Secours Rouge

Abattre le capitalisme, construire la solidarité.

En décembre 2019, Iván Márquez, un commandant des FARC qui a repris les armes, a envoyé un émissaire au Cauca pour convaincre deux groupes de dissidents, commandé par Johani Noscue (alias Mayimbú), de le rejoindre. Il s’agit de sa première action importante après avoir annoncé sa reprise de la lutte armée dans une vidéo postée en août 2019 (voir notre article). L’émissaire de Márquez, est Walter Mendoza, un ancien guérillero de haut rang. Il a notamment été commandant du bloc mobile Arturo Ruiz dans le département de Cauca. Il est également reconnu pour avoir conçu les colonnes mobiles qui ont donné aux FARC plusieurs victoires militaires. Johani Noscue est quant à lui commandant des fronts Jaime Martínez et Dagoberto Ramos, les deux plus grands groupes de dissidents du nord du Cauca. Johani Noscue aurait cependant refusé de rejoindre Iván Márquez à qui il reprocherait d’avoir signé l’accord avec le gouvernement de Santos. Il aurait plutôt préféré se joindre à Gentil Duarte ancien commandant du Premier Front des FARC et ancien négociateur à La Havane, qui a fait défection en 2016 avec l’intention de réunifier la dissidence. Gentil Duarte dirige actuellement l’un des plus grands groupes de dissidents du pays dans les départements de Caquetá et de Meta avec 500 hommes.

Iván Márquez, ancien négociateur des FARC reprend les armes

Dossier(s): Amérique Latine Tags: ,

Le projet Hungry for Press Freedom, en soutien aux lanceurs d’alerte, comporte plusieurs parties. Un mois durant, une grève de la faim. Des acteurs se relayant toutes les 24 heures seront confinés dans une petite cellule de prison, sous la surveillance d’un autre acteur jouant un gardien de prison. La cellule sera visible par les passants. Des discussions diverses, des débats, des performances artistiques, des ateliers et des films permettront d’engager un dialogue avec le public. Une exposition des différents articles évoluant au cours du mois Un espace avec une bibliothèque où chacun pourra s’informer. Jusqu’au 20 février au 132 rue Blaes. Plus d’info (FB)

Hungry for press freedom

Un Palestinien a foncé avec une voiture-bélier dans un groupe de militaires des forces d’occupation dans le centre de Jérusalem mercredi soir, blessant 12 soldats de la brigade d’élite “Golani” avant de parvenir à quitter les lieux. L’un des 12 soldats a été grièvement blessé et a été opéré et un autre a été blessé moins gravement. Les 10 autres ont été légèrement blessés. Toujours mercredi soir, un adolescent palestinien a été tué dans des affrontements qui ont éclaté dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, après que les soldats israéliens aient démoli la maison de la famille d’Ahmed Kunba, qui participé à l’action de mitraillage de voitures de colons en septembre 2018 près de Naplouse. Cette mesure visait seulement la famille du résistant puisque celui-ci avait été abattu par les forces de sécurité israélienne en février 2018. C’est la deuxième fois que cette maison est détruite comme représailles contre la famille. Le jeune manifestant assassiné avait 19 ans, il a été touché par une balle dans l’abdomen.

Des émeutes ont également éclaté mercredi à Ramallah, en Cisjordanie, des Palestiniens lançant des pierres et des bombes incendiaires sur un convoi de Tsahal dans la région procédant à des arrestations. Enfin, une militaire israélien a été blessé par des coups de feu tirés d’une voiture près de la colonie de Dolev, au centre de la Cisjordanie.

Le manfizestant tué par les militaires israéliens

 

 

Mardi 14 janvier 2020, le fondateur et administrateur de la page anarchiste “Bretagne Noire” était convoqué en gendarmerie pour “Provocation non suivie d’effet au crime ou délit par parole, image ou moyen de communication au publique par voie électronique“. Douze publications du média, qui mettent en avant la lutte sous un angle culturel ou artistiques, sont en cause. Trois jours plus tard, l’administrateur a reçu une convocation au Tribunal Correctionnel de Brest pour “Délit de provocation publique non suivie d’effet en appelant directement à commettre des infractions d’atteinte volontaire à la vie définies par le livre du code pénal”. Plus d’infos ici.

