Vendredi comme plus tôt dans la semaine, les habitants confinés de Choloma (département de Cortés) ont manifesté pour exiger que le gouvernement central leur fournisse de la nourriture. Les manifestants ont brûlé des pneus et érigé des barricades aux entrées du quartier de López Arellano, car les autorités n’ont pas respecté la promesse de distribuer les “colis de solidarité” contenant des produits alimentaires. “Ce n’est pas le virus qui va nous tuer, mais la faim”, ont protesté les habitants. Des renforts de police sont venus dans la région pour dissiper la manifestation et mettre fin au pillage d’un supermarché et d’autres entreprises.

Emeute de la faim à Choloma