Vendredi 29 janvier, sept personnes sont convoquées au tribunal de Guingamp pour “dégradation ou détérioration du bien d’autrui en réunion”. En mars 2016, elles s’étaient rendues dans trois enseignes et avaient retiré des rayons des produits contenant du glyphosate. Ces bidons avaient alors été peinturlurés pour qu’ils ne puissent être vendus. Le collectif des faucheuses et faucheurs volontaires d’OGM lance un appel à les soutenir, à partir de 8 h 30, devant le tribunal de Guingamp, dans le respect des règles sanitaires.

Appel à soutenir les faucheurs volontaires d’OGM vendredi 29 janvier à Guingamp

Appel à soutenir les faucheurs volontaires d’OGM vendredi 29 janvier à Guingamp