Actualité de la répression et de la résistance à la répression

22 mai 2018

Meurtre de Mawda : L’enquête continuellement sabotée - rassemblements à Bruxelles ce mercredi

Deux rassemblements auront lieu ce mercredi 23 mai à Bruxelles, Place Poelaert (devant le Palais de Justice) à l’appel de la "Coordination Semira Adamu". Le premier rassemblement aura lieu à 17h30, des vêtements d’enfants seront accrochés. Le second rassemblement aura lieu à partir de 22h et sera une veillée aux flambeaux.

Concernant l’avancée de l’affaire, le parquet poursuit son mutisme. Une certaine partie des migrants qui étaient dans la camionnette ont repris leur route vers l’Angleterre tandis que les parents de Mawda Shawdi ont reçu un ordre de quitter le territoire. Un policier a été longuement entendu jeudi dernier, mais il a quitté la pièce libre. Les parents ont livré leur version des faits qui est radicalement différente des nombreuses versions contradictoires livrées par la justice jusqu’à maintenant : quatre voitures de polices entouraient la camionnette, une de chaque côté et deux derrière. Mawda et ses parents se trouvaient à droite du conducteur, les personnes qui se trouvaient à l’arrière ont brisé la vitre afin de montrer qu’il y avait des enfants dans la voiture. La patrouilleuse de gauche a tiré vers l’avant du véhicule -visant probablement le chauffeur- mais la balle a touché Mawda. Après l’arrêt du véhicule, Mawda a été emmenée dans l’ambulance dans laquelle elle est décédée, les migrants ont été arrêtés et questionnés pendant 24h, ce n’est qu’après ce délai que les parents ont appris le décès de leur fille.

Manifestation en mémoire de Mawda à Bruxelles le 18/5 Manifestation en mémoire de Mawda à Bruxelles le 18/5

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
21 mai 2018

Bruxelles/Paris : Manifestation pour Georges Abdallah

Comme l’année dernière, un co-voiturage sera organisé par le Secours Rouge à Bruxelles pour se rendre à la manifestation annuelle pour la libération de Georges Abdallah à Paris samedi 23 juin. N’hésitez pas à nous contacter via e-mail ou via Facebook en précisant si vous avez un permis de conduire ou un véhicule. Nous demandons également aux personnes qui ne peuvent pas venir mais qui peuvent prêter leur voiture de nous contacter. Rendez-vous place van Meenen, à Saint-Gilles, à 9H30.

Libérez Georges Abdallah Libérez Georges Abdallah !

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
21 mai 2018

Inde : Six policiers tués dans une embuscade maoïste

Hier dimanche 20 mai, six policiers ont été tué dans une explosion d’un IED déclenchée par les Naxalites. Cette explosion visait leur véhicule alors qu’ils étaient en patrouille dans le village de Cholnar situé dans l’Etat du Chattisgarh, au centre de l’Inde. L’explosion avait tué cinq policiers sur le coup, en blessant deux autres. L’un d’entre eux a succombé à ses blessures. Suite à cette attaque, les autorités ont annoncé qu’elles allaient dépêcher des renforts de policiers et de militaires sur place.

Le lieu de l'embuscade Le lieu de l’embuscade

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
21 mai 2018

Rojava : La guérilla kurde exécute le responsable de l’épuration ethnique à Afrin

Le 4 mai, les YPG ont réalisé une embuscade contre Jamal al-Zakhlool, responsable de la sécurité au sein du groupe jihadiste Faylaq al-Rahman et collaborateur du MİT, les services de renseignement turcs. L’embuscade a eu lieu sur la route entre les villages de Kurzalah et de Basutah, dans le canton d’Afrin, trois combattants du Faylaq al-Sham ont également été tués et deux véhicules détruits.

Zakhlool était responsable de l’organisation de l’installation des djihadistes qui se sont récemment retirés de la région de Ghouta orientale pour occuper la région d’Afrin, dans le cadre de la politique turque de transformation de la démographie de la région au profit d’arabes sunnites organisés par les salafistes. Ceux organisent un régime de terreur avec l’aide du MIT. Chaque semaine, des habitants du canton d’Afrin sont victimes d’enlèvements et de tortures. Parfois les familles sont rançonnées et doivent payer des milliers de dollars aux jihadistes pour retrouver leurs proches vivant. Parfois les personnes enlevées sont assassinées. 140.000 personnes ont été déplacées d’Afrin et on ne leur permet pas de rentrer chez elles. Depuis la mi-mars, environ 71.000 personnes ont été transportées dans le nord-ouest de la Syrie depuis la Ghouta orientale et l’est du Qalamoun.

