Accueil > Dossiers > Grèce > Grèce : Attentat, interrogations et démenti

30 mars 2010

Grèce : Attentat, interrogations et démenti

Une bombe a explosé, dimanche soir 28 mars, à Athènes, faisant un mort et deux blessées parmi une famille de passants. La bombe était dans une poubelle devant un bâtiment abritant une école de formation de gestionnaires d’entreprise dans le quartier de Patissia. Le service antiterroriste est arrivé rapidement sur place et a bouclé le quartier pour plusieurs heures.

Selon le porte-parole de la police, les victimes allaient tous les soirs dans le quartier récupérer dans les poubelles, et il est probable que l’une d’elle ai manipulé le sac contenant la bombe, provoquant l’explosion. Certains défendent la thèse d’une provocation visant à discréditer les groupes anarchistes pratiquant l’action directe. A l’appui de cette thèse, le fait que, contrairement à l’usage des groupes révolutionnaires grecs, aucun appel téléphonique n’avait averti de l’imminence de l’explosion. Le plus actif des groupes anarchistes, la ’Conspiration des cellules du feu’ a rendu public un document démentant toute implication dans cette explosion.

Explosion à Athènes

Voir le dossier: avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?