Les policiers de Toronto ont lancé un mandat d’arrestation contre une femme qu’ils associent aux affrontements survenus durant le Sommet du G20. Six accusations de “méfaits de plus de 5000 $” pourraient être déposées contre la jeune femme, dont les policiers affirment qu’elle aurait incité d’autres personnes à causer des dommages.
Les policiers croient que K. P. aurait été impliquée dans l’attaque d’une voiture de patrouille et dans la mise à sac de plusieurs commerces. La police a demandé à la femme. La police de Toronto a également publié 21 nouvelles photos de personnes recherchées pour avoir participé à la casse lors du Sommet du G20. Jusqu’à maintenant, plus de la moitié des personnes recherchées ont été identifiées moins de 12 heures après la publication de leur photo.