Les Grecs ont observé mercredi un nouveau mouvement de grève nationale pour protester contre les mesures d’austérité. Les arrêts de travail ont provoqué des perturbations dans les transports en commun, les aéroports ainsi que dans les administrations. Les perceptions et les écoles publiques étaient aussi fermées tandis que les hôpitaux assuraient un service minimum pour les urgences.

Plusieurs milliers d’étudiants, retraités et employés se sont rassemblés dans le centre d’Athènes avant de se rendre place Syntagma, où se trouve le parlement, avec des banderoles qui disaient “effacez la dette” ou “les riches doivent payer”. La police a tiré des grenades lacrymogènes pour disperser des jeunes gens qui lançaient les pierres sur les forces de l’ordre place Syntagma.

voir une vidéo