Actualité de la répression et de la résistance à la répression

18 novembre 2018

Colombie : Arrestation de deux membres de l’EPL

Aujourd’hui deux membres de l’Armée Populaire de Libération (EPL) ont été arrêtés dans la municipalité colombienne d’El Tarra, dans la région de Catatumbo (frontière avec le Venezuela). Ils sont accusés, par le président Ivan Duque, d’avoir mené une attaque d’un magasin commercial situé à centre d’El Tarra ayant fait dix victimes. Ils seront jugés pour homicide, extorsion de fonds et enlèvement.

Combattants de l'Ejército Popular de Liberación (EPL) Combattants de l’Ejército Popular de Liberación (EPL)

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
18 novembre 2018

Grèce : Affrontements pour l’anniversaire du 17 novembre

Samedi, à l’occasion de l’anniversaire du soulèvement étudiant du 17 novembre 1973, des affrontements ont opposé la police à des manifestants à Athènes, à Patras et à Thessalonique jusque dans la nuit.

Environ 6 000 policiers supplémentaires étaient présents à Athènes pour surveiller la marche du site universitaire du soulèvement, l’Université polytechnique, à l’ambassade américaine. Plusieurs centaines de manifestants masqués ont érigé des barricades et lancé des bombes incendiaires et des pierres sur les policiers, qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes. D’autres affrontements ont eu lieu à Thessalonique et à Patras. Une vingtaine de manifestants ont été arrêtés par la police à Athènes, une dizaine à Tessalonique et 5 à Patras.

Les affrontements de la nuit de samedi à dimanche, à Exarchia Affrontements de la nuit de samedi à dimanche, à Exarchia

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
18 novembre 2018

Andalousie : Le porte-parole du Syndicat andalou des travailleurs arrêté

Le 15 novembre, Oscar Reina, porte-parole du Syndicat andalou des travailleur (SAT), a été arrêté à Grenade (Andalousie) alors qu’il collait des affiches pour promouvoir la manifestation de la journée nationale de l’Andalousie et le festival contre la répression organisé par le SAT début décembre. Oscar Reina a été arrêté pour délit de diffamation contre la Couronne. Il y aurait actuellement deux recours légaux contre Reina, une à Séville et à l’autre à Madrid. Le porte-parole national de la SAT n’aurait pas comparu devant les tribunaux et aurait été arrêté dans le cadre de cette non-comparution. Il sera relâché quelques heures plus tard.

Le Syndicat andalou des travailleurs est la cible d’une répression importante depuis plusieurs années. Actuellement, plus de quatre cents militants du SAT sont poursuivis en justice et le montant des amendes s’élève à plus de quatre cent mille euros.

Oscar Reina Oscar Reina

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
16 novembre 2018

Pérou : Arrestation d’un maoïste recherché

La Direction contre le terrorisme de la police nationale (Dircote) du Pérou a arrêté un ancien membre de la guérilla du PCP-SL dans la ville d’Ayacucho, dans le sud du Pérou. Vicente Palomino, alias "Colombo", est accusé d’avoir participé à des affrontements contre les forces armées et contre des policiers à Vilcashuamán, Paras et Vischongo, entre autres lieux dans la région d’Ayacucho. "Colombo" aurait responsable de la base de soutien 21 du Comité zonal d’Ayacucho du PCP-SL. Il était recherché depuis le 10 février 2003.

Vicente Palomino, alias "Colombo" Vicente Palomino, alias "Colombo"

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
16 novembre 2018

Chine : Arrestation d’une dizaine d’étudiants marxistes

Une dizaine d’étudiants qui se réclament du marxisme et qui défendent les droits des travailleurs viennent de disparaitre, arrêtés du jour au lendemain par les autorités chinoises. Parmi eux, cinq venaient d’être diplômés de la prestigieuse université de Pékin. L’un d’entre eux aurait été appréhendé à l’intérieur même du campus, en pleine nuit, battu et enfermé de force dans une voiture. Tous militaient dans une association qui, l’été dernier, avait pris la défense des ouvriers d’entreprise située à Shenzhen, tout au sud de la Chine, Jasic, connue pour ses robots industriels.

