En 2017 et 2018, la police des polices avait accordé une case aux enquêtes pour soupçons d’insultes “racistes ou discriminatoires”. Elle ne l’a pas fait pour son rapport de 2019. La police nationale précise que ce choix date de “mars 2020”, date où le rapport devait être rendu public mais n’avait finalement été partagé qu’à l’administration. L’IGPN est régulièrement accusée de couvrir les crimes policiers. Elle a perdu sa crédibilité au point qu’un fil sur Twitter est apparu pour parodier les constats de la police des polices (voir notre article).

un_exemple_de_tweet_sur_selonlipgn.png