Un homme de 21 ans a été arrêté à Derry dimanche soir suite à une enquêete sur les activités de la Nouvelle IRA. Il a été emmené au commissariat de Musgrave pour interrogatoire. et placé en garde à vue pour la tentative de meurtre d’une policière. Un engin explosif avait été découvert près de la voiture de la policière le 19 avril à Dungiven.

Dossier(s): Reste de l'Europe Tags: ,

Les violences commises contre le personne des forces de sécurité policiers, gendarmes devraient devenir une incrimination spécifique. Les députés ont approuvé l’article 4 du projet de loi “Responsabilité pénale et sécurité intérieure”. Ce projet, qui doit maintenant passer au Sénat, prévoit une nouvelle incrimination spécifique destinée à réprimer les atteintes commises contre l’ensemble des forces de sécurité intérieure (policiers, gendarmes, militaires de Sentinelle, policiers municipaux et gardes-champêtres, douaniers, pompiers et surveillants pénitentiaires). Ce type de violences était jusqu’ici prévu par les infractions de violences commises à l’encontre des personnes dépositaires de l’autorité publique (PDAP) ou chargées d’une mission de service public.

Le nouveau texte prévoit que “dans les cas les plus graves, les violences ayant entraîné une incapacité totale de travail seront punies de dix ans d’emprisonnement, alors qu’elles sont actuellement punies de sept ans d’emprisonnement, rapporte l’étude d’impact. Ces peines seront également applicables en cas de violences commises contre les membres de la famille de ces personnes, ou commises contre les personnels administratifs qui travaillent à leur côté.”  Voici l’échelle des peines prévue par le nouveau texte:
5 ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende pour des violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours.
7 ans d’emprisonnement et 100.000 euros d’amende pour des violences ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à huit jours.
En cas de circonstances aggravantes, ces peines sont portées à 10 ans d’emprisonnement.

Un cadre du Jharkhand Jan Mukti Parishad (JJMP), une organisation dissidente du PCI(M), a été abattu par les forces de sécurité lors d’une rencontre dans les jungles de Salayya, à Latehar. Un officier de la contre-guérilla, en mission avec l’unité spéciale des Jharkhand Jaguar, a été blessé lors de la fusillade. Les forces de sécurité ont mis la main sur un stock d’armes et de munitions appartenant ai JJMP. Si le PCI(M) maoïste est de loin la principale force maoïste, d’autres organisations clandestines maoïstes mènent la guérilla en Inde: comme le Tritiya Prastuti Committee, le People’s Liberation Front of India (PLFI), le Jharkhand Janmukti Parishad (JJMP) et quelques autres…

Force anti-guérilla des « Jharkhand Jaguar »

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

L’armée israélienne a mené une vaste opération contre ce qu’elle a qualifié de « cellules terroristes » dans plusieurs secteurs de la Cisjordanie, particulièrement autour de Ramallah et de Jénine, dans la partie nord de ce territoire palestinien. Ce sont des unités spéciales israéliennes accompagnées par des agents du Shin Bet, le service de sécurité intérieure qui ont procédé à une série d’arrestations. Trois Palestiniens ont été tués dans le village de Biddu, à une dizaine de km au nord-ouest de Jérusalem, et un autre à Borquin, près de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie où l’interpellation d’un Palestinien armé a donné lieu à de violents échanges de tirs entre miliciens palestiniens et les troupes israéliennes. Deux soldats israéliens, un officier et un combattant ont été blessés grièvement à Borquin.

Impact dans un véhicule militaire israélien lors des affrontements d’hier

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Le réquisitoire a été exposé lundi 20 septembre à la cours d’assises de Gênes contre les anarchistes arrêtée.e.s dans le cadre de l’opération « Prometeo » (voir notre article). Le procureur a requis 17 ans de prison pour Robert et Natascia et 18 ans et 4 mois pour Beppe ; ce deux derniers sont enfermés depuis plus de deux ans dans les prisons de Rebibbia (Rome) et de Bologne. L’accusation principale reste celle de l’article 280 du Code pénal (attentat avec finalité de terrorisme), avec le caractère répété du délit et la circonstance aggravante que les victimes sont deux procureurs et l’ancien chef de l’Administration pénitentiaire. Dans la demande de condamnation, le Parquet a omis le caractère possiblement meurtrier des colis-piégés, mais l’article 270 sexies, c’est-à-dire la conduite avec finalité de terrorisme, est maintenu. Le 27 et 28 septembre il y aura deux audiences dédiées à la défense et le tribunal y fixera la date à laquelle sera prononcée la sentence, normalement vers la mi-octobre.

