Actualité de la répression et
de la résistance à la répression

Un des manifestants de Sainte-Soline (voir notre article) a pris un tir de LBD en pleine tête, à 10 mètres. Les gendarmes arrivés sur place ont voulu contrôler son identité et l’auditionner alors qu’il n’était pas en état de parler. Dans le poste de secours temporaire, les gendarmes continuaient leurs auditions auprès des blessé.e.s. Les soignant.e.s sur place ont estimé qu’il pouvait repartir au bout d’une heure alors qu’il avait un trauma crânien nécessitant un scanner, comme la suite des événements l’a montré. Le blessé a été arrêté une première fois à sa sortie de ce poste médical temporaire. Les gendarmes l’ont suivi dans le premier hôpital où il a été envoyé. Il a passé son scanner menotté alors qu’il tenait à peine debout les examens ont démontré qu’il avait une fracture de l’orbite, ainsi qu’une hémorragie interne. Ces deux blessures graves ont nécessité deux jours en réanimation en neurochirurgie au CHU de Poitiers. Il a ensuite été transféré en soins continus, toujours en neurochirurgie au CHU de Poitiers. Il y a passé quatre jours sans voir un médecin mais par contre, à l’issue de son dernier scanner de contrôle, les soignant.e.s ont trouvé le temps d’appeler les forces de l’ordre. Il a donc été arrêté juste après son scanner, dans sa chambre d’hôpital, à une heure où les visites sont interdites et alors que son état nécessite beaucoup de repos. Un rassemblement s’est tenu devant la gendarmerie de Poitiers où il était supposé détenu. Déféré le lendemain matin, il écope d’un contrôle judiciaire. Aucun fait spécifique ne lui est reproché en-dehors de sa participation à la manifestation. Ses blessures lui valent 30 jours d’ITT…

Dossier(s): France - Autres sujets Tags:

L’artiste kurde Samin Yassin, qui a soutenu par ses chansons les manifestations en Iran a été arrêté et détenu à Kermanshah où il a été torturé. Il a été jugé par un tribunal du régime iranien après quelques jours de détention. L’ensemble du procès a été diffusé en direct sur la télévision d’État du régime iranien. Yassin a nié les 11 accusations portées contre lui mais le tribunal l’a condamné à mort après un procès de 10 minutes. Après le verdict, les jeunes sont descendus dans les rues de nombreuses villes d’Iran, notamment dans le Kurdistan pour protester contre le verdict.

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

À l’occasion de la 90e Assemblée générale d’INTERPOL à New Delhi, l’organisation a dévoilé le tout premier métavers spécialement conçu pour les services chargés de l’application de la loi du monde entier. Opérationnel à 100 %, le métavers d’INTERPOL présente de nombreux avantages, notamment s’agissant du télétravail, de la mise en relation, du recueil et de la préservation des éléments de preuve issus de scènes de crime, ou encore de la formation. Dans le cadre d’une démonstration en direct, des experts de la Direction du Renforcement des capacités et de la Formation d’INTERPOL ont dispensé une session de formation sur la vérification des documents de voyage et le contrôle des passagers à l’aide des capacités d’INTERPOL dans une salle de classe du métavers. Les participants ont ensuite été téléportés dans un aéroport, où ils ont pu mettre en pratique leurs nouvelles compétences à un poste-frontière virtuel. Le métavers d’INTERPOL est accessible via l’INTERPOL Secure Cloud. INTERPOL a également annoncé la création d’un Groupe d’experts sur le métavers pour représenter les problématiques des services chargés de l’application de la loi sur la scène mondiale et veiller à ce que ce nouveau monde virtuel soit sécurisé dès la conception. Le Forum économique mondial, qui s’est associé avec INTERPOL, Meta, Microsoft et d’autres acteurs dans le cadre d’une initiative visant à définir et régir le métavers, a alerté sur les principales menaces, telles que la fraude par ingénierie sociale, la mésinformation et… « l’extrémisme violent ».

Deux maoïstes présumés ont été tués lundi par les forces de sécurité dans le district de Kanker, dans l’état du Chhattisgarh. La fusillade a eu lieu vers 4 heures du matin dans une forêt entourant le village de Kadme, alors que les paramilitaires antiguérillas de la District Reserve Guard (DRG) et de la Border Security Force (BSF) menaient une opération anti-maoïste. Les militaires prétendent avoir trouver sur les corps des armes artisanales.

paramilitaires de la DRG

 

Dossier(s): Inde-Népal Tags: , ,

Les responsables du gouvernement américain, par le biais des services de douane, copient chaque année des données provenant de 10.000 appareils électroniques de voyageurs, smartphones ou tablettes, dans les aéroports et aux frontières des Etats-Unis. La possibilité de copier le contenu des appareils des voyageurs n’est pas nouvelle mais l’expansion rapide de la base de données et la possibilité pour les 2700 agents d’y accéder sans mandat commence à poser problème. Dans les faits, un agent peut accéder à n’importe quel appareil même s’il ne soupçonne pas le voyageur. Il a la possibilité de regarder les listes de contacts, les entrées de calendrier, les messages, les photos et les vidéos. Si les agents soupçonnent le voyageur de poser un problème de sécurité nationale, ils peuvent effectuer une fouille avancée, en connectant le téléphone à un appareil qui copie son contenu. Ces données sont ensuite stockées dans un système de ciblage automatisé, consultable à tout moment. Les données sont conservées pendant 15 ans. Selon les données de l’agence des douanes, environ 37.000 fouilles ont été effectués au cours de la période de 12 mois alors que plus de 179 millions de personnes ont voyagé sur cette période. Les forces de l’ordre doivent persuader un juge d’approuver un mandat de perquisition avant de fouiller les téléphones des Américains. Mais les tribunaux ont depuis longtemps accordé une exception aux autorités frontalières et les autorisent à fouiller des appareils sans mandat ni soupçon d’infraction.

