Le millier de détectives privés présents en Belgique font littéralement tout ce qu’ils veulent, avertit hier le patron de la direction générale Politique de sécurité et de prévention du SPF Intérieur: “La loi de 1991 organisant la profession de détective privé est totalement dépassée. Nous distribuons les autorisations mais nous devons deviner si les détectives vont trop loin. Ils ont le champ libre. Il n’y a aucune règle qui dit clairement jusqu’où ils peuvent aller pour obtenir des renseignements”. La ministre de l’Intérieur a l’intention de revoir cette loi: “La loi ne contient aucune limite sur les filatures de personnes. Les enquêtes privées doivent se dérouler en toute transparence”.