Accueil > Dossiers > Inde-Népal

Inde-Népal

18 août 2017

Inde : La guérilla blesse trois soldats

Deux soldats ont été blessés dans une explosion déclenchée par la guérilla maoïste dans le district de Sukma (Chhattisgarh) ce mardi. L’incident a eu lieu vers 15h dans les forêts relevant du poste de police de Fulbagdi quand une brigade conjointe des forces de sécurité rentrait d’une opération de contre-insurrection. Des brigades distinctes de forces de sécurité, incluant des membres de la CRPF  , de la Special Task Force, de la District Reserve Guard et de policiers locaux étaient en mission depuis lundi afin de prévenir toute action maoïste à l’occasion de la fête nationale indienne en date du 15 août. Sur le retour, alors qu’une des brigades arrivait à proximité du village de Pariya, des guérilleros ont déclenché une explosion, blessant trois soldats, tous trois membres de la Special Task Force. Immédiatement après avoir été informées de l’attaque, les autorités ont dépêché des renforts dans la région et les blessés ont été emmenés à l’hôpital.

Guérilleros maoïstes Guérilleros maoïstes

Tags de cet article: - Nos sources
13 août 2017

Inde : Succès de la contre-guérilla

Deux membres présumés du PCI(maoïste) ont été abattu durant une fusillade avec la police dans le district de Sukma (Chhattisgarh) ce dimanche. "Une fusillade s’est déclenchée entre des maoïstes et une équipe conjointe de la District Reserve Guard (DRG) et de la Special Task Force (STF) de la police du Chhatisgarh à proximité du village de Kasaram. Deux maoïstes ont été tués et leurs corps retrouvés, ainsi que des armes" a déclaré l’inspecteur général de l’unité Anti-Naxal Operation de la police du Chhattisgarh. Les corps ont été identifiés comme étant ceux de Podiyam Sunna, commandant de peloton d’un milice maoïste, et de Vanajm Hunga, un membre d’une petite brigade d’action du peloton maoïste numéro 8 dans le Sukma. Les policiers ont retrouvé deux armes sur eux.

District de Sukma District de Sukma

Dans une action distincte, la police du Maharashtra a détruit un campement maoïste à la frontière entre le Chhattisgarh et le Maharashtra, saisissanst des armes et des chevaux. Les autorités avaient déclenché une opération de ratissage dans la zone. Lorsqu’ils ont aperçu le campement, les soldats ont ouvert le feu, et les guérilleros ont battu en retraite, laissant derrière eux des armes, six chevaux ainsi que du matériel d’usage domestique.

Tags de cet article: - Nos sources
12 août 2017

Inde : Renforcement de la contre-insurrection dans le Tamil Nadu

Pour surveiller les mouvements maoïstes dans les forêts bordant la frontière entre le Tamil Nadu et le Kerala, la police rurale de Coimbatore a déployé six nouvelles brigades de la Naxalite Special Division (NSD) pour accompagner le personnel du département forestier et le soutenir dans ses opérations de ratissage. La police a également créé treize nouveaux postes de contrôle dans la région afin de contrôler les mouvements de véhicules vingt quatre heures sur vingt quatre. La police rurale disposait de deux brigades de la NSD (de douze membres chacune) pour s’attaquer aux maoïstes dans les forets. Celles-ci menaient des opérations de ratissage dans les zones jugées vulnérables. "Nous avons importé six nouvelles équipes de la NSD en provenance d’autres districts pour soutenir le personnel de terrain. Les villages tribaux sont infestés de maoïstes. Mais il n’y a aucun mouvement insurrectionnel dans le Tamil Nadu. Nos équipes de la NSD ont de bons rapports avec les tribaux partout. Nous sommes prêts à faire face à toute situation à la frontière et nos équipes sont équipées d’armes modernes" a déclaré Pa Moorthy, commissaire de police du district de Coimbatore.

Coimbatore City Police Coimbatore City Police

Tags de cet article: - Nos sources
9 août 2017

Inde : La guérilla détruit un commissariat en construction

Des membres de la guérilla maoïste ont fait explosé un bâtiment en rénovation qui devait devenir un commissariat de police dans un village du district de Gaya, dans le Bihar. Les autorités ont affirmé qu’une brigade du PCI(maoïste) était arrivée dans le village de Dhangai dans la nuit de dimanche à lundi et ont installé des explosifs dans le bâtiment. Les maoïstes avaient appris que les autorités planifiaient d’y installer un détachement de soldats de la CRPF   et de la SSB afin de reprendre les opérations de contre-insurrection dans la région. Des policiers se sont rendus lundi sur les lieux et ont déclaré que les explosifs n’avaient pas sauté, mais que le building avait été endommagé manuellement et qu’il n’y avait pas de trace d’explosion. Entre temps, la police en coopération avec les forces centrales, ont lancé une importante chasse à l’homme à travers la jungles et dans les collines voisines.

