Le 12 juin 2019 lors d’un reportage sur une grève de travailleurs sans-papiers, le journaliste Taha Bouhafs a été agressé par un agent de la BAC pour avoir refusé d’arrêter de filmer. Suite à cela, le policier a déposé plainte contre le journaliste pour “outrage et rebellion”. Vendredi 8 janvier, un rassemblement de soutien est organisé par Reporters en colère pour exiger la relaxe de Taha Bouhafs à 12H45 au Tribunal de Grande Instance de Créteil.

L’événement Facebook