Le parquet de Nanterre a requis le renvoi en correctionnelle d’EDF et de deux anciens hauts responsables de sa sécurité dans l’affaire d’espionnage informatique de Greenpeace. Sont en outre renvoyés devant le tribunal pour “complicité d’intrusion informatique” deux anciens responsables de la sécurité de l’entreprise, un informaticien et le patron de l’officine privée de renseignement Kargus Consultant. Il revient désormais au juge d’instruction en charge du dossier, de décider ou non de leur renvoi devant le tribunal.