Jeudi 30 janvier, 13 militant·es antifascistes passeront en procès pour avoir manifesté contre la venue de Vox (un parti d’extrême droite) dans leur quartier de Vallecas (Madrid) à l’occasion de la campagne électorale de novembre 2019. Les militant·es s’étaient rassemblé·s avec des casseroles, des sifflets et d’autres bannières et plusieurs d’entre eux avaient été identifiés par la police à cette occasion. Suite à une plainte de Vox, les manifestant·es identifiés seront poursuivis pour “délit de contrainte” avec comme circonstance aggravante “la discrimination idéologique”. Les sanctions demandées sont encore inconnues. Les militant·es revendiquent la légitimité de leur action et estiment que ce procès sera l’occasion de questionner le régime post-fasciste mis en place en Espagne depuis 1978. Un rassemblement de soutien est prévu le jour du procès Place de Castille et un repas de solidarité est organisé ce samedi.

13 militants antifascistes en procès pour avoir manifesté contre Vox

13 militants antifascistes en procès pour avoir manifesté contre Vox