Hier matin, la police grecque a découvert trois colis piégés. L’un d’eux était destiné au bureau de Nicolas Sarkozy à Paris, les deux autres aux ambassades de Belgique et des Pays-Bas à Athènes. Un quatrième colis, destiné à l’ambassade du Mexique, à quant à lui explosé dans une société de messagerie express. Les forces de l’ordre ont arrêté quatre personnes, dont une serait membre du collectif anarchiste ‘Conspiration des cellules de feu’. Les suspects étaient en possession de deux pistolets Glock avec cinq chargeurs, l’un portait une perruque et un gilet pare-balles. Le plus jeune était recherché par la police pour appartenance présumée au groupe extrémiste d’obédience anarchiste “Conspiration des cellules de feu”, tandis que l’autre “est actif dans la mouvance anti-autoritaire. En septembre 2009, neuf membres présumés du groupes avaient été arrêtés suite à la découverte d’une cache dans la banlieue d’Athènes. Trois d’entre eux avaient été placés en détention provisoire.

Par ailleurs, ce mardi, une bombe a explosé devant l’ambassade de Suisse à Athènes (photo) ainsi que devant celle de l’ambassade de Russie. Un autre paquet suspect a été neutralisé à l’ambassade de Bulgarie.

Toutes ces actions interviennent alors que la justice grecque vient d’ouvrir des poursuites contre trois membres présumés d’un groupe actif depuis 2003 en Grèce, la ‘Lutte Révolutionnaire’ (EA), dont six militants ont été arrêtés en avril dernier.

Bombe à l'ambassade de Suisse à Athènes

Bombe à l’ambassade de Suisse à Athènes