Les habitants du complexe de bidonvilles de Maré, à Rio de Janeiro, ont manifesté pour dénoncer “l’Etat qui tue” et la violence policière, lors d’un hommage aux victimes d’affrontements avec la police la semaine dernière. Sous le slogan “l’Etat qui tue, jamais plus!”, les manifestants ont occupé l’autoroutes allant de Rio à l’aéroport international.

Le 24 juin, des délinquants avaient rançonné des automobilistes bloqués sur cette artère, lors d’une des nombreuses manifestations qui ont touché le pays en juin. Un total de dix personnes, dont un policier, avaient trouvé la mort lors de l’intervention du Bataillon d’opérations spéciales (Bope) le 24 juin au soir et le 25 au matin pour retrouver l
ces délinquants dans cette immense favela. Au moins neuf autres personnes avaient alors été blessées et neuf interpellées.

Manifestation favela Maré rio

Manifestation favela Maré rio