Accueil > Dossiers > Reste de l’Asie et Océanie > Thaïlande : Encore une inculpation pour des postes sur Facebook

15 août 2017

Thaïlande : Encore une inculpation pour des postes sur Facebook

Pravit Rojanaphruk, rédacteur en chef de Khaosod English, a été informé la semaine passée qu’il était accusé de critique envers la junte dans cinq publications postées sur Facebook. Convoqué à la police spécialisées dans la cybercriminalité le 8 août, il a été informé des charges retenues contre lui. Il sera jugé dans deux cas distincts. L’un, pour deux messages Facebook postés en février 2016 qui critiquaient le projet de constitution dont le régime cherchait à obtenir un soutien public. Le deuxième cas concerne cinq postes Facebook postés en juin et juillet de cette année, qui critiqueraient le dirigeant de la junte Prayuth Chan-ocha et son gouvernement militaire. "Je ne suis pas surpris par la charge", a déclaré Pravit Rojanaphruk. "Comme nous le savons tous, nous vivons sous le régime NCPO (Conseil national pour la paix et l’ordre – junte militaire). Quiconque les critique doit payer le prix. " Pravit Rojanaphruk sera jugé à la fois pour sédition et violation de la Loi sur la criminalité informatique. Il risque jusqu’à 14 ans de prison.

Pravit Rojanaphruk est connu pour sa critique directe de la junte à travers ses articles d’opinion et les médias sociaux. Il a déjà été détenu deux fois sur ordre de la junte pour attitude adjustment (ajustement du comportement), en 2014 et 2015. En juin, un autre Thaïlandais avait été condamné à 15 ans de prison pour "lèse-majesté" sur Facebook (voir notre article)

Pravit Rojanaphruk Pravit Rojanaphruk

Voir le dossier: Reste de l’Asie et Océanie avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?