Dans le rapport de la Sûreté de l’État destiné à argumenter contre l’obtention de sa nationalité belge, un homme, réfugié politique en Belgique depuis 7 ans, se voit reprocher ses activités politiques: participation à de nombreuses manifestations “devant l’ambassade de Turquie, dans le défilé du 1er Mai”, ses activités culturelles “organisation d’un concert de Grup Yorum”, ses activités communautaires “Picnic de militants et sympathisants, camps d’été et d’hiver”, la distribution du journal “Yuruyus”, son activité de secrétaire du Centre Culturel Alévi d’Anvers.

Refus de nationalité pour participation au 1er mai

Refus de nationalité pour participation au 1er mai