Des dizaines de milliers (65.000?) de manifestants ont défilé samedi dans la ville basque de Bilbao, par solidarité avec un groupe de soutien aux prisonniers de l’ETA, Herrira, dont 18 militants avaient été interpellés le 30 septembre. Derrière une banderole blanche portant les mots “Une marée humaine pour les droits des prisonniers et des exilés basques”, les manifestants ont parcouru le centre de la ville, répondant à l’appel de la coalition de gauche indépendantiste EH Bildu et de plusieurs autres syndicats et collectifs.

Le 30 septembre, un coup de filet de la Garde civile dans plusieurs villes basques avait décapité Herrira, créé le 5 février 2012 et considéré comme le successeur des groupes de défense des prisonniers Askatasuna et Gestoras pro Amnistia, interdits en Espagne car jugés proches d’ETA. Les 18 militants interpellés avaient été inculpés d’appartenance à groupe armé, apologie et financement du terrorisme, puis remis en liberté, quatre d’entre eux contre paiement d’une caution.

manifestation à Bilbao

manifestation à Bilbao