La garde à vue de six militants de Bizi! a été levée ce mercredi 29 mai. La septième personne arrêtée hier soir près d’une mairie est toujours retenue dans un commissariat dont le lieu est gardé au secret. Leurs arrestations ont eu lieu suite au décrochage de cinq portraits du président Macron dans les mairies d’Arcangues, Bidart, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz et Saint-Pée-sur-Nivelle, ce mardi 28 mai. Ces six militants ont été arrêtés vers 12 heures et la septième personne, qui ne serait pas de Bizi! selon un responsable du mouvement, à 20 heures. Ils ont passé plus de 24 heures de garde à vue pour un “vol en réunion”. Le procureur doit à présent décider s’il engage ou non des poursuites en citant les militants à comparaître devant le tribunal.

Rassemblement mardi soir devant le commissariat de Saint-Jean-de-Luz en soutien aux interpellés

Rassemblement mardi soir devant le commissariat de Saint-Jean-de-Luz en soutien aux interpellés