Un tribunal d’Alexandrie a condamné en appel la militante socialiste révolutionnaire égyptienne Mahienour El-Masry et deux autres militants à un an et trois mois de prison. Ils étaient accusé pour avoir participé à l’assaut contre le commissariat de police d’Al-Raml à Alexandrie, ainsi qu’à l’incendie du siège des Frères musulmans en mars 2013, sous le règne de l’ancien président Morsi. Les sept autres accusés avaient été condamnés par contumace et n’ont pas eu l’occasion d’aller en appel. Mahienour El-Masry avait été libéré de prison en septembre 2014, après avoir purgé quatre mois d’une peine de six mois pour une autre affair: une “manifestation illégale”.

mahienour_el-masry.jpg