Mardi 25 février, deux blocages étaient organisés en solidarité avec les Wet’suwet’en et les Mohawk de Tyendinaga. Un premier situé près de la gare Go de Kipling, dans l’ouest de Toronto, avait causé des retards sur le réseau Metrolinx. Le deuxième avait été mis en place près de l’aréna Lambton, toujours dans l’ouest de Toronto. Plusieurs dizaines de personnes bloquaient les voies dans le secteur alors que des centaines d’autres se sont tenues le long des voies ferrées pour les soutenir. La police a arrêté 37 personnes participant au blocage des voies, 12 d’entre elles font face à des accusations pénales, et les 25 autres ont été relâchées sans conditions. Les 12 manifestant·es sont accusé·es de “méfait” et pour 7 d’entre-eux “d’infraction à la Loi sur la sécurité ferroviaire”. Ces blocages s’organisent dans le cadre de la campagne pour soutenir la nation wet’suwet’en dont le territoire subit une invasion de la Gendarmerie royale du Canada (voir notre article).

 Un blocus ferroviaire près de l'aréna Lambton dans l'ouest de Toronto.