C’est là qu’en juillet des salariés qui réclamaient en vain depuis deux mois une amélioration de leurs conditions de travail se sont mis à vouloir s’organiser en syndicat. La réaction des autorités ne s’est pas fait attendre : licenciés puis pris à partie par des hommes de main, les meneurs – et leurs soutiens –, au total une trentaine de personnes, sont arrêtés par la police le 27 juillet. Certains étudaints membres du groupe avaient alors fait le voyage jusqu’à l’usine pour témoigner leur soutien. La répression des ouvriers de Jasic avait élargi encore le mouvement d’étudiants solidaires, qui s’est propagé dans différentes universités prestigieuses en Chine, s’attirant la répression des autorités.

Des étudiants soutenant le mouvement des ouvriers de l'entreprise Jasic, à Huizhou, le 23 août. Des étudiants soutenant le mouvement des ouvriers de l’entreprise Jasic, à Huizhou, le 23 août.

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
16 novembre 2018

Argentine : Trois anarchistes arrêtés lors d’attaques à la bombe

Le mercredi 14 novembre, deux attaques à la bombe ont eu lieu à Buenos Aires. Au cimetière de la Recoleta, la bombe a explosé dans les mains d’une des deux personnes qui la portait. L’action visait la tombe de Ramón Falcón, chef de police qui fut responsable de la mort de 11 manifestants le 1er mai 1909, et qui fut pour cette raison assassiné plusieurs mois après par l’anarchiste Simón Radowitzky. La blessée est dans un état grave à l’hôpital et l’anarchiste qui l’accompagnait a été arrêté. Quelques heures après, une bombe a été jetée contre la maison du juge fédéral Claudio Bonadi. L’anarchiste qui menait l’attaque a rapidement été arrêté lui aussi.

Dans la nuit du mercredi à jeudi, ce sont 10 personnes qui ont été arrêtées dans un squat de Buenos Aires. Les forces de police ont lancé cette opération dans le but de sécuriser le sommet du G20 dans la capitale argentine vendredi 30 novembre et samedi 1er décembre.

La rafle policière dansl e squat de Buenos Aires La rafle policière dansl e squat de Buenos Aires

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
16 novembre 2018

Chine : Un système d’identification par la démarche

Les policiers chinois utilisent massivement la reconnaissance faciale pour retrouver des personnes d’intérêt parmi des foules, ou pour identifier des suspects. Une nouvelle technologie leur permet d’identifier des personnes dont on ne voit pas le visage (ou dont l’image visage a une faible définition. Mise au point par l’entreprise chinoise Watrix, la technologie est déjà utilisée par la police dans les rues de Shanghai et de Beijing. Le système peut identifier des personnes à partir de caméras jusqu’à une distance de 50 mètres de la cible, même si celle-ci a le dos tourné ou le visage couvert. Le système développé par Watrix prétend que son système a un taux de précision de 94 %, et qu’on ne peut le duper en boitant, en marchant avec les pieds écartés ou en courbant le dos, parce qu’il analyse les particularités du corps en entier.

Présentation du système de Watrix Présentation du système de Watrix

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
16 novembre 2018

Italie : Un prisonnier anarchiste en grève de la faim tabassé

Le procès concernant la dénommée « opération Panico » à Florence, pour laquelle trois anarchistes sont détenus et plusieurs d’autres poursuivis (voir notre article) est arrivé à sa troisième audience. Un des trois prisonniers, Paska, acvait été transféré à la prison de La Spezia, une prison punitive connue pour sa dureté. PaskaIl s’est mis en grève de la faim le 5 novembre pour protester contre ses conditions de détention. Le 8 novembre, il a été passé à tabac par les gardiens avant le transfert à florence pour l’audience inaugurale du procès. Il a tenté de dénoncer ce passage à tabac au tribunal, mais le juge l’a empêché de le faire et a ordonné de le faire sortir par les gardes. Il a été placé en isolement pour une période de 15 jours. Un rassemblement solidaire se tiendra devant la prison de La Spezia ce dimanche 18 à 18h00.