Un camp de transit créé par les turcs pour accueillir les jihadistes de la Goutha et leurs familles destinés à remplacer les populations kurdes d'Afrin Un camp de transit créé par les turcs pour accueillir les jihadistes de la Goutha et leurs familles destinés à remplacer les populations kurdes d’Afrin

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
21 mai 2018

Maroc : Meurtre d’un militant sahraoui

Abderrahim Badri, 24 ans, étudiant en droit, militant actif à l’Université d’Agadir dans la défense de la cause et des étudiants sahraouis, a été assassiné samedi à l’université d’Agadir par un groupe d’étudiants cagoulés. L’assassinat, soigneusement organisé, a eu lieu samedi dans le site de l’université ‘Ibn Zahr’ dans la ville marocaine d’Agadir. L’Union générale des étudiants sahraouis dénonce la main des forces de sécurité marocaines derrière ce meurtre, ces services instrumentalisant régulièrement colons et étudiants marocains pour agresser les défenseurs de la cause sahraouie.

Abderrahim Badri Abderrahim Badri

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
20 mai 2018

Meurtre de Mawda : Après Bruxelles et Mons, rassemblement à Liège ce lundi soir

Un large groupe de signataires appelle à manifester ce lundi 21 mai devant le siège du Mouvement Réformateur de Liège à 19h rue Vinâve d’Ile, 9 (à proximité de la place cathédrale) pour résister à la politique migratoire répressive et xénophobe qui est à l’origine de la mort de Mawda, migrante kurde de 2 ans, assassinée par la police le 17 mai matin. Le siège du MR a été choisi car il est le seul parti francophone représenté au niveau fédéral, et l’organisation du 1er Ministre actuel. L’appel exige la fin des rafles, la fermeture des centre fermés, l’accueil et la régularisation des sans-papiers ainsi que la démission des ministres Jambon et Francken.

Ce vendredi soir, 450 personnes s’étaient rassemblées à Bruxelles et 50 à Mons. À Bruxelles, les manifestants se sont réunis devant l’Office des Étrangers (Parc Maximilien, Bruxelles-Nord) avant de manifester vers le Ministère de l’Intérieur (Parc royal, zone neutre) en scandant "Tout le monde déteste la police", "Police/État/Francken/Jambon, assassin !" et "Solidarité avec les sans-papiers". Plusieurs dizaines de policiers équipés de matraques et de boucliers attendaient les manifestants derrière des barrières barbelées et devant une auto-pompe dans la rue royale pour bloquer la zone neutre (interdite aux manifestations). La manifestation s’est alors ré-orientée vers Madou avant de repartir vers le Parc Maximilien. Quelques heures plus tard, la police est revenue pour une rafle contre les sans-papiers qui occupent le parc.

Manifestation en mémoire de Mawda à Bruxelles le 18/5 Manifestation en mémoire de Mawda à Bruxelles le 18/5

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
20 mai 2018

Kurdistan/Turquie : La chanteuse Pinar Aydinlar (HDP) torturée sexuellement en prison

La chanteuse Pinar Aydinlar (membre du HDP, Parti Démocratique des Peuples), emprisonnée depuis la semaine dernière, a été victime de torture sexuelle et de menaces verbales dans la prison pour femmes de Bakirköy (Istanbul), son avocat a déposé une plainte pénale auprès du procureur.

Pinar Aydinlar, deux fois candidate sur les listes électorales du HDP, a déjà plusieurs fois été arrêtée et réprimée. Elle avait déjà été arrêtée en 2012 pour un concert de 2010 où elle avait fait la "propagande du réseau terroriste TKP/ML" en reprenant des chansons et en entonnant des slogans dont "notre leader est Ibrahim Kaypakkaya". Elle avait de nouveau été arrêtée en mai 2016.

