Accueil > Dossiers > Belgique - Autres sujets > Gilets jaunes à Bruxelles : infos en continu

30 novembre 2018

Gilets jaunes à Bruxelles : infos en continu

Ce 30 novembre, plusieurs appels ont été lancés par les "gilets jaunes" pour manifester à Bruxelles. Nous tenterons de publier ici les informations au cour de la journée.

11h : Une soixantaine de gilets jaunes sont rassemblés au Carrefour Arts-Loi, et 45 autres aux abords de Bruxelles-Midi. On rapporte des fouilles sur les passagers descendant à la gare de Bruxelles-Midi et des policiers anti-émeute aux abords des grandes gares. Plusieurs personnes dont au moins trois femmes ont déjà été arrêtées, apparemment parce qu’elles avaient des gilets jaunes dans leurs sacs.

11h05 : La police a annoncé avoir arrêté une trentaine de personnes aux gares de Bruxelles-Midi et Bruxelles-Central pour "port d’armes prohibées".

11h10 : Les tunnels Tervueren, Cinquantenaire et Loi sont fermés direction Centre. La zone de police Bruxelles-Ixelles a déclaré "On invite les gens pour aller à Arts-Loi pour mener une action pacifique", ce qui semble indiquer que ce rassemblement est toléré pour l’instant.

11h30 : Pas de gilets jaunes et peu de policiers visibles à la gare de Bruxelles-Midi.

12h : Moins d’une vingtaine de gilets jaunes à Arts-Loi. La police bloque elle-même la Rue de la Loi. La police a ordonné la fermeture de la station de métro Parc. Le commissaire Vandersmissen est présent à Trône.

14h : Des affrontements ont éclaté à Arts-Loi. La police anti-émeute contrôle les accès de la station et est présente dans les escaliers et aux sorties.

14h03 : La station Trône n’est actuellement pas contrôlée.

14h10 : Les affrontements continuent. Des barricades ont été montées par les manifestants. On signale deux voitures de police détruites. La police encercle tout le carrefour à Trône et charge.

14h45 : Des gilets jaunes sont poursuivis par la police boulevard Pacheco et dans les rue adjacentes.

14h55 : Les manifestants sont bloqués par la police. Une centaine d’arrestations.

15h05 : Plusieurs centaines de manifestants sont nassés dans une parallèle du boulevard Pacheco (Rue Saint-Laurent). Une partie des manifestants se dirigent vers le quartier Madou.

15h20 : Le journaliste de Brut se fait prendre son passeport et est arrêté violement par la police.

15h45 : Il ne semble plus y avoir de rassemblements en dehors de la nasse de la rue Saint-Laurent.

15h50 : 15h55 : La police laisse les manifestants sortir de la nasse Rue Saint-Laurent (entre 200-300 personnes) à condition d’être fouillés, de jeter les gilets jaunes et de donner leur carte d’identité.

16h10 : Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles a déclaré la manifestation "interdite", toute personne en train de "manifester" (ou de porter un gilet jaune donc) sera arrêtée. Il a également déclaré que "la police était restée maître de la situation", alors que des barricades longent la petite ceinture de Arts-Loi à Botanique, le mobilier urbain et les vitrines de banques ont été détruits et parfois incendiés.

Deux camionnettes de la police en feu à Arts-Loi Deux camionnettes de la police en feu à Arts-Loi

Des gilets jaunes nassés à Bruxelles ce 30 novembre Des gilets jaunes nassés à Bruxelles ce 30 novembre

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?