La classification du ministère des Affaires Etrangères à propos des zones touchées par l’insurrection maoïste devrait inclure deux districts du Kerala pour la première fois dans l’histoire de l’état. Cette estimation est menée par le ministère pour déterminer quels états sont éligibles pour recevoir un remboursement (du gouvernement fédéral) pour les fonds qu’ils investissent dans la contre-insurrection. Selon le ministère, 106 districts répartis sur dix états sont touchés par la guérilla maoïste. Parmi ceux-ci, 35 sont catégorisés comme étant les “districts les plus durement touchés par l’insurrection maoïste”. Selon un fonctionnaire gouvernemental, les districts de Palakkad et Malappuram (Kerala) devraient à l’avenir recevoir des fonds en raison de l’augmentation de l’activité de l’extrême gauche qu’ils vivent depuis plusieurs mois. L’inclusion et l’exclusion des districts dans le programme de remboursement sont basés sur leur profil violent, et d’autres paramètres tels que l’intensité de la violence sur une période de cinq ans, la force organisationnelle de divers groupes naxalites, la présence de brigades maoïstes armés et leurs mouvements ainsi que l’ensemble des mesures proactives initiées par la police et l’administration pour contrer les guérilleros.

Guérilleros maoïstes

Guérilleros maoïstes