Pinar Aydinlar Pinar Aydinlar

Voir le dossier: avec les tags: - - - - Nos sources
20 mai 2018

Belgique : Affrontements à Roulers après un meutre policier

Le 7 mai dernier, Moïse Bangoura "Lamine" était expulsé de son domicile par un huissier et des policiers. Lamine ne s’était pas laissé faire et la police avait fait venir des renforts avant de procéder à une arrestation très brutale, provoquant la mort. Le parquet de Courtrai avait déclaré que l’autopsie n’indiquait aucune violence policière "excessive", ni aucunes fracture ou hémorragie. On ne sait donc toujours pas ce qui a provoqué le décès. Une manifestation avait donc lieu ce samedi à Roulers pour demander la vérité et la justice dans cette affaire et faire reconnaître la nature raciste de ce meurtre. La police a empêché les manifestants d’approcher le centre-ville, entraînant des jets de pierres et de bouteilles. Les affrontements se sont poursuivis à la fin du rassemblement et ont donné lieu à 5 arrestations administratives et une arrestation judiciaire (pour "dégradations" et "tentative d’homicide").

Rassemblement pour Lamine Rassemblement pour Lamine

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
19 mai 2018

Bruxelles : Arrestation de cinq manifestant.e.s anti-NVA à la gay pride

Des contre-manifestant.e.s ont pris ce samedi le char N-VA pour cible à la Pride Parade à Bruxelles. Ils ont bloqué le char et tenté de retirer les drapeaux et les bannières du parti qui participait à l’évènement. La police bruxelloise est intervenue brutalement (voir ici la vidéo) et a arrêté administrativement cinq personnes.

Arrestation cet après-midi à la gay pride Arrestation cet après-midi à la gay pride

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
19 mai 2018

Colombie : Capture de cinq membres présumés de l’ELN

Jeudi 17 mai, cinq membres présumés de l’ELN ont été capturé par la police et l’armée colombienne dans le village d’El Reposo au nord d’Antioquia. Ils appartiendraient au front "Héros de Anori" et auraient été impliqué dans la mort d’entre un et deux policiers en mai 2017 (voir notre article). Parmi les prisonniers figure Cortico, l’ancien président de l’association des citoyens du villages et un des responsables présumé pour la logistique du front Héros de Anori. Au cours de l’opération, les policiers ont mis la main sur des armes, des téléphones et de l’argent.

Cette opération a été lancée alors que l’ELN est en négociation avec le gouvernement colombien et avait annoncé un cessez-le-feu unilatéral qui sera effectif du 25 au 29 mai (voir notre article).

Combattants de l'ELN Combattants de l’ELN

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
19 mai 2018

Belgique : Concert de soutien au Rojava à Bruxelles

Le jeudi 24 mai au Pianofabriek (rue du fort 35 à Saint-Gilles) aura lieu un concert en solidarité avec le Rojava. Il est organisé par le Rojava Solidarity Committee et le syndicat IWW Belgium. Le chanteur engagé américain David Rovics viendra partager son répertoire de chansons accompagnant les luttes aux Etats-Unis (mouvements anti-guerre, combats écologiques et sociaux) et du monde (Palestine, Kurdistan) dans le cadre de sa tournée européenne « Balad of a Wobbly Tour ». Avant le concert, un débat se tiendra sur la situation actuelle au Rojava.

Plus d’informations ici

Combattant(e)s du Bataillon International de libération au Rojava Combattant(e)s du Bataillon International de libération au Rojava (archive)

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
18 mai 2018

Espagne/Pays Basque : Confiscation des biens d’ex-membres de l’ETA

Ce jeudi 17 mai, la garde civile espagnole au Pays Basque sud a mené une opération ordonnée par l’Audience Nationale, appelée "Zerga" (impôt) pour saisir les biens d’une cinquantaine d’anciens prisonniers basques en bloquant plus de 45 comptes bancaires et ordonnant des saisies sur salaires d’une trentaine d’entre eux. Quatre véhicules ont été emportées et 14 locaux immobiliers dont des logements ont été identifiés afin de pouvoir empêcher leur vente ou transmission dans le cas où les indemnités dues ne seraient pas réglées. Le but de cette opération est, pour l’état espagnol, de récupérer les indemnités réclamées par la justice espagnole à l’encontre d’anciens prisonniers basques en vue de régler les indemnités pour responsabilité civile qu’il leur sont réclamées par la Justice. Le montant des indemnités réclamées s’élèverait à 8 millions d’euros. Le ministère a précisé que dix d’entre elles auraient appartenu à l’organisation indépendantiste, et les autres auraient été condamnées pour des faits de "kale borroka" (violence de rue).

