Dans le cadre d’une nouvelle semaine internationale d’actions pour Georges Abdallah du 12 au 19 juin dernier (voir notre article), de nombreuses initiatives ont eu lieu en France et dans le monde :

  • Marseille (France) · Jeudi 10 juin : projection du documentaire “Fedayin, le combat de Georges Abdallah”
  • Naples (Italie) · Jeudi 10 juin : projection du documentaire “Fedayin”
  • Port-de-Bouc (France) · Vendredi 11 juin : projection du documentaire “Fedayin”
  • Paris (France) · Samedi 12 juin : cortège dans une manifestation antifasciste et soirée de présentation du livre et du film sur Georges Abdallah
  • Tremblay-en-France (France) · Samedi 12 juin : projection du documentaire “Fedayin”
  • Annecy (France) · Samedi 12 juin : action de solidarité dans une manifestation antifasciste
  • Austin (USA) · Dimanche 13 juin : action de solidarité
  • Gaza (Palestine) · Lundi 14 juin : rassemblement de solidarité pour Georges Abdallah et les prisonniers palestiniens
  • Vancouver (Canada) · Mercredi 16 juin : action de solidarité dans une manifestation pour la Palestine
  • Genève (Suisse) · Mercredi 16 juin : projection du documentaire “Fedayin”
  • Bruxelles (Belgique) · Mercredi 16  juin : action devant le bureau d’AXA (voir notre article)
  • Madrid (État espagnol) · Jeudi 17 juin : action devant l’ambassade de France
  • Lannemezan (France) · Jeudi 17 juin : délégation dans la prison où il est détenu
  • Toulouse (France) · Vendredi 18 juin : tags et affichages de solidarité
  • Aix-en-Provence (France) · Samedi 19 juin : projection du documentaire “Fedayin”
  • Toulouse (France) · Samedi 19 juin : stand de solidarité
  • Paris (France) · Samedi 19 juin : manifestation pour la libération de Georges Abdallah
  • Istres (France) · Samedi 19 juin : live-Facebook de solidarité
  • Gaza (Palestine) · Samedi 19 juin : rassemblement de solidarité pour Georges Abdallah
  • Charleroi (Belgique) · Samedi 19 juin : action de solidarité
  • Manchester (Grande-Bretagne) · Samedi 19 juin : stand de solidarité
  • Vic-en-Bigorre (France) · Samedi 19 juin : affichage de solidarité
  • Tunis (Tunisie) · Samedi 19 juin : projection du documentaire “Fedayin”
  • Montpellier (France) · Samedi 19 juin : stand de solidarité pour la Palestine
  • Madrid (État espagnol) · Samedi 19 juin : vidéo de solidarité
  • Rome-Naples-Turin-Milan-Bologne (Italie) · Samedi 19 juin : photos de solidarité
  • Lausanne (Suisse) · Samedi 19 juin : cortège pour Georges Abdallah dans une manifestation pour la Palestine

Action à Austin (Etats-Unis)

Du 12 au 19 juin 2021, en France et partout dans le monde, aura lieu une semaine d’actions pour la libération de Georges Abdallah. Cette semaine culminera le samedi 19 juin 2021 dans une manifestation organisée à Paris, à partir de 14h30, de la Place des Fêtes à la place de la République. Georges Ibrahim Abdallah est maintenant dans sa 37e année de détention, 37 ans de résistance où, face au chantage au reniement, Georges continue d’affirmer la légitimité de la lutte révolutionnaire pour la libération de la Palestine, contre le colonialisme sioniste, contre les états réactionnaires arabes, et contre l’impérialisme. Liberté pour Georges Abdallah!

Nos précédents articles sur Georges Abdallah

Dans de nombreuses manifestations du 1er mai, différents comités de soutien à la libération de Georges Abdallah étaient présents afin d’exiger sa libération immédiate. En particulier à Paris, Toulouse, Marseille, Auch, Tarbes, Guingamp et Annecy où banderoles, affiches et drapeaux ont été déployés recueillant le soutien de nombreux manifestants.

A Paris, 1er mai 2021

A Paris, 1er mai 2021

Mercredi 7 avril à 17H, la Campagne libanaise pour la libération de Georges Abdallah organise un rassemblement devant l’ambassade française à Beyrouth pour exiger la libération du plus ancien prisonnier politique d’Europe. Après la visite de la ministre de la Justice libanaise et d’un responsable de la sécurité intérieure libanaise auprès des autorités françaises, les initiatives se multiplient en soutien à ce communiste libanais qui a récemment affirmé : « Je ne négocierai pas mon innocence. Je ne renoncerai pas à ma position ».

Vendredi 2 avril, Georges Abdallah aura 70 ans dont plus de 36 ans dans les prisons françaises. Communiste libanais, il est devenu l’un des plus anciens prisonniers politiques d’Europe. Dans ce cadre, de nombreuses initiatives sont organisées en France (voir ici) ainsi qu’un twitterstorm avec le hashtag #MacronLibérezAbdallah dès 19h ce vendredi.

La campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah organisera le 2e rassemblement devant Le Ministère de l’intérieur pour exiger la libération de Georges Abdallah le samedi 27 mars 2021 à 15h00. Rue Mounet-Sully angle rue des Pyrénées, 75020 Paris.

Les Jeunesses Révolutionnaires de Zurich manifestant le 18 mars pour Georges Abdallah et Amhad Saadat

Samedi 6 mars, Georges Abdallah fera une grève de la faim solidaire d’une journée à l’occasion de la journée internationale de solidarité avec Dimitris Koufontinas (voir notre article). Le prisonnier révolutionnaire grec est en grève de la faim depuis janvier et il est dans un état de santé très critique.

Un rassemblement devant le ministère de l’Intérieur à Paris, appelé par la Campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah a regroupé, jeudi 17 décembre, plus de 60 militants venus rappeler au ministre de l’Intérieur l’impérieuse nécessité de signer l’arrêté d’expulsion conditionnant la libération de Georges AbdallahEn lien avec l’appel à ce rassemblement, d’autres initiatives en France ont eu lieu devant les préfectures des villes de Clermont-Ferrand, Lyon, Saint-Etienne, Bordeaux et Mérignac.

Samedi 24 octobre, plus de 600 personnes se sont rassemblées devant les portes de la prison de Lannemezan pour exiger la libération de Georges Abdallah, communiste arabe détenu en France depuis 36 ans (voir notre article). À cette occasion, celui-ci a rédigé une déclaration qui a été lue aux manifestants. Il affirme en particulier que “pour aller de l’avant dans la construction de l’alternative révolutionnaire appropriée, la convergence des luttes est plus qu’indispensable. Le bloc historique des travailleurs se construit et se structure dans la dynamique globale de la lutte dans toutes ses composantes. Ce n’est qu’ensemble, et ensemble seulement que les prolétaires et les diverses composantes des masses populaires de ce pays peuvent endiguer et conjurer la montée en puissance de tous les processus de fascisation en cours. Encourageons, toujours plus Camarades les divers processus de convergence des luttes aussi bien au niveau local qu’au niveau régional et à plus forte raison au niveau international.” (lire la déclaration)