Des affrontements ont éclaté samedi dans le village de Deir al-Assad entre la police israélienne et les habitants palestiniens. Plusieurs véhicules ont été incendiés par des habitants, dont deux voitures de police. Plusieurs villageois ont été blessés par les policiers, et un policier a également été blessé après avoir été touché à la tête avec une pierre. 11 personnes ont été arrêtées. Des affrontements ont également opposés la police israélienne aux habitants du village de Bi’ina. Plusieurs manifestants ont été blessés.

 

Des membres de la force anti-guérilla “Greyhound”, de la police de l’Andhra Pradesh, ont abattu six maoïstes, dont trois femmes, dans la forêt de Koyur, à Visakhapatnam, mercredi 16 juin. Cette région de Tekguda est un foyer de longue date de l’insurrection maoïste. Les forces de sécurité y ont installé huit bases opérationnelles, et multiplié les opérations de ratissage. Il semblerait que les policiers aient surpris une réunion de responsables maoïstes régionaux. En effet, parmi les six tués, trois sont des cadres activement recherchés et sur lesquels portaient des primes: Ranadev alias Arjun, Sande Gangiah alias Ashok et Santu Nachika. Comme d’habitude, les policiers prétendent qu’il y a eu des échanges de tirs, mais l’absence de tout blessé dans les rangs de la police dénonce plutôt des exécutions extra-judiciaires. Des centaines de policiers et de paramilitaires poursuivent des opérations de ratissage.

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Le 15 juin, six personnes ont été arrêtées simultanément dans plusieurs villages du Limousin. À Gentioux (Creuse), dans le hameau du Mont, vers six heures du matin, les voitures de police ont débarqué en nombre pour arrêter une habitante. Il s’agit de la directrice de l’école du village. Selon les soutiens qui sont arrivés sur place dans la matinée, alors que l’opération était encore en cours, des écussons de la SDAT (sous-direction anti-terroriste) ont été repérés sur les uniformes des forces de l’ordre, dont plusieurs membres étaient armés et cagoulés. Les proches de l’institutrice arrêtée qui protestaient ont été gazés. Cette opération serait en liaison avec l’incendie, il y a cinq mois, du relais de radio-télévision des Cars (Haute-Vienne), et avec les incendies qui ont détruit des véhicules appartenant à Enedis (impliqué dans le l’énergie nucléaire), en février 2020, à Limoges.

 

Dossier(s): France - Autres sujets Tags:

Jeudi 17 juin, le procureur de Rennes concluait que Steve Maia Caniço était tombé dans la Loire « dans le temps de l’intervention de la police ». L’analyse de « relevés techniques » dans le cadre de l’information judiciaire a « permis de situer le moment de la chute dans la Loire à 4 heures et 33 minutes », c’est-à-dire deux minutes après le début de l’usage de grenades lacrymogènes par les forces de l’ordre. En cela, ces conclusions diffèrent de celles produites par l’enquête de l’IGPN (inspection générale de la Police nationale). Le procureur a annoncé la convocation en juillet de six personnes dont le commissaire en charge du dispositif et la maire de Nantes.

Charge policière à Nantes lors de la manifestation pour Steve (image d'archive)

Une attaque à la voiture piégée a blessé 36 militaires mardi dans une base de l’armée de la ville de Cucuta, dans le nord-est de la Colombie. Il s’agirait d’une action à la guérilla de l’ELN, l’Armée de libération nationale. Trois des militaires blessés sont dans un état grave. Il était environ 15 heures, heure locale, quand deux personnes circulant à bord une camionnette Toyota blanche se sont infiltrées dans la base, se faisant passer pour des fonctionnaires. Elles ont ensuite déclenché deux explosions dans le véhicule qui ont touché l’unité militaire.

EDIT: L’ELN a fait une déclaration (en enregistrement audio) indiquant que “Aucune unité de l’Armée de Libération Nationale a eu à faire avec l’attazque qui a eu lieu jeudi 15 à la 30e Brigade dans la ville de Cucuta”.

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

Le squat emblématique de la Rigaer Strasse, situé dans le quartier est de Friedrichshain, occupé depuis des années, est l’un des derniers symboles restant entre les mains de la scène squat de la capitale allemande (voir notre article). Une inspection incendie est prévue par des représentants des propriétaires de l’immeuble, mais les occupants avaient fait savoir qu’ils résisteraient. La police avait préparé une opération de grande envergure et bloqué la zone mercredi après-midi. Ils ont été attaqués par quelque 200 manifestants au visage dissimulé. Des barricades avaient également été érigées et incendiées à trois endroits de la rue. Les services de police et les pompiers ont été bombardés de pierres, y compris depuis les toits. Les incendies ont finalement été éteints avec le canon à eau et les barricades ont été déblayées avec des véhicules blindés. Dans l’après-midi, les toits ont été inspectés. La police annonce soixante blessés dans ses rangs. Une manifestation de soutien au squat a eu lieu cet après-midi.

Dossier(s): Allemagne Tags: ,

Le 16 juin a eu lieu un rassemblement éclair devant le siège belge d’Axa à Bruxelles. Une vingtaine de militant.e.s se sont réuni.e.s en déployant une banderole géante appelant au boycott de Axa pour son rôle de soutien à la politique de colonisation de l’État sioniste et appeler à la libération de George Abdallah. Les manifestant.e.s se sont dispersé.e.s après l’arrivées des forces de l’ordre sur les lieux de la manifestation. Cette action avait lieu dans le cadre de la semaine d’action pour la  libération de George Abdallah.

Lire le communiqué de Classe Contre Classe.

Les étudiants de l’Université Iba Der Thiam (UIDT) de Thiès ont tenté de bloquer la circulation au niveau de la Route nationale 2 et ils ont brûlé des pneus au niveau de quelques axes routiers. Une voiture a également été incendiée dans l’enceinte de l’UIDT. Les étudiants réclament les travaux de réhabilitation des locaux de l’UIDT. Des affrontements ont éclaté avec les forces de l’ordre. Plusieurs étudiants ont été interpellés.

 

Dossier(s): Afrique Tags: ,

Le policier de gauche pointe vers le ciel un SkyWall 100. Son système de visée utilise des algorithmes prédictifs pour s’assurer que la cible soit atteinte. Une fois la cible atteinte, le projectile déploie un filet spécialement conçu pour emmêler le drone, puis utilise un parachute pour ramener le tout au sol en toute sécurité. Son temps de rechargement rapides permettent à une personne d’attaquer plusieurs drones. La policière de droite tient (pointé vers le bas) un Droneshield DroneGun Tactical, un appareil britannique qui brouille les fréquences de telle sorte que l’opérateur perde le contrôle de son drone. La portée de cet appareil est de 2,5km.