanche à Nantes

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
19 novembre 2017

Inde : G.N. Saibaba demande son transfert

Plusieurs groupes de la société civile, des organes d’étudiants adivasis et certains partis politiques de l’opposition ont introduit une demande afin que G.N. Saibaba reçoive immédiatement, entre autre, des couvertures et des aménagements médicaux dans sa celle à la Nagpur Central Prison. Vendredi, ils ont organisé une table ronde sur la question du professeur à la Osmania University d’Hyderabad (Telengana). Cette réunion a été organisée suite à la lettre que le prisonnier a fait parvenir à sa femme il y a quelques semaines. Handicapé à 90%, il disait qu’il ne recevait pas de couverture, ni ses médicaments de manière régulière, ce qui entraine une détérioration de son état de santé. "Bien que son avocat lui rende visite toutes les semaines avec des médicaments, il ne les reçoit que 7 à 10 jours plus tard" affirme l’écrivain militant Varavara Rao. "Si ce n’est son droit à la mobilité, un prisonnier bénéficie de tous les autres droits. Mais ce n’est pas le cas dans cette affaire. Dès lors, Saibaba désire être transféré vers la Cherlapally Central Jail à Hyderabad". Saibaba est détenu à la Nagpur Central Jail depuis sa condamnation à la perpétuité il y a huit mois pour de prétendus liens avec la guérilla". Suite à cette demande de G.N. Saibaba et à la réunion de ce vendredi, une pétition a été déposée devant les autorités.

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
18 novembre 2017

Canada : La ville de Montréal condamnée après que sa police ait éborgné un manifestant

Francis Grenier, qui avait été blessé à un oeil à Montréal lors d’une manifestation étudiante en mars 2012 (voir notre article), recevra 175.000 dollars canadiens, plus des intérêts et des indemnités, de la part de la Ville de Montréal. Un juge de la Cour supérieure a tranché lundi que celui-ci avait bel et bien perdu une partie de sa vision à cause de l’explosion d’une Rubber Ball Blast Grenade (RBBG) de la police.

Francis Grenier Francis Grenier

Lire le texte du jugement

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
18 novembre 2017

France : Trois arrestations à Montreuil

Dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre, trois personnes ont été contrôlées à Montreuil et placées en garde-à-vue pour « tentative de vol par effraction en réunion » (une qualification de plus en plus souvent retenue dans les cas d’ouverture de squats). Elles n’ont rien déclaré durant la GAV et ont refusé de donner leurs empreintes et photos, ce qui leur vaut d’être également poursuivies pour « refus de signalétique ». L’une d’entre elle est également accusée de « provocation à s’armer contre l’État ».

Elles ont été déférées au TGI de Bobigny le jeudi 16 pour passer en comparution immédiate. Une dizaine de personnes étaient présentes en solidarité avec les trois inculpées qui ont refusé d’être jugées immédiatement. Le procureur a demandé le mandat de dépôt pour les trois dans l’attente de leur procès. Ayant catalogué les accusées et les personnes solidaires dans la salle comme étant de "l’ultra-gauche" et décidé l’expulsion d’une personne présente. La juge a annoncé la mise en détention jusqu’au procès fixé le 7 décembre, provoquant des protestations qui ont amené à l’évacuation de la salle d’audience.

Lire un compte-rendu plus complet

Le tribunal de grande instance de Bobigny Le tribunal de grande instance de Bobigny

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1995

A propos de notre présence sur les réseaux sociaux

Téléchargez notre Clé PGP

Contact et abonnement à notre lettre d’information : srapapc@gmail.com

Notre local, le Sacco Vanzetti, 54 Chaussée de Forest à Bruxelles

Campagne à propos des photos dans les manifestations

Campagne de soutien au Bataillon International de Libération au Rojava

Vignette No procès Historique des poursuites en cours contre nos membres

Numéro de compte de solidarité (IBAN) : BE09 0016 1210 6957

Suivre la vie du site RSS 2.0

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?