Affiche solidaire de Paska Affiche solidaire de Paska

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
16 novembre 2018

Chili : Vague d’affrontements après l’assassinat d’un Mapuche

Camilo Catrillanca, 24 ans, un jeune Mapuche, a été tué mercredi après-midi par des Carabiniers du "commando Jungle", un groupe spécial créé pour réprimer la résistance des groupes mapuches. Il a reçu une balle dans la tête alors qu’il sortait de son travail sur un tracteur, en compagnie d’un enfant. Les policiers ont ensuite prétendu qu’il était impliqué dans un vol de voiture. Les communautés mapuche se sont insurgées contre ce nouveau meurtre de la part de forces de sécurité.

Dans la capitale Santiago, des manifestants se sont rassemblés dans l’après-midi puis dans la soirée. Des barricades incendiaires ont coupé plusieurs points de l’avenue principale de la ville, générant un chaos de la circulation, ce qui a provoqué des incidents violents avec la police. D’autres manifestations de protestations ont débouché sur des affrontements, en pays mapuche mais aussi dans la ville de Concepción, où des barricades en feu ont également été érigées. Plusieurs attaques incendiaires ont eu lieu les nuits suivantes, dont une église et une station balnéaire.

Engin de chantier incendié après l'assassinat du jeune mapuche Engin de chantier incendié après l’assassinat du jeune mapuche

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
15 novembre 2018

Inde : Attaque de la guérilla

Cinq membres des forces de sécurité ont été blessés dans l’explosion de leur véhicule dans le district de Bijapur (Chhattisgarh) ce mercredi. L’attaque a eu lieu vers 9h à Bijapur Ghati alors que les soldats revenaient d’une mission liée aux élections parlementaires qui se sont tenues ces derniers jours dans l’état. Le convoi a été la cible d’un IED caché sous la route. Quatre membres de la Border Security Force ainsi qu’un homme de la District Reserve Guard ont été blessés. Un civil aurait également été légèrement blessé. Suite à l’explosion, une courte fusillade a éclaté entre les forces de sécurité et les guérilleros avant que ces derniers ne battent en retraite. Une opération de ratissage a immédiatement été déclenchée dans la région pour retrouver les maoïstes impliqués dans l’attaque.

District de Bijapur District de Bijapur

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
15 novembre 2018

France : Mise en examen de 6 antifascistes à Lyon

En milieu de semaine 6 militant.es du Groupe Antifasciste Lyon et Environ ont été mis.es en examen après une série de perquisitions à leurs domiciles. Ils/elles ont été libéré.es sous contrôle judiciaire. La justice les accuse de «  dégradations en réunion par personnes dissimulant tout ou partie de leur visage, outrage à personnes dépositaires de l’autorité publique et association de malfaiteurs ». Cela en lien avec l’attaque et le murage des locaux d’un groupe néo-fasciste lyonnais en début d’année. Lors des perquisitions la police a saisi tout type de matériel militant comme des tracts, affiches, drapeaux, habits, autocollants et livres. Même s’il n’avait aucun lien avec l’affaire tout ce matériel a été détruit.

Photo du local néo-fasciste après l'attaque du mois d'avril Photo du local néo-fasciste après l’attaque du mois d’avril

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
15 novembre 2018

Turquie : Six ans de prison pour une une artiste kurde allemande

Aujourd’hui, Hozan Cane, une chanteuse kurde de nationalité allemande, a été condamnée à six ans et 3 mois de prison pour appartenance à une organisation terroriste à savoir le PKK. Concrètement, l’état turc lui reproche d’avoir joué et écrit le scénario du film "Le 74ème génocide de Shengal" qui traite du génocide des Yézidis à Shengal par Daesh en 2014. On peut notamment la voir porter une arme dans une scène. Hozan Cane, avait été arrêtée le 24 juin à Edirne, dans l’ouest de la Turquie, où elle avait participé à la campagne électorale du Parti démocratique des peuples (HDP). Plus d’infos ici

