Une centaine de personnes était rassemblée mercredi matin devant le palais de justice pour soutenir un militant CGT accusé d’avoir porté un coup de pied à un policier le 23 mars dernier, lors d’une manifestation sur la Canebière contre le local du groupe fasciste “Bastion social”. Ce jour-là, la police avait attaqué le cortège alors que la manifestation n’était même pas encore terminée. Mais lorsque les manifestant.es ont tenté d’échapper, soit aux gaz, soit aux coups de matraques, les CRS et la BAC étaient partis en course-poursuite dans les petites rues du quartier de Noailles pour frapper tout ce qui bougeait. Le militant, qui avait résisté à cette charge, a été condamné à 4 mois avec sursis. Deux ans avaient été requis au début de l’instruction.

Devant le tribunal marseillais ce vendredi