Un média militant poursuivi pour provocation

Dossier(s): France - Autres sujets Tags:

Lundi 3 février, la police de l’île de Lesbos, dans l’est de la mer Egée, s’est heurtée à des manifestant·es alors qu’elle cherchait à empêcher une marche de quelque 2 000 migrant·es du camp de Moria d’atteindre la capitale Mytilène (Mytilini). La marche était organisée pour protester contre les conditions de vie épouvantables dans ce camp surpeuplé géré par l’État. Les migrant·es sont également en colère contre la lenteur du traitement de leur demande d’asile, qui les maintient piégé·es dans le camp. La police a notamment utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser des groupes de manifestants qui tentaient de percer un cordon installé sur la route principale menant de Moria à Mytilène. Les affrontements se sont poursuivis alors que la marche progressait pour atteindre la capitale de l’île.

Affrontement entre une manifestations de migrant·es et la police sur l'île de Lesbos

Affrontement entre une manifestations de migrant·es et la police sur l’île de Lesbos

Dossier(s): Grèce Tags: , ,

Mercredi 4 février, le procès de Joshua Schulte commençait à New York. Joshua Schulte travaillait comme ingénieur logiciel à la CIA. Il est accusé d’avoir divulgué à WikiLeaks des milliers de documents de l’agence, connus sous le nom de «Vault 7», en 2018. Ces documents ont notamment révélé au public des programmes et des outils de la CIA capables de pirater à la fois les téléphones portables Apple et Android. Il est donc en procès pour violation de la loi sur l’espionnage. Le procès devrait durer environ quatre semaines.

Joshua Schulte

Joshua Schulte

Les manifestations contre le plan Trump se sont poursuivies dimanche et lundi en Palestine. Des affrontements ont été signalés dans toute la Cisjordanie, y compris à Hébron et Tulkarem.  La police des frontières de l’armée d’occupation a été confronté lundi à des manifestants Palestiniens lançant des pierres et des cocktails Moltov à Hébron. Un militaire a été légèrement brûlé (un autre l’avait été la veille), tandis que trois Palestiniens étaient blessés par des balles en caoutchouc et des dizaines d’autres ont souffert d’avoir respiré de trop hautes doses de gaz lacrymogène. De multiples arrestations ont été signalées dans plusieurs villes et localités de Cisjordanie.

Un soldat des forces d'occupation touché par un cocktail Molotov à Hebrton

Lundi 3 février, un manifestant anti gouvernemental a succombé à des blessures au couteau après une attaque menée par des partisans de Moqtada Sadr, sur un campement de contestataires situé à al-Hilla au sud de Bagdad. Trois autres manifestants ont été blessés par des coups de bâtons également infligés par les assaillants. Ces affrontements trouvent leurs origine dans le volte-face de Moqtada Sadr ancien leader chiite de la contestation. Celui-ci a, en effet, décidé de soutenir Mohammed Allawi, le Premier ministre tout juste désigné que la rue rejette parce qu’il a été deux fois ministre d’un système qu’ils veulent revoir de fond en comble.

Manifestant·es à Bagdad (archive)

Dossier(s): Monde arabe et Iran Tags:

Mercredi 29 janvier Félix Benedetti, Jean-Marc Dominici et Stéphane Tomasini, trois militants indépendantistes corses devaient passer en procès pour avoir refusé de se soumettre aux obligations d’être fiché dans le Fijait (le Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions terroristes). Leur procès en appel a cependant été renvoyé au mois de septembre devant la cour d’appel de Haute-Corse suite à la grève des avocats du barreau de Bastia contre le projet de réforme des retraites. Une trentaine de personnes venues soutenir les militant·es étaient présentes et bien encadrées par les forces de police au palais de justice. Les trois militant·es ont marqué leur solidarité avec la grève des avocats et le mouvement contre la réforme des retraites.

Félix Benedetti, Jean-Marc Dominici et Stéphane Tomasini

Dossier(s): France - Autres sujets Tags: ,