Bâtiment endommagé par la guérilla Bâtiment endommagé par la guérilla

Tags de cet article: - - Nos sources
8 août 2017

Inde : Arrestation d’un ex-cadre du PCI(maoïste)

La police du Gujarat a arrêté un ancien membre du comité central du PCI(maoïste) près de Nagpur (Maharashtra) ce mardi matin. Tushar Kanti Bhattacharya, 62 ans, qui fut également en charge des divisions de l’Uttar Pradesh, de l’Uttarakhand et du North Bihar durant plusieurs années, revenait du Bengale occidental en train lorsqu’il a été interpellé. Sa femme, Soma Sen, professeur à la Nagpur University, a dit qu’il s’était rendu à Kolkata pour rendre visite à sa soeur. Son avocat Prakash Meghe a déclaré qu’il avait été interpellé dans le train par des policiers. Ceux-ci l’ont contraint à couper son téléphone avant de lui montrer un mandat d’arrêt émis par un tribunal de Surat en lien avec une affaire datant de 2010. Meghe a ajouté qu’il avait été autorisé à lui passer un coup de fil depuis l’aéroport de Nagpur "Il a dit que la police du Gujarat l’emmène à Surat, et qu’il comparaitra demain mercredi".

Bhattacharya avait déjà été arrêté par la police du Bihar en septembre 2007 en connexion avec les quatre décennies de raids maoïstes contre les propriétaires fonciers du village de Tappalpur aujourd’hui situé dans le Telengana. Il avait été incarcéré dans la prison de Cherlapally, à Hyderabad. Après avoir été libéré sous caution il y a deux ans, il s’était installé à Nagpur avec sa femme. Il avait rejoint le PCI(maoïste) dans les années ’70.

Prison de Cherlapally à Hyderabad Prison de Cherlapally à Hyderabad

Tags de cet article: - - - Nos sources
7 août 2017

Inde : La guérilla abat un sous-inspecteur de police

Un sous-inspecteur de police a été tué et un policier grièvement blessé au cours d’une fusillade avec la guérilla maoïste dans le district de Rajnandgoan du Chhattisgarh ce dimanche. "Une fusillade s’est déroulée entre des guérilleros et une brigade de la District Reserve Guard du district de Rajnandgoan à environ 13h à proximité du village de Bhave. Le sous-inspecteur Yugalkishor Verma a été abattu et un policier blessé selon des informations en provenance du commissaire locale" peut-on lire dans une déclaration publiée par le quartier général de la police du Chhattisgarh. D’autres sources affirment que le policier blessé serait décédé durant son transfert à l’hôpital, mais cela n’a pas été confirmé. Le combat a eu lieu alors que l’équipe de la DRG menait une opération de ratissage dans la région.

Le sous-inspecteur Yugalkishor Verma Le sous-inspecteur Yugalkishor Verma

Tags de cet article: - - - Nos sources
5 août 2017

Inde : Des officiers de l’ombre contre la guérilla

Quatre mois après la perte de 25 soldats de la CRPF   suite à une embuscade maoïste, les autorités se sont réunies afin de faire le point sur la situation dans les dix états où la guérilla maoïste est la plus active à travers le pays. Il fut confirmé que le Chhattisgarh demeure le point faible dans la stratégie contre-insurrectionnelle gouvernementale. Les autorités ont affirmé qu’il faut, de manière urgente, déployer des "officiers de renseignements de l’ombre" afin de pister les dirigeants maoïstes haut placé, de la même manière que ce qui se fait à l’égard des militants au Cachemire. Ce sont les deux points principaux qui ont émergé vendredi durant la réunion dirigée par le ministre de l’Intérieur indien, Rajnath Singh. Ce dernier aurait demandé aux forces de sécurité et aux agences de développer le travail de renseignements au sujet des dirigeants maoïste, y compris à propos du secrétaire général du PCI(maoïste) Muppala Lakshman Rao, alias Ganapathy. "Il fut discuté de déléguer des officiers de renseignements de l’ombre, comme cela fut fait au Cachemire" a déclaré un fonctionnaire. Ce sont des "renseignements humains" concernant des militants au Cachemire qui ont aidé les forces de sécurité dans plusieurs affaires. La présence de maoïstes dans de nouvelles régions, telles que la tri-jonction du Tamilnadu-Kerala-Karnataka fut également débattue durant la réunion. Singh aurait ainsi demandé à ses équipes de mettre en place des opérations afin que les maoïstes ne soient plus en mesure de se déployer dans de nouvelles régions.