De grandes forces de l’armée d’occupation ont pris d’assaut ce jeudi, dans l’après-midi, le camp de réfugiés de Jénine et ont assiégé une maison, ce qui a conduit à l’éclatement des confrontations, au cours desquelles, les soldats ont tiré les balles réelles envers les Palestiniens qui protestaient contre ce raid. Farouk Jamil Salameh (29 ans), est arrivé dans un état de santé critique à un hôpital gouvernemental après être blessé par de vraies balles à l’abdomen, à la poitrine et à la tête et les médecins n’ont pas réussi à sauver sa vie. Mohammed Samer Khlouf, 14 ans, de la localité de Burqin à l’ouest de Jénine,  a succombé aussi à ses blessures subies par les tirs des soldats israéliens. Quatre autres Palestiniens ont été touchés par balles de l’occupation et ont été transportés à l’hôpital pour recevoir le traitement. Deux autres Palestiniens avaient été abattus plus tôt dans la journée : A’amer Bader Halabiya (20 ans) et Daoud Rayyan (42 ans). Hier, Habes Abdul Hafiz Yousef Rayyan (54 ans), a été tué par les balles de l’occupant près d’un poste de contrôle militaire érigé à l’entrée du village de Beit Ur, à l’ouest de Ramallah.

 

Hier mardi à La Haye, une manifestation a eu lieu pour dénoncer l’utilisation par la Turquie d’armes chimiques au Kurdistan irakien. Les manifestant exigeaient que l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), basée à La Haye, enquête et cette utilisation. Certains manifestants avaient revêtu des combinaisons de protection blanches. Des centaines de manifestants ont marché dans le centre de la ville de La Haye mais à la fin de la manifestation, certains ont voulu marcher vers l’ambassade de Turquie. L’unité mobile de la police est alors brutalement intervenue, avec de la cavalerie et des chiens. Cela a provoqué un dur affrontement, certains manifestants ont été blessés, ayant été battus ou écrasés par des chevaux. Douze personnes ont été arrêtées pour violence contre la police.

 

Le Bloc Lorrain est une association anti-capitaliste, écologiste et solidaire en Lorraine. Leurs principales actions sont depuis deux ans 172 maraudes, et 20640 repas aux plus précaires, notamment SDF et étudiant.e.s. Le Bloc Lorrain a aussi organisé une équipe street medics et une legal team. Le président de l’association à été convoqué à la gendarmerie où il s’est vu remettre une lettre signée du Ministère de l’Intérieur exposant que le gouvernement veut dissoudre l’association pour son « discours idéologique refusant toute forme d’autorité », le Bloc est aussi accusé de légitimer la violence dans les manifestations et « professionnaliser » leurs membres et soutiens à la manière d’une « milice » en vue d’affrontements avec la police. Manifestation de soutien à Nancy le 5 novembre 2022. Place Maginot à 13h.

Le FB du Bloc lorrain

 

Dossier(s): France - Autres sujets Tags:

Le leader kurde Abdullah Öcalan s’est vu imposer une nouvelle interdiction de visite de six mois, après que l’interdiction de visite imposée le 13 avril ait pris fin le 18 octobre. Après le 18 octobre, les avocats du leader kurde, qui avaient demandé à rendre visite à leur client au juge d’exécution des peines de Bursa, ont été informés qu’il n’y avait « aucune interdiction de visite ». Mais le 26 octobre, ils n’ont pas pu rendre visite à leur client, le juge ayant déclaré qu’Öcalan avait reçu une nouvelle interdiction de visite de six mois, qui est devenue définitive le 21 octobre. Les avocats ont annoncé qu’ils feraient appel et demandent à rencontrer le leader kurde deux fois par semaine. Cependant, leurs demandes sont systématiquement laissées sans réponse. Dans certains cas, ce sont des mois plus tard que les avocats apprennent que des mesures disciplinaires ont été prises contre Öcalan.

Un cadre de la New People’s Army (NPA), recherché pour pas moins de 39 affaires pénales en cours, a été abattu par des militaires à Senator Ninoy Aquino (Sultan Kudarat), hier lundi. Emmanuel Fernandez alias Bobo/Bobong/Aldok/Ambog/Maning a été été touché par plusieurs balles tirées par des militaires de la 603e brigade d’infanterie. Il était le secrétaire du commandement de la région extrême sud de Mindanao de la NPA, qui opère à Sarangani, Sultan Kudarat et South Cotabato.