Saisie d'un véhicule lors de l'opération "Zerga" Saisie d’un véhicule lors de l’opération "Zerga"

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
18 mai 2018

France : Un an ferme pour un zadiste

Un zadiste, âgé d’une trentaine d’années, a été condamné ce jeudi à Nantes à une peine de un an ferme avec mandat dépôt pour des violences sur deux gendarmes mobiles commises le dimanche 15 avril, sur la Zad, à Vigneux-de-Bretagne. Il a été maintenu en détention après l’audience et il a interdiction de paraître en Loire-Atlantique pendant une durée de six ans. Le trentenaire contestait avoir jeté des projectiles sur les forces de l’ordre, admettant seulement avoir été présent sur une zone d’affrontements avec un bouclier. Les gendarmes mobiles visés ont eu respectivement zéro et un jour d’incapacité totale de travail.

Affrontements à la ZAD (archives) Affrontements à la ZAD (archives)

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
18 mai 2018

Inde : Une première prison haute-sécurité dans le Bihar

En janvier dernier, le gouvernement du Bihar a annoncé sa décision de construire une nouvelle prison haute-sécurité pour incarcérer les maoïstes dans la banlieue de Patna. En raison de la densité de population dans la zone, il vient d’annoncer un changement de site pour ce pénitencier, une première en Inde. Finalement, le complexe sera construit au sein de la Bhagalpur Central Jail. Les modalités précises de sa construction seront données durant le mois de juin. Des centaines de guérilleros maoïstes sont actuellement incarcérés dans de nombreuses prisons du Bihar, et le gouvernement souhaite aujourd’hui les rassembler dans un lieu hautement sécurisé. Le bâtiment disposera de nombreux dispositifs sécuritaires. Le but avoué est de prévenir toute nouvelle évasion de masse comme le parti maoïste a pu en mettre en oeuvre ces dernières années, important camouflet pour les autorités.

Prison dans le Bihar Prison dans le Bihar

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
18 mai 2018

Bruxelles : Rassemblement ce soir pour Mawda, 2 ans, assassinée par la police

Un rassemblement aura lieu ce soir à 18h devant l’Office des Étrangers à Bruxelles (Chaussée d’Anvers, 59 B, 1000 Bruxelles) pour exiger la démission de Jan Jambon (vice-premier et ministre de la sécurité et de l’intérieur) et Théo Franken (secrétaire d’état à l’asile et aux migrations).

Ce jeudi 17 mai au matin, une quinzaine de patrouilleuses avec 30 policier à l’intérieur ont pris en chasse une camionnette avec une trentaine de migrants à l’intérieur. Lors de la course-poursuite sur l’autoroute E42, la police a plusieurs fois ouvert le feu sur le véhicule. Mawda, une jeune Kurde (de 2 ou 3 ans selon les sources) originaire de la région de Soulémaniyé, dans le Kurdistan irakien, a ainsi été tuée d’une balle dans la joue occasionnant un trauma crânien. La police et la justice ont publié plusieurs fois de façon contradictoire depuis hier matin, affirmant d’abord que ce n’était pas une balle qui avait tué Mawda, avant d’affirmer que les occupants du véhicule s’étaient servi de l’enfant pour casser la vitre arrière, avant de finalement reconnaître que c’était une "balle perdue" (qui visait pourtant le fourgon) qui avait causé la mort. La police accuse à présent les migrants d’avoir utilisé Mawda comme "bouclier humain".

Une première enquête accuse directement les migrants "d’homicide volontaire", une enquête du Comité P ("police des polices") doit également déterminer si la police a fait usage d’un usage disproportionné de la force.

Mawda Mawda

EDIT : Alors que les autorités multiplient les communications pour noyer le poisson et différer l’aveu de culpabilité des policiers, 350 manifestants se sont rassemblés devant l’Office des étrangers avant de partir dans une manifestation sauvage qui a pris fin près de la maison communale de Saint-Josse.

La manifestation de cette fin d'après-midi La manifestation de cette fin d’après-midi

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1995

A propos de notre présence sur les réseaux sociaux

Téléchargez notre Clé PGP

Contact et abonnement à notre lettre d’information : srapapc@gmail.com

Notre local, le Sacco Vanzetti, 54 Chaussée de Forest à Bruxelles

Campagne à propos des photos dans les manifestations

Solidarité révolutionnaire avec les combattantes du Rojava, Raqqa, Shengal et d’Afrin

Campagne de soutien au Bataillon International de Libération au Rojava

Vignette No procès Historique des poursuites en cours contre nos membres

Numéro de compte de solidarité (IBAN) : BE09 0016 1210 6957

Suivre la vie du site RSS 2.0

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?