15 avril 2016

Où est Andreï Sokolov ?

  1. Vidéo
  2. Qui est Andreï ?
  3. L’Arrestation dans le Donbass et la prison en Ukraine
  4. L’enlèvement
  5. La Solidarité avec Andreï
  6. Appel et signatures
  7. Andreï Sokolov vivant et libre !


Vidéo


Qui est Andreï ?

Andreï est né à Moscou et a grandit à Zaporozhye, en Ukraine, avant de revenir en Russie et de s’intêresser au marxisme. Dans les années 1990, il se fait déjà connaître en balançant des tomates pourries sur Guennadi Ziouganov (dirigeant du PC russe à l’époque) en l’accusant d’avoir trahi l’idéologie communiste. Il est arrêté pour la première fois en 1997 (il était alors boulanger) en Russie pour la destruction d’une plaque qui venait d’être inauguré par Eltsine en l’honneur de la dynastie tsariste et pour "excuser" le comportement des soviétiques à l’égard de la famille du Tsar, il fera 2 ans de prison pour cela. En 2000, il est arrêté car soupçonné d’avoir voulu faire sauter le bureau de réception du FSB à Moscou, l’accusation ne parvient pas à prouver qu’il a effectivement placé les explosifs, mais il est condamné à 5,5 ans de prison aux chefs de complicité avec une organisation clandestine et de possession illégale de munitions. Cette seconde preuve de prison a sérieusement endommagé sa vue. A sa libération, il ouvre finalement son armurerie, il est encore arrêté en 2007 et en 2012 pour possession illégale d’armes et de munitions. Il a en tout purgé plus de 9 années de prison en Russie. Il s’est récemment rapproché du mouvement anarchiste sans pour autant s’éloigner du mouvement communiste qui le soutien aujourd’hui.

Andreï Sokolov Andreï Sokolov


L’Arrestation dans le Donbass et la prison en Ukraine

Le 4 décembre 2014, Andreï Sokolov part pour le Donbass pour aider la résistance antifasciste à remettre en service une cartoucherie. Plusieurs de ses amis et camarades combattent alors dans les unités de volontaires communistes sur les fronts de Lougansk et Donetsk. Andreï livrera une analyse très lucide de l’engagement des révolutionnaires dans le Donbass et de leur incapacité à instaurer un pouvoir populaire, à empêcher l’arrivée au pouvoir des oligarchies locales - comme en témoigne une interview qu’il a donné en mai 2015.

Lire l’interview d’Andrei

Le 16 décembre, il est tombé sur un check-point ukrainien et a été détenu dans une prison secrète où les services secrets maltraitent et torturent les prisonniers. Les services secrets ukrainiens n’ont déclaré son arrestation que plus tard, loin du front, à Mariupol. Il a été accusé de "promouvoir une organisation terroriste" (la République Populaire du Donetsk). Depuis cette époque jusqu’à avril 2016, Sokolov était détenu en Ukraine. Sur les conseils de son avocat, il a accepté de reconnaître sa culpabilité en échange d’une peine réduite.

Dessins réalisés par Andreï dans la prison ukrainienne Dessins réalisés par Andreï dans la prison ukrainienne


L’enlèvement

Le 15 avril dernier, le tribunal de Berdyansk l’a condamné à une peine de 2 ans et 7 mois. En raison de sa longue détention préventive (16 mois), et selon le calcul des peines en vigueur en Ukraine, il devait être libéré immédiatement. Cependant, à la sortie du palais de justice, il a été capturé par quatre hommes non identifiés qui l’ont emmené dans une voiture banalisée. Depuis cette date nous sommes sans nouvelles d’Andreï Sokolov, tout comme sa famille, ses amis et son avocat. De nombreuses demandes provenant de sa mère et du Consulat général de Russie en Ukraine, sont restées sans réponse. Deux possibilités : Andreï a pu être enlevé par un des escadrons de la mort fascistes, qui ont déjà plusieurs enlèvements et assassinats à leur actif en Ukraine, ou replacé dans une des prisons secrètes des services spéciaux ukrainiens, dans une de ces prisons dont l’existence est reconnue et dénoncée dans un rapport de l’ONU (Andreï avait été placé sur une liste des prisonniers à échanger, ceux-ci sont généralement détenus au secret). En ce début de mois de juillet, Andreï ne figure toujours pas sur les listes d’échanges de prisonniers.

Andreï Sokolov Andreï Sokolov

— -

La solidarité avec Andreï

- Depuis son arrestation, le Secours Rouge intervient dans la solidarité avec Andreï en lui envoyant 250€ chaque trimestre. Une correspondance est également entretenue avec lui et ses soutiens en Russie et en Ukraine.
- Depuis sa disparition, une campagne internationale d’information et un rassemblement devant l’ambassade d’Ukraine à Bruxelles ont été organisés, ainsi que des collages et des tractages.

Rassemblement devant l'ambassade d'Ukraine à Bruxelles le 15 juillet. Rassemblement devant l’ambassade d’Ukraine à Bruxelles le 15 juillet.

Manifestantes à New-York City le 13 juin 2015 Manifestantes à New-York City le 13 juin 2015

Tag à Toulouse Tag à Toulouse

Collage à Lille (septembre) Collage à Lille (septembre)

— -

Appel et signatures

Andreï Sokolov est un militant révolutionnaire et antifasciste d’origine russe. Le 15 avril dernier, il était libéré par un tribunal ukrainien après avoir été emprisonné dans les prisons secrètes et officielles du pays. A sa sortie du tribunal, Andreï a été capturé par des individus non-identifiés : impossible de savoir si les ravisseurs sont membres des escadrons de la mort fasciste ou de la police secrète ukrainienne. Ce 15 juillet, cela fera trois mois qu’Andreï a disparu.

Pour la libération d’Andreï Sokolov ! Solidarité avec les prisonniers révolutionnaires et antifascistes !

Signataires :
- Secours Rouge International
- Réseau "Noi Saremo Tutto"
- Action Antifa Tolosa

— -

Andreï Sokolov vivant et libre !

Andreï Sokolov a finalement réapparu hier vendredi, 14 octobre. Il a été libéré d’une prison secrète des services spéciaux ukrainiens. Il a raconté que quatre agents de la sûreté ukrainienne étaient venu le cueillir à la sortie du tribunal où il venait d’être libéré et l’avaient amené, après un bref détour par la prison de Berdiansk, dans un petit centre de détention à Mariupol où il n’y avait que deux ou trois cellules. il est resté deux mois dans une cellule au sous-sol. Il a tenté une évasion mais a été surpris et battu, puis transféré dans une autre cellule.
En septembre, il a été amené dans un appartement privé, gardé par un agent du SBU et un autre garde, apparemment un "volontaire" (paramilitaire fasciste). Il est resté tout ce temps dans un isolement complet. Le 7 octobre, il était amené à la frontière avec la Crimée, à Chongar, puis ramené à Kharkov, puis ramené encore à Mariupol. Vendredi matin, il a été amené dans la zone de Marinka, au point de contrôle de Gnutova où il a pu librement passer la frontière. On ne sait pas encore la raison de cette libération (outre le fait, bien sûr, que cette détention était illégale) : échange de prisonnier et/ou effet des mobilisations.

Andreï Sokolov après son passage de la frontière Andreï Sokolov après son passage de la frontière

Voir le dossier: avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?