Les syndicats de fonctionnaires européens se sont inquiétés, dans une lettre adressée aux dirigeants des principales institutions, de l’intimidation physique dont les eurocrates feraient l’objet à Bruxelles. Ils demandent que la présence policière dans le quartier européen soit renforcée et qu’une enquête soit lancée. La lettre fait référence à une série d’autocollants hostiles placardés dans le quartier européen. L’un d’entre eux montre un personnage pendu, sous le slogan “Eurocrate, sers-toi de ta cravate”. Ils mentionnent aussi un incident survenu fin mars dans la station de métro Schuman, où des eurocrates ont été la cible de “quolibets agressifs” (sic).

eurocrate.jpg