Accueil > Dossiers > Grèce > Grèce : Christodoulos Xiros transféré à Domokos et accusé d’avoir voulu libéré (...)

12 janvier 2015

Grèce : Christodoulos Xiros transféré à Domokos et accusé d’avoir voulu libéré les Cellules de Feu

Christodoulos Xiros, prisonnier de l’Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre qui s’était échappé de prison il y a un an et avait immédiatement entreprit son retour à la lutte armée a été arrêté il y a quelques jours en Grèce. Celui-ci a été transféré -aux cotés de nombreux autres prisonniers politiques- à la prison spéciale de Domokos. La police a trouvé deux caches contenant explosifs, véhicules et kalachnikov. Malgré la découverte de la seconde cache, la police n’a pû arrêter personne d’autres et les armes stockées dans les caches semblent être ’propres’ (pas d’empreintes, pas d’ADN). Contrairement aux allégations de connexion avec le ’Groupe des Combattants du Peuple’ (qui avaient fait deux attaques contre les ambassades d’Israël et d’Allemagne en 2013 et 2014), les armes n’ont servi dans aucune affaire dont la police grecque ait connaissance.

Christodoulos Xiros est à présent inculpé pour plusieurs autres motifs : il est accusé d’avoir créé une ’Organisation terroriste anonyme’ dont le but était de prendre d’assaut la prison de Korydallos pour en libérer les prisonniers de la Conspiration des Cellules de Feu. Suivant cette théorie : Gerasimos Tsakalos, Christos Tsakalos (membres de la CCF), Andreas Tsavdaridis (membre de la FAI) et l’anarchiste Spyros Mandylas ont été transférés depuis l’aile A de la prison de Korydallos vers l’aile sous-terraine de l’aile des femmes de la même prison. Deux personnes sont également recherchées.

Voir le dossier: avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?