C’est la fin de six ans d’occupation de la forêt de Chambaran. Les derniers 28 occupants de la ZAD ont été expulsé mardi 13 octobre, dans le calme, par plus de 200 gendarmes. Au cours des opérations ce mardi, trois gardes à vue ont été ordonnées pour “usage de stupéfiants”, “détention d’armes” et “refus de prises d’empreintes”. Un bus a été spécialement été affrété pour acheminer les zadistes, libres, vers Grenoble. Les cabanes ont commencé à être détruites dans l’après-midi, l’opération devrait durer deux à trois jours. Les zadistes s’opposaient à un projet de Center Parc par le groupe “Pierre et Vacances” qui a annoncé, le 8 juillet, renoncer à son projet en expliquant sa décision par les multiples recours d’opposants, l’enlisement des procédures judiciaires, l’occupation du site et la caducité de l’autorisation de défrichement.