La Cour suprême a aujourd’hui déclaré illégale le Salwa Judum, la milice anti-maoïste organisée par le gouvernement de l’Etat Chhattisgarh. La Cour a jugé que les jeunes tribaux était “littéralement devenu de la chair à canon dans les charniers de Dantewada et d’autres régions du Chhattisgarh”. Pour des sommes dérisoires, le gouvernement arme et envoie combattre la guérilla, sans aucune formation sérieuse, de jeunes tribaux misérables et illettrés, ce qui viole, selon la Cour les articles 14 et 21 de la Constitution qui promet à tous les citoyens le droit de l’égalité et le droit à la vie.

L’Etat du Chhattisgarh avait réagi à la menace d’intercition du Salwa Judum en changeant le nom de la milice privée et en nommant les miliciens “policiers spéciaux” (SPOs). La cour a aujourd’hui défendu Chhattisgarh d’utiliser le SPOS pour le travail autre que le travail ordinaire de police, et ordonné une enquête sur des crimes commis par le Salwa Judum.