Hozan Cane Hozan Cane

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
14 novembre 2018

Philippines : Un maoïste tué et neuf autres arrêtés

Un guérillero maoïste a été tué alors que neuf membres présumés de la NPA ont été arrêtés après un affrontement avec les troupes du 61ème bataillon d’infanterie de l’armée philippine dans la province d’Iloilo, lundi. La fusillade a eu lieu dans village d’Igcabugao, Igbaras. La NPA a reconnu la perte et identifié le mort comme étant Casamiro "Ka Boy" Talaman, originaire de Barangay Buloc, Iloilo.

Matériel récupéré par l'armée sur les lieux de la fusillade Matériel récupéré par l’armée sur les lieux de la fusillade

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
14 novembre 2018

France : Extradition en Allemagne d’un membre présumé du PKK

La France a extradé en Allemagne un membre présumé PKK accusé d’être impliqué dans l’enlèvement d’un ancien membre de cette organisation. Özkan T., un Turc de 31 ans, a été remis lundi en application d’une demande d’extradition de l’Allemagne. Il était visé par un mandat d’arrêt européen depuis juin et avait été arrêté en France le 18 juillet. Son interpellation était liée à l’arrestation les 20 et 21 juin de quatre autres membres présumés du PKK. Ils sont soupçonnés d’avoir enlevé, et tabassé près de Stuttgart un ancien membre du PKK pour s’assurer qu’il n’avait pas coopéré avec la police.

. .

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
13 novembre 2018

France : Création d’un groupe de travail avec Facebook contre les contenus "haineux"

Emmanuel Macron a annoncé lundi, dans un discours au Forum sur la gouvernance de l’Internet, la mise en place d’un groupe de travail commun avec Facebook. Le groupe de Mark Zuckerberg a donné son accord à une expérience de six mois, début 2019, dans laquelle des représentants des autorités françaises devraient pouvoir accéder aux outils, aux méthodes et au personnel du réseau social chargés de faire la chasse aux contenus "haineux". Ce groupe, d’une petite dizaine de personnes, sera composé pour moitié de salariés de Facebook. Et pour l’autre moitié de membres sélectionnés par le secrétariat d’Etat au numérique, et issus d’autorités et ministères français.

Le fonctionnement du groupe reste flou à ce stade : son programme de travail sera précisé lors de ses premières réunions. Ce test s’inscrit aussi dans une offensive plus vaste, menée à Paris ou à Bruxelles, pour réguler les contenus en ligne en changeant les règles établies depuis 2000 par la directive sur le commerce électronique, qui distingue les statuts d’éditeur, responsable des contenus et celui d’hébergeur. La création d’un troisième statut appelé "accélérateur de contenus" est envisagée : celui-ci concernerait les réseaux sociaux et les moteurs de recherche comme Facebook, YouTube ou Google, qui ne produisent pas leurs contenus mais les éditorialisent en les classant, notamment via des algorithmes.

Mark Zuckerberg et Emmanuel Macron à l'Elysée, le 23 mai Mark Zuckerberg et Emmanuel Macron à l’Elysée, le 23 mai

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1995

A propos de notre présence sur les réseaux sociaux

Téléchargez notre Clé PGP

Contact et abonnement à notre lettre d’information : srapapc@gmail.com

Tou.te.s dans la rue contre Macron ce 19 novembre

Notre local, le Sacco Vanzetti, 54 Chaussée de Forest à Bruxelles

Campagne à propos des photos dans les manifestations

Solidarité révolutionnaire avec les combattantes du Rojava, Raqqa, Shengal et d’Afrin

Campagne de soutien au Bataillon International de Libération au Rojava

Vignette No procès Historique des poursuites contre nos membres (2007-2018)

Numéro de compte de solidarité (IBAN) : BE09 0016 1210 6957

Suivre la vie du site RSS 2.0

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?