Devant la cité scolaire de Saint-Nazaire comme dans d’autres villes de France, des lycéens ont organisé hier mercredi le blocus de leur établissement pour demander que le bac soit entièrement validé via le contrôle continu, en raison de la crise sanitaire. Peu après 9h a démarré un face-à-face tendu avec jets de projectiles et usage de gaz lacrymogènes. Des renforts de police sont arrivés de Nantes, les affrontements ont continué et quatre policiers ont été blessés. Deux personnes ont d’abord été interpellées : une jeune fille de 18 ans et une femme de 38 ans, soupçonnée d’avoir tagué une voiture de police et donné un coup de pied à un policier. Ce jeudi, une autre personne a été interpellée. Accusé d’être l’auteur “de violences répétées par des jets de projectiles” en direction des forces de l’ordre, un lycéen majeur a été placé en garde à vue.