Ces derniers jours, plusieurs métropoles chinoises ont mis à l’eau des copies d’un canard en plastique géant, oeuvre d’un artiste néerlandais exposée dans le port de Hong Kong, suscitant une polémique sur un éventuel manque de créativité nationale. Un internaute a eu l’idée de reprendre ce thème pour remplacer, via un montage sur la fameuse photo de 1989. Les autorités chinoises ont aussitôt bloqué toute recherche internet avec les mots “gros canards jaunes”, à l’instar de toute recherche sur la date du 4 juin ou des mots tels que “Tiananmen” ou “bougie”, bloquée mardi sur internet.

gros_canard_jaune.jpg