Quelques centaines de personnes ont été arrêtées lors de la manifestation anticapitaliste organisée par la Convergence des luttes anticapitalistes de Montréal (CLAC) hier 1er mai devant l’hôtel de ville.
La manifestation a été déclarée illégale par le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) en vertu du règlement municipal P-6 et des “actes criminels” qui avaient été commis (des projectiles divers ont été lancés vers les policiers). Peu après, la police a procédé a plus de 300 arrestations de masse. Les manifestants interpellés ont été retenus dans un kessel par le groupe d’intervention du SPVM pendant une trentaine de minutes, puis ils ont été emmenés à bord de trois autobus au centre de détention

montreal_premier_mai.jpg