Le Belge Jean-Jacques Quisquater, professeur à l’UCL et expert internationalement reconnu de la protection des données, a été espionné via l’installation d’un logiciel pirate, visiblement par la NSA. C’est en enquêtant sur le piratage massif qui a affecté des clients de Belgacom, dévoilé l’année passée, que les policiers ont découvert qu’un logiciel malveillant avait été installé sur l’ordinateur de cet expert en cryptographie informatique. Ce logiciel a espionné pendant des mois le contenu de l’ordinateur du spécialiste et Jean-Jacques Quisquater a donc livré à son insu des milliers d’informations sur la manière dont les entreprises se protègent contre les pirates informatiques. La NSA chercher à obtenir les informations pouvant l’aider à percer le blindage de communications sécurisées.”

Le procureur fédéral en charge des enquêtes contre l’espionnage a confirmé qu’un dossier a été ouvert sur “l’affaire Quisquater”. C’est sans doute l’agence de sécurité nationale américaine NSA et le GCHQ, un service équivalent au Royaume-Uni, qui travaille la main dans la main avec la NSA, qui sont à l’origine de cet espionnage, mais pour l’instant les enquêteurs n’ont toujours pas pu remonter la source du piratage des clients Belgacom.

Jean-Jacques Quisquater

Jean-Jacques Quisquater