Pour une solidarité financière avec les accusés:
compte n° 5333 1710 9103 5440 / titulaire : Vanessa Ferrara / IBAN : IT89U3608105138251086351095
compte n° 5333 1710 8931 9699 / titulaire : Ilaria Benedetta Pasini / IBAN : IT43K3608105138213368613377

Une perquisition de l’opération « Prometeo »

Dossier(s): Italie Tags: ,

Deux soldats de l’armée gouvernementale ont été blessés lors d’une embuscade tendue par des guérilleros maoïstes à Tapaz, Capiz, ce dimanche matin. C’est un détachement du 12e bataillon d’infanterie de l’armée, qui cherchait à accrocher un groupe d’une dizaine de combattants de la NPA, qui est tombé dans une embuscade tendue par eux vers 6 heures du matin.

Combattantes de la NPA

Combattantes de la NPA

Un Palestinien a été tué hier vendredi par l’armée israélienne lors de heurts en marge d’une manifestation dans le nord de la Cisjordanie occupée. Il a été tué d’un tir à balles réelles à la tête, à Beita, petite ville de Cisjordanie, où les habitants organisent chaque semaine des manifestations contre la colonisation israélienne. Mohammed Ali Khabisa, 27 ans, a été transporté à l’hôpital de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, où il est décédé peu de temps après. Huit autres Palestiniens ont été blessés par des balles enrobées de caoutchouc.

Ce samedi 25 septembre, une manifestation a eu lieu à Moscou, à l’appel du Parti communiste de la Fédération de Russie (PCFR), protestant contre les fraudes massives lors des élections législatives qui se sont déroulées entre le 17 et le 19 septembre. Avant le début de la manifestation, non autorisée par les autorités, ces dernières ont arrêté plusieurs militants politiques dont Sergueï Oudaltsov, dirigeant du Front de gauche. Un important dispositif policier avait été mis en place sur la place Pouchkine, mais les forces de l’ordre n’ont pas tenté de disperser la manifestation, se contentant de diffuser de la musique à un volume élevé afin de couvrir les discours.

Ces élections ont vu le parti du pouvoir rafler une majorité des deux tiers, assez pour réviser la Constitution, point final d’un scrutin dont avaient été exclus des opposants comme Alexeï Navalny. Ces derniers, faute de pouvoir participer au scrutin après le classement de leur mouvement comme « extrémiste » par la justice, avaient encouragé les Russes à donner leur voix aux candidats les mieux placés pour battre ceux du pouvoir, souvent des communistes. Selon l’opposition, ce « vote intelligent » aurait remporté un large succès notamment à Moscou, mais a été contrecarré par les fraudes concernant surtout le vote électronique. Les candidats communistes sont par ailleurs harcelés depuis le scrutin comme l’élue municipale de Moscou du PCFR, Elena Yanchuk, arrêtée jeudi, Darya Bagina, la secrétaire moscovite du KPRF, ou encore Nikolaï Volkov.

Ce samedi, place Pouchkine, à Moscou

En novembre 2020, la police antiterroriste du Royaume-Uni a mené une série de perquisitions coordonnées contre le site internet 325.nostate.net, un site qui était une des sources de notre propre site. Différents lieux de l’Angleterre du sud-ouest ont été ciblés et une personne a été arrêtée et mise en accusation en vertu de la Loi antiterrorisme. Les chefs d’inculpation sont : être l’administrateur du site, le financement du terrorisme par le biais du dit site, ainsi que la collecte et la diffusion de matériel utile à des fins terroristes. La personne inculpée, l’anarchiste Toby Shone, a été en liberté sous caution entre novembre 2020 et février 2021, quand il a été arrêté à nouveau et envoyé dans la prison de Wandsworth, à Londres. Courant septembre, Toby sera probablement transféré à la prison de Bristol. Son procès commencera le 6 octobre au tribunal de Bristol.

Le 17 septembre, les véhicules de police garés dans le parking (protégé) du commissariat de Tiergarten, à Berlin, ont été la cible d’une attaque incendiaire. Un policier a limité les dégâts en intervenant rapidement avec un extincteur et une patrouilleuse a pris en chasse les personnes qui avaient lancés les cocktails Molotovs. Cependant, ces personnes avaient également posés des crèves-pneus sur la route. La patrouilleuse a roulé dessus, elle a été endommagée et immobilisée, laissant les incendiaires disparaitre dans le quartier du Zoo. Leur communiqué expose que « Cette attaque contre le poste de police de sécurité publique du quartier de Tiergarten/quartier des ambassades, à Berlin, signifie pour nous de la solidarité, de l’émancipation, de la vengeance, la perturbation de leur capacité opérationnelle et la démonstration que leurs structures peuvent être frappées, matériellement et symboliquement, par surprise, même si nous ne sommes pas à armes égales » (lire tout le communiqué ici).

Dossier(s): Allemagne Tags: