Le Manipur a été annexé en 1949 par l’Union Indienne. La loi Armed Forces (Special Powers) Act, une forme de loi martiale, a été imposée depuis 1980 au Manipur et dans les autres Etats du Nord-Est de l’Inde. Elle étend de façon considérables les pouvoirs des forces de sécurité pour lutter contre des mouvements sécessionnistes. L’AFSPA a mené à de nombreux actes de violence militaires, causant la mort de dizaines de milliers de personnes. Irom Sharmila Chanu a entamé le 4 novembre 2000, une grève de la faim qu’elle entend poursuivre jusqu’à l’abrogation de la loi AFSPA. Elle a pris cette décision de jeûne politique à la suite de l’assassinat de dix jeunes hommes par les soldats de l’organisme paramilitaire indien “Assam Riffles”.

La police l’arrête alors en l’accusant de tentative de suicide. Elle est condamnée à la peine maximale prévue par les lois indiennes pour un tel cas, un an. Libérée au bout de cette durée, elle poursuit sa protestation par le même moyen et est arrêtée à nouveau, vivant l’alternance d’une année de prison avec une journée de liberté. Elle est alimentée de force à l’aide d’une canule nasale. En début de semaine, elle a une nouvelle fois été traînée devant un tribunal de Delhi afin d’y être jugée pour tentative de suicide.

irom_chanu_sharmila.jpg