Muppala Lakshman Rao, alias Ganapathy Muppala Lakshman Rao, alias Ganapathy

Tags de cet article: - - Nos sources
3 août 2017

Inde : Un maoïste arrêté dans le district de Koraput

Lundi, la police du Koraput (Odisha) a arrêté un guérillero maoïste à Semiliguda, au quatrième jour de la semaine de commémoration des martyrs maoïstes observée par le parti. L’homme, Rupana Jali, 23 ans, travaillait pour le Nandapur Area Committee, a déclaré la police locale. "Cela fait longtemps que cet homme faisait partie de notre liste d’hommes recherchés, et nous avons été informés de sa présence à Semiliguda. En conséquence, nous lui avons tendu un piège afin de le capturer" a affirmé le commissaire du Koraput. D’après lui, le guérillero était venu à Semiliguda pour recevoir des affiches et des pamphlets maoïstes à distribuer dans le cadre de la semaine de commémoration. Il est accusé d’être membre d’une brigade armée et d’avoir pris part à de multiples attaques attribuées à la guérilla dans la région.

District du Koraput District du Koraput

Tags de cet article: - - - - Nos sources
2 août 2017

Inde : Nouvelles équipes maoïstes villageoises

Selon diverses sources, la guérilla maoïste serait en train de renforcer son emprise en formant de multiples comités villageois dans l’état du Telengana. C’est dans ce dernier que les autorités avaient abattu 31 maoïstes ainsi que des tribaux dans une fusillade à la frontière avec les états de l’Andhra et de l’Odisha. Ces derniers mois, les cadres maoïstes ont intensifié leurs activités, étendant leur champ d’action vers de nouveaux endroits en formant des comités villageois dans plusieurs districts. Les autorités ont annoncé avoir repéré une présence maoïste dans sept des 31 districts de l’état. Le parti tire parti de la semaine de commémoration en mémoire des martyrs qui se déroule actuellement et mène campagne : affiches, pamphlets et déploiement de calicots sur des bâtiments officiels. Sur les tracts, outre la mémoire évoquée des martyrs, le PCI(maoïste) appelle le public à combattre les politiques anti-populaires des autorités du Telengana et du gouvernement central ainsi qu’à former de nouveaux comités au niveau de chaque village.

Calicot maoïste Calicot maoïste

Tags de cet article: - - - Nos sources
31 juillet 2017

Inde : 205 cadres maoïstes tués l’an dernier

Le Comité Central du PCI(maoïste) a publié un document dans lequel il déclare avoir perdu 205 cadres, parmi lesquels 54 femmes, de rangs divers entre juillet 2016 et mai 2017. Ces chiffres ont été publiés par les maoïstes dans un document à l’occasion de la semaine de commémoration à l’égard des martyrs qui se déroule entre le 28 juillet et le 3 août.

Dans ce document, le CC souligne le fait que le parti a perdu plus de 15.000 cadres et sympathisants au cours des cinquante ans de la guerre populaire prolongée menée depuis 1967 et le soulèvement de Naxalbari. Il pousse également ses cadres à prendre leurs responsabilités pour faire face à la "mission 2017", terme large utilisé pour décrire les offensives des forces de sécurité contre la guérilla. Le CC y dresse un plan consistant à demander aux cadres de saisir les armes des forces de sécurité, à mettre en oeuvre les règles et principes de la guérilla - secret, vitesse, puissante volonté, autodéfense grâce au mouvement constant, et tactiques offensives avec initiative et intensité. Il leur demande également d’utiliser les faiblesses des forces de sécurité, d’attaquer leurs unités séparées et de les diviser avant de déclencher une attaque. Enfin, il demande de multiplier les rencontres avec les populations locales afin de souligner leur travail à leur égard.

Calicot maoïstes à l'occasion de la semaine de commémoration pour les martyrs Calicot maoïstes à l’occasion de la semaine de commémoration pour les martyrs

Tags de cet article: - - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1310

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?